Ubaye

L’Ubaye (Alpes du Sud) offre aux randonneurs de magnifiques lacs, des cols hauts perchés et une grande variété de sommets. Les alpinistes trouveront des voies rocheuses dont certaines sont devenues des classiques, mais aussi de nouveaux sites avec des voies modernes.

Tout comme le Queyras voisin, l’Ubaye est une entité géographique qui recouvre le bassin-versant de la rivière éponyme et ses affluents. Située dans le département des Alpes de Haute-Provence, elle est limitée par le Piémont, l’Embrumais, le Mercantour et le massif du Mont Pelat.

On distingue une basse (en aval de Barcelonnette), une moyenne (bassin de Barcelonnette) et une haute (Saint-Paul) Ubaye. A l’est, le Vallon du Lauzanier, et au sud, le mont Pelat et la Cime de la Bonette sont en zone centrale du Parc National du Mercantour.

L’entrée en Ubaye se fait par une vallée étroite qui s’épanouit dans le bassin de Barcelonnette et se termine au Col de Longet. Cinq vallées affluentes permettent de s’échapper, par des cols routiers approchant ou dépassant les 2000 m et qui font le bonheur des cyclistes.

De géologie complexe, on trouve en Ubaye un échantillonnage presque complet des terrains à l’exception des massifs cristallins. Cela explique la grande variété des paysages rencontrés. Parmi les grands massifs que l’on trouve en Ubaye, on peut citer ceux de Chambeyron, de la Font Sancte, du Pelat, de la Grande Séolane.

Méridionale, l’Ubaye bénéficie d’un climat qui associant les influences méditerranéennes et alpines, sec et ensoleillé. Les précipitations son essentiellement dues aux orages ou aux remontées méditerranéennes.

L’Ubaye offre aux randonneurs de magnifiques lacs, des cols hauts perchés et une grande variété de sommets.
Les alpinistes trouveront des voies rocheuses dont certaines sont devenues des classiques, mais aussi de nouveaux sites avec des voies modernes.

Les principaux sommets :

  • L’Aiguille de Chambeyron (3412 m)
  • Le Brec de Chambeyron (3389 m)
  • Le Bric de Rubren (3340 m)
  • Le Pic de Panestrel (3254 m)
  • Le Péouvou (3232 m)
  • Le Mont Maniglia (3183 m)
  • La Mortice (3169 m)
  • La Tête de Sautron (3155 m)
  • La Tête de la Fréma (3151 m)
  • La Tête de Moïse (3104 m)
  • La Meyna (3067 m)
  • Le Mont Pelat (3050 m)
  • Le Grand Bérard (3046 m)
  • La Tête de Siguret (3032 m)
  • Le Cimet (3020 m)
  • La Tête de l’Enchastraye (2954 m)
  • La Grande Séolane (2909 m)

Quelques randonnées classiques :

  • Le Vallon et le lac du Lauzanier
  • Le Col de la Petite Cayolle
  • Le Lac des Neuf Couleurs
  • Les Lacs de Marinet
  • Le Lac de Roburent
  • Le Lac et le Col de Longet
  • Le Vallon de la Laverq

Quelques randonnées en plusieurs étapes

Quelques sommets faciles :

  • La Mortice (3169 m)
  • La Tête de la Fréma (3151 m)
  • Le Mont Pelat (3050 m)
  • La Pointe d’Escreins (3038 m)
  • Le Cimet (3020 m)
  • Le Col et la Tête de Girardin (2876 m)

Quelques sommets plus difficiles :

  • Le Pic de Panestrel (3254 m)
  • La Tête de Sautron (3155 m)
  • Le Mont Maniglia (3183 m)
  • La Tête de Sautron (3155 m)
  • Le Grand Bérard (3046 m)
  • La Grande Séolane (2909 m)

Quelques ascensions très longues :

  • Bric de Rubren (3340 m)
  • La Tête de Malacoste (3216 m)

Quelques sommets pour alpinistes :

  • L’Aiguille de Chambeyron (3412 m)
  • Le Brec de Chambeyron (3389 m)
  • La Tête de Moïse (3104 m)
  • La Meyna (3067 m)

Quelques escalades :

  • La traversée Gélinasse (2853 m) - Peigne (2767 m)
  • La face Est de l’Aiguille Large (2855 m)
  • La face Sud-Sud-Est de l’Aiguille Pierre André
  • L’arête Est-Nord-est de l’Aiguille Pierre André

Les Via Ferrata de Meyronnes :
c’est un ensemble de trois via qui commencent à 2000 m d’altitude, pour sortir à 2650 m.

  • L’Ourson : 200 m, PD accessible aux débutants
  • L’Aiguille du Coq : 140 m, D, verticale
  • La Tour d’Août : 130 m, TD, déversante (et impressionnante)

Un grand merci à Alain pour ce texte de présentation sur l’Ubaye

Les topos à découvrir

Difficulté : Facile / Familiale

Difficulté : Moyenne

Difficulté : Difficile

Difficulté : Alpinisme