Abonnez-vous à notre newsletter !

Sortie du 29 juillet 2016 par sugar mountain L’Aiguille (2037m) par Longueville et Rochassac

Boucle de deux jours, histoire de profiter pleinement de la sérénité de Rochassac et comprenant une variante esthétique à la montée par les Lames d'Arçon.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Sac de Couchage - Homme - Lamina (...) PROMO

    170 € 150 €

  • Veste de protection, en Gore-Tex (...)

    700 €

  • Chaussures de Randonnée - Femme - (...) PROMO

    249 € 229 €

  • Sac à dos d’alpinisme - Warthog 45L (...)

    180 €

Conditions météo

Beau temps, chaud sans excès et avec quelques cumulus décoratifs.

Récit de la sortie

Le départ de cette randonnée se fera à Mens en milieu de matinée grâce au bus Transisère partant 1h30 avant depuis Grenoble. En tout cas, c’est le moyen le plus rapide quand on n’a pas de voiture de rejoindre la "capitale" du Trièves.
Puis, pour gagner Longueville, il suffit de suivre de belles pistes agricoles offrant déjà de beaux panoramas sur le Vercors et passant par le charmant hameau de Menglas.

Les choses sérieuses commencent en remontant le sentier direction Rochassac, toujours agréable malgré la multiplication des pistes qui l’entaillent. Vers 1630m, au niveau d’un cairn, je quitte l’itinéraire principal à quelques encablures des chalets de Rochassac pour découvrir sans doute l’un des itinéraires les plus surprenants de ce coin du Trièves.
Bien tracé et tout en balcon, avec un discret balisage bleu, il traverse le cirque de Casse Varnage. Il remonte ensuite dans un beau sous-bois de résineux pour gagner l’intersection 1670m. Je remonte alors, dans une végétation luxuriante, une nouvelle sente qui rejoint les esthétiques lames rocheuses d’Arçon. C’est sans difficulté, profitant astucieusement des faiblesses de ces barres rocheuses. Et la solitude est totale malgré le ballet de parapentistes issus de Courtet.
À une bifurcation vers 1930m, je prend la branche de gauche m’amenant à la base de l’arête de Fluchaire où les lis martagons s’épanouissent pleinement autour d’anecdotiques cairns.

Dans la strate supérieure de Casse Varnage, je suis un bon sentier en balcon au pied des pentes abruptes du Rattier pour ensuite dévaler hors sentier une croupe plongeant aux chalets de Rochassac.
Si l’un des deux est toujours fermé, réservé à l’ONF, je reste bouche bée devant la rénovation du plus petit *, effectuée en un temps record (à peine deux mois !). Après la lecture du livre d’or du refuge, je m’attend à une ruée de randonneurs pour profiter de dormir dans ce nid douillet. Mais je serai finalement seul, avec bonheur, à profiter d’une nuitée des plus agréables.

Départ le lendemain très matinal (5h30) pour rejoindre le col de l’Aiguille. Là je me tâte : le Rattier ou l’Aiguille ? Je joue finalement petit bras en choisissant la seconde option, en grimpant rapidement une pente herbeuse débonnaire. Et je ne regrette pas mon choix : quel lever de soleil grandiose illuminant discrètement l’imposant Obiou tout proche !

La redescente vers Mens ne pouvait se faire que par le magnifique sentier des Hirondelles. Un raccourci par une croupe herbeuse et bien humidifiée par la rosée du matin et me voici sur ce bijou du Trièves. Des ravines esthétiques à traverser, des lacets agréables sur des pentes avoisinant les 60°, sans parler de la découverte d’un cirque sauvage, cet itinéraire mériterait de rentrer dans le patrimoine mondial de l’humanité.
D’accord, je m’emballe quelque peu. Mais, comme pour la cabane de Rochassac, quel plaisir de constater que les Trièvois respectent leur territoire, en rendant de nouveau accessible ce sentier séculaire après l’éboulement de 2002. Cette portion, vers 1290m, a d’ailleurs été retaillée avec talent, équipée d’un câble solide.

La dernière ligne droite vers Mens est moins palpitante : courte remontée par le discret Pré Mavoux pour retrouver Menglas par une piste forestière sans saveur. Mais c’est juste un détail comparé à ces émouvantes retrouvailles de cet alpage suspendu à l’extrême nord du Dévoluy.

* Dont l’inauguration officielle aura lieu ce 28 août 2016.

Dernière modification : 31 juillet 2016

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 29 juillet 2016

Publiée le 31 juillet 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (9).
  • par Le 4 août 2016 à 06h57

    Bonjour Sugar Mountain,
    L’itinéraire de ta première journée a retenu toute mon attention. Une question : les Lames d’Arçon ne sont pas sur IGN, est-ce bien la zone rocheuse que traverse le sentier entre 1800 et 1900 mètres ? Continue bien.

  • par Le 4 août 2016 à 08h44

    Bonjour Geba38,
    C’est tout à fait ça, juste au sud du cirque de Casse Varnage.

  • par Le 4 août 2016 à 12h01

    Belles photos.
    Beau texte.
    Super !

  • par Le 5 août 2016 à 11h36

    Salut Denis, de belles photos surtout celle de l’Obiou !
    Est-ce que l’arête nord-ouest de l’Aiguille issue de la sommité des Trois Frères te semble accessible ? J’aimerai enchaîner le tout avec une montée à Rattier...

  • par Le 5 août 2016 à 11h38

    Erratum : c’est l’arête nord-est !

  • par Le 5 août 2016 à 12h19

    Salut Dyn’s. Du peu que j’ai vu depuis l’antécime vers 2015m, cela me semblait raide sur la partie haute mais tout à fait faisable. Pour ce qui est du bas sous la cote 1808m, je ne pourrai pas te dire.

  • par Le 5 août 2016 à 12h23

    Salut.
    Il me semble qu’il y a un sentier dans le Bois du Permay qui monte là-haut.

  • par Le 5 août 2016 à 12h35

    Merci pour l’info, j’irai jeter un coup d’œil un de ces quatre !

    En effet Patrice, il débute à la cote 1136m, j’avais trouvé, il y a quelques temps un topo sur la toile pour atteindre le début de l’arête.

  • par ElieLe 1er septembre 2016 à 13h06

    Merci pour les belles paroles sur le refuge de rochassac je fais parti de l équipe de choc

  • par jeanineLe 27 octobre 2017 à 12h06

    belles photos , bravo a l’association qui rénove le refuge , j’espère bien y monter unjour j’ai essaye de le voir depuis le col de la croix cet été

  • par Le 27 octobre 2017 à 12h28

    Salut jeanine, je ne pense pas que le Refuge de Rochassac, sans en être certain soi visible du Col de la Croix.

    patrice

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !