Col de Longet (2650m) au départ de Maljasset - variante printanière

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
800m
Durée :
1 jour

Début mai, les hautes vallées de l’Ubaye semblent oubliées du reste du monde. Rien ne vient troubler la tranquillité des lieux, sinon quelques marmottes dont le cri perçant rompt le silence feutré des montagnes. – Auteur :

Accès

À Saint-Paul-sur-Ubaye, prendre la D25 et remonter la vallée de l’Ubaye jusqu’au parking juste avant le hameau de Maljasset.

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Précisions sur la difficulté

  • Niveau moyen : en raison de la longueur du parcours et du contexte hivernal.
  • Orientation : l’itinéraire demeure intuitif.
  • Données nivologiques : indispensables à cette période de l’année.
  • Dernier conseil : partir suffisamment tôt afin de profiter d’une meilleure qualité de neige.

Les infos essentielles

  • Cartographie :
    IGN TOP25 3538ET Aiguille de Chambeyron
    IGN TOP25 3637OT Mont Viso
  • Altitude de départ : 1900m
  • Altitude du point culminant  : 2650m au col
  • Distance du parcours (A/R) : environ 26km
  • Balisage : GRP lorsque les marques sont visibles
  • Date de sortie : mai 2019

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Vers le Col de Longet

Départ matinal dans la lueur froide du matin.

Quitter le parking (obligatoire), traverser le hameau de Maljasset, se diriger vers l’église de Maurin.
À la bifurcation, poursuivre au nord-est en direction du Plan de Parouart.

Vers 2060m, juste après la passerelle, emprunter le sentier qui surplombe le Ravin de la Salcette.

  • En présence de neige résiduelle, ce sentier balcon peut être délicat.

Aborder le vallon en suivant la rive gauche du torrent de l’Ubaye. Franchir les passerelles qui se présentent (cairns).

L’impressionnante muraille du Péouvou domine le vallon que l’on remonte en passant à proximité de la cabane de la Blave (2194m).

Traverser le torrent (passerelle) en laissant à main droite l’itinéraire qui mène au Bric de Rubren (poteau indicateur).

Poursuivre en rive droite pour atteindre le pied du socle rocheux des Oullas qui se contourne par la gauche.

Une fois parvenu à la cabane du Peyron, continuer en traversant le vaste champ de neige qui s’annonce en légère déclive (nord-est).

Au beau milieu du vallon, on devine l’emplacement du lac de Longet.
Ce milieu lacustre fragile n’est pas sorti de sa torpeur hivernale. « Un long sommeil glacé »... pour quelques temps encore, ce petit monde à préserver demeure figé sous la neige.

Magnifiquement saupoudrées, les grandes cimes de l’Ubaye se dévoilent.
Dans le lointain, une grande pyramide rocheuse se démarque. Seigneur incontestable des lieux, le majestueux Viso accapare déjà le paysage.

Variante de descente improvisée

Après le Col de Longet :

Je vais là où le vent balaie les rochers et la neige fraîchement tombée. Je prends de la hauteur afin d’embrasser un plus vaste panorama, pour reconnaître les cimes italiennes qui pourraient devenir de futurs objectifs de conquête.

Retour par une variante facultative (indiquée sur la trace IGN).

Dernière modification : 6 juin 2019
Aiguille Large (2857m) par le Vallon de Mary - variante printanière

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

" Vivre, c'est faire de son rêve un souvenir. " Sylvain Tesson

Randonnée réalisée le 12 mai

Topo publié le 19 mai

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 19 mai à 17h12

    Merci pour ces belles photos qui montrent l’état d’enneigement du secteur. J’attendrai encore un peu pour y faire un saut.

  • par Le 19 mai à 18h11

    C’est déjà long d’y monter l’été mais ça vaut vraiment le coup d’œil au printemps.
    Seul du début à la fin !
    Le col d’Agnel n’était pas ouvert à la circulation.
    J’y suis allé pour reconnaître les sommets du secteurs italien, y compris les plus lointains.
    Il a neigé, quelques temps après mon dernier cliché, j’ai du faire la fin de la descente en mode pente rapide...

  • par Le 20 mai à 08h32

    Ce vallon est vraiment somptueux ! Et ces belles photos le mettent à l’honneur.
    Cela donne envie de refaire de longues randonnées dans la neige, dans le calme de ses lieux déserts...

    Ah, tous ces noms de sommets me font bien rêver... Qui sait, cet automne ce sera peut-être le Bric de Rubren et le Mont de Salsa !

  • par Le 20 mai à 20h27

    C’est un peu ce qui fait le charme de notre site préféré, ça part d’une discussion sur le forum et hop !... on va jeter un œil.
    Beaucoup de ces sommets sont à la portée d’un randonneur motivé, mais ne sommes-nous pas des "agitateurs de rêve" ?
    L’automne est pour moi, avec le printemps, la meilleure saison pour visiter le coin.

  • par Le 20 mai à 20h39

    C’est joliment dit ! :)
    C’est vrai qu’il y a de quoi s’évader avec toutes les sorties du site et leurs belles photos.
    Et parfois les rêves deviennent réalités... Hé, hé, de la motivation j’en ai à revendre !
    Plus qu’à patienter... Jusqu’à cet automne et ses paysages grandioses.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !