Combe Lavaux, sentier des crêtes ‒ Combes de la Côte-d’Or

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
629m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Davantage réputée pour ses vignobles, la Côte dijonnaise abrite également de nombreuses combes taillées dans les calcaires du Jurassique, véritables joyaux pour la randonnée. Une série propose la découverte des principales combes en commençant par la combe Lavaux, la plus vaste d'entre elles.

Accès

Sur la D974 entre Nuits-Saint-Georges et Dijon, prendre la direction de Gevrey-Chambertin via la D31. Se parquer au mieux et sans gêne à la sortie du village, en direction de Chamboeuf (290m).

Précisions sur la difficulté

  • Il est préférable de réaliser cette randonnée sur terrain sec.
  • Parcours Félix Batier : quelques passages escarpés et glissants (roches patinées) aux abords des crêtes. L’usage des mains est parfois nécessaire.
  • Sentier Bernard Quarteaux :
    • passage délicat (câble) pour accéder au Bec de Judry ; cette courte virée est toutefois optionnelle.
    • accès non sécurisé au bord d’une falaise, pour se rendre au belvédère près de l’Aiguillon de Chamboeuf (extrémité ouest de la combe).

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3023OT Nuits-Saint-Georges
  • Altitude de départ : 290m
  • Altitude maximale : 472m
  • Dénivelé cumulé : 629m
  • Distance : 13,6km

Balisage

  • Trait jaune (parcours Félix Batier) sur la première partie de la randonnée (hors combe Lavaux).
  • Trait bleu (sentier des crêtes Bernard Quarteaux) pour le tour de la combe Lavaux.
  • La zone de randonnée comporte une multitude de sentiers connexes : 2 traits formant un angle droit (vers la gauche ou la droite) indiquent un changement de direction, une croix (X) signale une mauvaise direction.
  • Quelques panneaux directionnels.

Itinéraire

Marche d’approche via la combe de la Bossière et la combe Chaudron

À la sortie de Gevrey-Chambertin (côté combe Lavaux), quitter la D31 par la rue Neuve (point coté 290m). Passer devant le château de Gevrey-Chambertin et à l’embranchement qui fait suite, rester à gauche sur le chemin qui monte dans les vignes puis en forêt.

  • Remarque : hors vignoble, l’intégralité de la randonnée se situe dans la réserve naturelle de la Combe Lavaux-Jean Roland.

Environ 500 mètres après l’entrée en forêt, on croise le parcours Batier signalé par un panneau au point coté 446m. Désormais, il faut être attentif au balisage et suivre les traits jaunes.

Prendre à gauche en direction de "Nuits Saint-Georges". D’abord orienté plein sud, le sentier oblique à l’ouest et atteint le haut de la combe de la Bossière.

  • Remarque : lors des 3 traversées successives de la combe de la Bossière (2 descentes et 1 montée), le sentier est rectiligne.

S’engager dans la combe sur quelques mètres seulement en restant le plus à gauche (ne pas suivre le talweg de la combe, sinon on rate la crête !).

Rapidement, le sentier s’élève dans une direction sud-est pour sortir de la combe au niveau d’un replat qui donne accès à une crête bordée de falaises (point de vue). Puis une descente (ressaut) mène en lisière de forêt où le sentier longe les vignes sur 150 mètres.

On enchaîne par une montée au nord-ouest. En haut de la combe, le franchissement de la crête nécessite l’usage des mains (II+). Continuer jusqu’à croiser un sentier qui traverse le plateau. Le suivre à gauche sur 160 mètres, puis virer encore à gauche pour enclencher la seconde descente (sud-est).

De retour au bord des vignes, prendre à droite (ouest) pour entrer dans la combe Chaudron. Après 250 mètres, le sentier monte fort sur la gauche en direction de la crête de la combe Lavaux.

Celle-ci atteinte, quitter le parcours Batier pour le large sentier partant sur la gauche (est). En descente, le parcourir sur 360 mètres environ afin de récupérer sur la droite le début du sentier Bernard Quarteaux qui évolue au plus près de la crête rocheuse.

Tour de la combe Lavaux par le sentier des crêtes

Sur le sentier des crêtes, on bénéficie d’une vue dégagée tout au long du cheminement sur l’adret.

Peu après le passage d’un gros rocher sur lequel est fixée une plaque "Bernard Quarteaux" (ancien président du C.A.F Côte d’Or), on croise le parcours Batier quitté précédemment ; il effectue la traversée nord-sud de la combe Lavaux.

Rester sur le sentier balisé de traits bleus. Il s’éloigne momentanément de la crête pour évoluer dans la belle végétation du Bois Château-Renard (buis sauvage).

De retour sur la crête, s’ensuit la partie la plus rocheuse du sentier (et la plus belle !). À de nombreuses reprises, il est possible de s’avancer un peu sur les rochers en s’écartant du sentier (traces).

Puis vers la fin de la combe Lavaux, on franchit la petite combe Saint-Martin. Du panneau situé sur son talweg (point coté 444m), suivre la direction "Aiguillon".

Après une courte montée, virer sur la gauche (sud) à la première bifurcation rencontrée.

Au bout de 230 mètres, surveiller à gauche le départ d’un petit sentier signalé d’un discret panneau bleu. Il se dirige vers un belvédère proche de l’Aiguillon de Chamboeuf, un monolithe qui surplombe la D31. Vigilance, le sentier d’accès évolue juste au bord d’une falaise et n’est pas sécurisé.

Ensuite, revenir sur le sentier principal et poursuivre la descente jusqu’à la D31, route peu fréquentée que l’on franchit au point coté 415m.

On amorce ainsi le retour avec la traversée de l’ubac. Sur ce versant en grande partie forestier, les points de vue sont moins fréquents mais tout aussi magnifiques.

Le sentier s’élève tranquillement puis commence une descente à l’approche de la combe de Creuse. Le contournement de cette petite combe fait partie du parcours Batier, il y a donc un double balisage (il arrive de la gauche avant la combe et part sur la droite à la sortie de celle-ci).

Après passage de la combe de Creuse, un beau point de vue est signalé sur le sentier. Et en cherchant un peu, on en trouve bien d’autres !

Continuation jusqu’à une bifurcation où le sentier balisé descend sur la gauche. Il s’agit de l’accès à la grotte et au Bec de Judry. Cette virée est assez aérienne et exposée, elle peut être évitée en restant sur le sentier au niveau de la crête (non balisé).

La descente en zigzags mène au pied de la falaise du Bec de Judry. Laisser le sentier Bernard Quarteaux qui file vers la D31 et le fond de la combe Lavaux.

Contourner la falaise pour trouver le départ d’une sente sur la droite. Assez raide, elle donne directement accès à la grotte de Judry (échelle sur le final). La grotte est peu profonde, son ouverture haute et étroite.

Face à la grotte, un passage câblé sur la droite atteint un replat. En s’aidant des mains et en profitant de la vue, franchir les rochers situés au sommet. Derrière ceux-ci, une discrète sente poursuit dans les buis pour faire la jonction avec le sentier de crête non balisé.

Vers l’est, parcourir ce sentier qui après une longue ligne droite, aboutit sur une petite route. Prendre à gauche en descente jusqu’à un carrefour (point coté 300m).

Au nord, suivre le chemin qui est une portion de l’ancienne voie ferrée du Tacot reliant Beaune à Dijon. Après un passage dans les vignes, il se termine sur la D31 à la sortie de Gevrey-Chambertin.

D’autres combes en Côte-d’Or

Randonnée effectuée le 14 mars 2016.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Combe Lavaux, sentier des crêtes ‒ Combes de la Côte-d’Or »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours