La Cime des Fraches (1942m) Sortie du 16 juillet 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Grand beau.

Récit de la sortie

Passer un week-end en plein été à la station de Chamrousse n’est franchement pas ma tasse de thé. Mais quand j’ai de bons amis qui m’invitent dans un chalet tout confort en « proposant mes services » pour leur faire découvrir les environs sans trop d’effort, je ne peux qu’accepter.

Histoire de se mettre en jambe en ce dimanche matin encore très calme, nous nous égarons au sud du Plateau de l’Arselle du côté du Rocher de Chambre-Chien. Les chamois y sont nombreux et nous espérons en croiser quelques uns, en restant bien-sûr le plus discret possible. La rencontre sera très furtive mais fructueuse.
On en profite pour découvrir un belvédère offrant une surprenante perspective sur ces rochers austères dominant la basse vallée de la Romanche.

Un autre objectif avec une vue plus surprenante nous attend par la suite. Après avoir longé la tourbière de l’Arselle, je tente de proposer de rejoindre la Cime des Fraches par son arête sud parfois scabreuse mais je reçois sans surprise comme réponse un « non ! » catégorique. On ira donc en mode tranquille en suivant d’abord le GR très fréquenté bordant rive gauche le torrent de Salinière avant d’attaquer la débonnaire croupe nord.
Enfin, débonnaire c’est vite dit car il faut trouver la bonne sente qui parfois se perd un peu dans les rhododendrons. Mais l’arrivée sur cette bosse herbeuse cairnée est toujours un enchantement.

Rien n’a changé depuis ma dernière visite d’il y a cinq ans... avec toujours cette question qui me taraude : comment ignorer un tel belvédère pourtant rapide d’accès depuis l’un des chemins classiques du lac Achard ? Nous nous amusons donc à philosopher sur cet homme dit « moderne », conditionné et standardisé, n’osant pas sortir des sentiers battus.
En tout cas, malgré l’aboiement d’un chien où le cri d’un enfant à quelques mètres de là, on est loin de se plaindre de cette apaisante solitude. Car le plus dur pour la suite (pour ma part du moins), est de retrouver la foule au lac Achard.

Nous profitons heureusement d’un coin relativement tranquille pour pique-niquer dans ce lieu toutefois enchanteur, pour ensuite regagner sereinement la station de Chamrousse.

Dernière modification : 18 juillet 2017

Photos « La Cime des Fraches (1942m) »

Près du Rocher Chambre-Chien. Plateau de l’Arselle. Le Balcon de Belledonne La Croix de Belledonne Le Plateau de l’Arselle Des Grandes Rousses au Taillefer. Du Taillefer au Vercors La Dent d’Alexandre. Un bouquet de Centaurées.