Circuit des Hautes Combes – à raquettes

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
400m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un itinéraire raquettes, ponctué de quelques points de vue, qui ravira les amateurs de parcours ‘sauvage’ en forêt enneigée.

Accès

Se rendre à Giron soit par la route (D48) venant de Champfromier si on vient du Nord (station de Lelex), soit par la route (D55a) venant de St Germain de Joux si on vient du sud-est (Chatillon en Michaille, Bellegarde-sur-Valserine) ou de l’ouest (Nantua). Se garer au centre du village près du Relais Nordique. On est au départ de la route menant à La Pesse fermée en hiver (sauf sur son premier kilomètre). Faire quelques mètres sur cette route pour trouver le départ des itinéraires raquettes.

Précisions sur la difficulté

Aucune difficulté technique.
La seule difficulté est la longueur (une douzaine de kilomètres) qui peut rendre la difficulté globale ’moyenne’ si on est amené à faire la trace dans une bonne couche de neige fraîche.

Les infos essentielles

  • Carte  ; Top 25 3328 OT - Crêt de la Neige - Oyonnax -Lélex
  • Altitude point de départ et d’arrivée : 1000m
  • Altitude plus haut point : 1240m
  • Distance  : environ 12 km

Itinéraire

Certes il s’agit là d’un itinéraire raquettes balisé, mais il permet un long parcours en forêt et on en appréciera le balisage par fort enneigement et absence de traces, ou (moins agréable) par temps de brouillard. Le balisage (petits panneaux marqués ‘Hautes Combes’) est généralement en hauteur (il faut lever un peu la tête) et peut être parfois masqué par la neige qui a pu s’y déposer. Le balisage est par deux fois presque trop discret (voir dans le texte).

Commencer par une montée assez raide passant au-dessus d’un réservoir d’eau . Le balisage amène jusqu’à la route de La Pesse (présence d’une ancienne ferme sur la gauche) que l’on traverse pour prendre en face et ainsi entrer en forêt.

NB : si la neige manque au village on peut emprunter en voiture la route de La Pesse sur un bon kilomètre, et se garer près de la grosse croix qui surplombe le village. Prendre alors le chemin en descente passant très légèrement au-dessus de la croix (qu’on a alors sur sa droite) qui rejoint l’itinéraire au niveau de l’ancienne ferme et de la route.

Rejoindre un carrefour où on laisse à gauche l’itinéraire raquettes ’vert’ pour continuer dans l’axe et rejoindre un large chemin. Le suivre jusqu’à le quitter par une très courte et raide montée amenant aux pistes de ski de fond qu’on suit quelques mètres pour très vite les quitter à droite.

Déboucher plus loin au bas de la magnifique clairière et la remonter intégralement.

NB : beau point de vue lorsqu’on est en haut de la clairière

Traverser à nouveau les pistes de ski de fond et repérer quelques mètres au-dessus des pistes, à droite, un panneau de balisage.

Arriver à une partie en descente qui amène à une large piste que l’on prend à gauche à 90°.

Après un long passage assez plat, arriver à nouveau aux pistes de ski de fond. Prendre à gauche (on longe la piste sur quelques mètres seulement), traverser un bosquet et arriver au beau point de vue de Lachat.

NB : panorama sur les crêtes du Jura

Continuer à gauche à proximité de la piste de ski de fond (ne pas abîmer la trace pour le pas alternatif !) jusqu’au panneau indiquant ‘Le Cottin’ où on quitte l’itinéraire ’bleu’ pour prendre la suite de l’itinéraire ’rouge’ sur la droite.

Traverser en forêt, retrouver à nouveau des pistes de ski de fond, les suivre un peu (une bonne centaine de mètres) et les quitter par la droite pour rejoindre le chalet de l’Auger.

NB : comme le suggère un panneau, on peut pousser en aller-retour jusqu’au point de vue des Avalanches distant de 300 mètres (on peut voir au loin le lac du Bourget par temps clair).

C’est ici qu’on apprécierait, par manque de trace ou brouillard, un meilleur balisage pour trouver la suite de l’itinéraire. Repérer dans la clairière deux piquets de balisage qui invitent à prendre la direction plein nord en laissant sur sa droite un chalet. On retrouve le balisage en hauteur peu après ce chalet.

Continuer jusqu’au Chalet Cottin (panneau) que l’on contourne par la droite.

Rejoindre à nouveau les pistes de ski de fond que l’on traverse pour prendre pratiquement en face (légèrement à droite) la suite de l’itinéraire.

Un peu plus loin (on est en fait sur une route forestière) bien prendre un coude à gauche, et ne pas aller tout droit en suivant le balisage de la GTJ (Grande Traversée du Jura).

On reste sur la route forestière un moment avant d’attaquer la montée (sur la gauche) qui, en deux lacets et une centaine de mètres de dénivelé, amène au chemin qui surplombe la vallée. Un panneau prévient à juste titre de prendre garde à ce passage où on évolue en bord de falaise (le chemin est large mais par fort enneigement, la neige provoque un dévers … du mauvais côté).

Rejoindre un long passage à découvert puis revenir dans la forêt jusqu’au belvédère de la bien nommée Roche Fauconnière qui mérite un arrêt (endroit idéal pour un pique-nique ou goûter ou simplement un moment de repos sur le banc … s’il est déneigé).

Faire maintenant cause commune avec l’itinéraire ’bleu’ jusqu’à rejoindre le village, soit (panneau indiquant ce choix) par la croix qui surplombe le village, soit par un itinéraire plus direct arrivant au nord du village où une route, qu’on prend en direction sud (donc à gauche en y arrivant), ramène en quelques centaines de mètres au point de départ.

Sortie du 1er février 2018

C’est rare de trouver Giron sans neige une fin janvier, mais la neige était annoncée pour la nuit ; et ce matin il y a 15 centimètres de neige au niveau du village.

Le genou de Claudine lui interdit tout effort prolongé, je pars donc seul. Bien que j’attaque la ‘rouge’ un peu tard (il est presque 11H), je me doute bien que je vais devoir faire la trace … ce que j’adore.

Les 15 centimètres de neige se transforment assez vite en une petite trentaine de centimètres en rentrant dans la forêt et en prenant un peu d’altitude.

Le sol enneigé est encore vierge de traces d’animaux, qui attendent la nuit pour sortir.

Me voilà seul en pleine forêt, en plein silence. Bon, c’est pas le moment de se faire une cheville !

A Lachat je discute un court instant avec un couple de ‘fondeurs’ ; ce seront les deux seules personnes que je verrai jusqu’à mon retour au village.

J’adore faire la trace … mais là, j’avoue que les 100 mètres de dénivelé à prendre après le Chalet Cottin, je les fais, ayant déjà tracé 8 kilomètres … au ralenti.

A la Roche Fauconnière je m’accorde un temps d’arrêt et suis finalement content d’y trouver la trace de deux personnes qui y sont venues à raquettes.

Je retrouve de l’animation à l’approche du village : des enfants font un gros bonhomme de neige.

Me voilà sur le goudron ; je pose les raquettes un peu fourbu mais ravi.

Dernière modification : 4 février 2018

La carte du topo « Circuit des Hautes Combes »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours