Canal de Pellafol - La corniche du défilé de la Souloise

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
150m
Durée :
2h

L'ancien canal d’irrigation qui amenait l'eau de la Souloise à la plaine de Pellafol est un vestige d'un autre siècle. La section la plus spectaculaire est sans doute celle en corniche dans le défilé de la rivière. Son exploration destinée aux âmes aventurières traverse à même le canal dans la falaise et comporte quelques courts tunnels ainsi qu'un boyau long de 360m rempli d'une dizaine de centimètres d'eau sur plus de la moitié de son parcours. – Auteur :

Accès

De Mens, suivre Cordéac par la D 66, puis les Payas par la D 66a. Rejoindre la D 537 en direction du Dévoluy. Parking avant le pont de la Baume (914m) à l’entrée du défilé de la Souloise.

De Corps, suivre en direction du Dévoluy par la D 537 et le barrage du Sautet, puis de même que précédemment.

Précisions sur la difficulté

La section en corniche est protégé par un muret mais n’en reste pas moins aérienne voire vertigineuse.

  • Un court passage éboulé demande de monter sur le muret, exposition directe au vide, personnes sujettes au vertige, s’abstenir.
  • Traversée d’un tunnel long de 360m comportant des passages (plus de la moitié) remplis de 10 à 20cm d’eau. Le plafond peut être bas pour les grandes personnes. Frontale indispensable, casque et bottes fortement conseillés.
  • Descente par un raide pierrier.

Les infos essentielles

Carte IGN : TOP 25 3337 OT Dévoluy - Obiou - Pic de Bure

Altitudes :

  • Départ : 914m
  • Amorce du sentier au deuxième pont : 983m
  • Corniche du canal : 1050m env.

Dénivelé total : 150m

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du parking, traverser le pont de la Baume et suivre la petite route jusqu’au prochain pont coté 983m. On peut alors apercevoir la corniche du canal dans différentes parties de la falaise.

Au pont coté 983m, prendre le sentier à droite juste après l’avoir traversé. Il rejoint le canal.

On parcourt alors l’ancien canal en corniche protégé par un muret. Quelques petits tunnels sont à franchir. Un long boyau de 360m est présent, frontale indispensable. Il est rempli d’une dizaine de centimètres d’eau, voire plus, sur plus de la moitié de sa longueur. La sortie étroite demande de ramper.

S’ensuit un court passage éboulé, il faut passer sur le muret. L’exposition est totale au bord du vide.

À la fin de la traversée du canal, on débouche dans un raide pierrier, ne pas descendre tout de suite à droite mais suivre une trace sur une cinquantaine de mètres dans son dévers. Apercevoir le vestige du conduit et repérer une bonne gravière de descente. Rejoindre plus bas les berges de la Souloise que l’on suit sur une centaine de mètres avant de regagner le pont de la Baume et le parking.

Dernière modification : 23 mai 2019
Petit Brechon (1618m), Grand Brechon (1753m) et le Gicon (2086m) en traversée par les crêtes

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 22 mai

Topo publié le 23 mai

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (5).
  • par Le 23 mai à 22h45

    Court...mais superbe ! J’ai bien vu cette corniche d’en bas, de la route, mais je n’y suis jamais montée.....et je ne pense pas y monter un jour ! C’est pas pour moi....

  • par Le 24 mai à 02h13

    Grâce à cette découverte, plus besoin de courir jusqu’en Valais pour voir des bisses !
    Merci !

  • par Le 24 mai à 08h59

    Merci pour ce très intéressant topo ! Je connaissais déjà ce sentier avec les tunnels, mon père m’y avait emmené quand j’étais petite mais nous n’avions fait qu’un aller-retour.
    Après une visite aux Gillardes cet hiver, un peu de repérage et l’envie d’y retourner s’est fait sentir !
    Cette fois je pourrais faire la boucle comme dans le topo.

  • par Le 24 mai à 10h16

    Merci pour vos retours.

    En général, je ne suis pas tellement fan des explos souterraines, mais là, je savais que je pouvais traverser de part en part ce boyau. Il y a aussi un tunnel au pied du Pivallon : la galerie des Lyonnais, je ne suis pas allé jusqu’au bout, je me sens un peu oppressé sous terre !

    Je ne connaissais pas les bisses du Valais, apparemment y’a de quoi faire !

    Ozenn, j’ai l’impression que ton programme de retour dans les Alpes est bien bien chargé ! Cette petite aventure peut s’enchaîner avec une autre rando, une pierre deux coups !

  • par Le 24 mai à 10h25

    Oui, comme toujours j’ai probablement les yeux plus gros que les pattes... Au pire il y aura bien d’autres retours dans les années à venir !

    Je connais bien la galerie des Lyonnais aussi... Cela faisait également partie de mes coins préférés à l’époque. Dans mes souvenirs la galerie se divise en deux : une partie inondée et un cul de sac, sans compter les autres "trous" à l’intérieur. Pour ma part je raffole du monde souterrain et pour ça le Dévoluy est un vrai gruyère !

  • par Le 24 mai à 23h15

    Splendide reportage photographique centré sur le canal. L’ayant parcouru il y a longtemps, je le pensais en plus mauvais état que ce que l’on voit.

  • par Le 25 mai à 13h13

    Merci du retour Hereme.
    Tu as posté la vidéo sur l’autre topo du canal (des Chaneaux à la Posterle), j’étais tombé dessus avant d’y aller faire un tour.

    https://www.youtube.com/watch?v=C4C39JsIvmg

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !