Roc de Garnesier ou Tête de la Plainie (2383m) par la face ouest et l’arête nord Sortie du 4 septembre 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Le Roc de Garnesier est l'un des sommets emblématiques du cirque de la Jarjatte.

Conditions météo

Temps stable et ciel voilé.

Récit de la sortie

Il me tardait de gagner les montagnes du Dévoluy afin de profiter de la quiétude du mois de septembre.

Mais quel sommet gravir pour l’occasion ?
Pourquoi pas le fameux Roc et sa silhouette élancée ? Et bien soit, allons titiller les pentes caillouteuses du sommet !

J’avais prévu d’y monter après l’ascension de la Tête de Garnesier, mais voilà qu’entre temps un arpenteur invétéré du massif me dame le pion !
En effet, Arnaud avait déjà publié le topo...
Bravo à lui, car il n’est pas donné à tout le monde d’explorer des sommets de cet acabit en solitaire.

Cette fois, j’opte pour le "style alpin"... rapide et léger !
Je ne m’encombre pas du piolet et mes chaussures de marche d’approche me permettent une cadence plus élevée... juste pour le plaisir.
J’embarque avec moi un casque, un repas frugal, et mon désir de découverte chevillé au corps.

Le départ pour la face ouest est assez intimidant :
Les premières pentes caillouteuses flanquées de pics hérissés n’inspirent pas confiance !
Je trouve le passage permettant de gagner les vires sans problème. Ce faisant, je laisse le couloir sud à sa solitude.
Le fond de l’air est frais. Le ciel blafard semble lacté.

Pas question de faire le zouave sur la face ouest, je réduis mon allure en adoptant un rythme de circonstance, sans pour autant lambiner.
Un passage en dévers requiert pas mal de vigilance. Vertigineux on s’en doute, et très exposé dans l’éventualité de chute de pierres !
Le rocher est pourri, il va sans dire qu’il faudra assurer la descente !

Bien qu’assez raide, la rampe d’accès au sommet me semble moins exposée - Si tant est que personne ne vous précède !
Heureusement cette montagne ne voit pas passer du monde tous les jours.

Sauvage à souhait, sa crête sommitale aérienne livre l’accès au sommet convoité.

Au terme de quelques heures d’efforts, l’ineffable vue se fait jour.
Juste en face, j’aperçois des randonneurs sur la Tête de Garnesier, mais personne sur les vires de sa face nord-ouest.

Il y a quelque chose de cathartique à pouvoir échapper à la cacophonie du monde... ne serait-ce qu’un instant, et je savoure comme il se doit ce moment de plénitude.

Dernière modification : 8 septembre 2016

Photos « Roc de Garnesier ou Tête de la Plainie (2383m) par la face ouest et l’arête nord »

Le Grand Ferrand ! La face ouest est en vue. L'ambiance au départ. Vers le Pic de Bure. Rocher caractéristique. Les premières pentes. La Tête de Garnesier. Dévers délicats. Sur la crête ! Sur le fil de la crête. Vue du sommet. Le fil de la crête ! Belle vue sur les sommets du Dévoluy. Le Roc vu des pentes de la Tête de Vachères. Le Roc en montant à la Tête de Garnesier. Cette fois, elles y sont toutes !