Combe Pertuis et Combe de l’Écartelot ‒ Combes de la Côte-d’Or

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
520m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

À l'ouest du vignoble des Hautes-Côtes de Nuits, cette randonnée sillonne les crêtes et talwegs de 2 combes contiguës : la combe Pertuis, avec ses belles falaises qui abritent la grotte du Trou du Duc et la combe de l'Écartelot chargée d'histoire, avec ses vestiges gallo-romains et son monument du Maquis.

Accès

Rejoindre le village d’Arcenant via Nuits-Saint-Georges (D25) ou Savigny-lès-Beaune (D18 puis D25F). Un parking aménagé se situe au bord de la D25F, à l’entrée du village et sur la rive droite du Raccordon (328m).

Les infos essentielles

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3023OT Nuits-Saint-Georges
  • Altitude de départ : 328m
  • Altitude du point haut : 525m
  • Dénivelé cumulé : 520m
  • Distance : 12,8km
  • Difficulté : aucune

Balisage

  • Trait jaune (sentier Marianne) : de Arcenant au croisement avec la route D25.
  • Aucun, du croisement avec la route D25 à la bifurcation du lieu-dit "En Fontenouailles".
  • Bleu-rouge (sentier Voituret) : de la bifurcation du lieu-dit "En Fontenouailles" au talweg de la combe Pertuis (point coté 338m).
  • Blanc-rouge (GR7) : du point coté 338m dans le talweg de la combe Pertuis au point coté 523m sur l’adret de la combe de l’Écartelot.
  • Aucun, du point coté 523m sur l’adret de la combe de l’Écartelot au carrefour (borne "Maquis") dans le talweg de la combe de l’Écartelot.
  • Trait jaune (sentier Marianne) : du carrefour (borne "Maquis") dans le talweg de la combe de l’Écartelot au site gallo-romain de l’Écartelot.
  • Trait bleu (sentier Patrimoine) : du site gallo-romain de l’Écartelot à Arcenant.

Itinéraire

Combe Pertuis via le Trou du Duc

Après franchissement du Raccordon (ruisseau), remonter la D25 sur 150 mètres et prendre la première rue à gauche (rue des Magniens) au niveau de l’écriteau "Sentier Marianne".

Cette rue orientée à l’ouest-nord-ouest se prolonge par une piste asphaltée qui monte dans les vignes et débouche sur la D25.

Traverser la route une première fois, un chemin continue tout droit pour couper un grand virage de la D25 ; puis une seconde fois pour s’engager sur le sentier qui débute juste en face (point coté 440m).

Si le départ du sentier n’est pas indiqué, celui-ci est en revanche bien marqué et facile à suivre. Évoluant d’abord à plat, le sentier entame ensuite une petite descente et arrive à une bifurcation au lieu-dit "En Fontenouailles".

On récupère ici le "Sentier Voituret" (bleu-rouge), repérer un écriteau "Trou du Duc à 0,5km" et poursuivre vers l’ouest. Puis le sentier s’élève franchement, un passage escarpé accède à la crête de la combe Pertuis.

Ensuite, effectuer plein ouest une belle traversée sur l’adret de la combe. En chemin, on trouve successivement :

  • Une discrète sente qui descend à gauche vers une brèche, permettant d’opérer une virée aller-retour jusqu’au pied des falaises. Attention (!), c’est raide avec un ressaut délicat à franchir.
  • L’accès à la grotte du trou du Duc, situé en contrebas du sentier. Pour se rendre dans la grotte, il faut passer par une trappe puis descendre une échelle.

Lorsque le sentier parvient au bout de la combe Pertuis (point coté 481m), virer plein est et parcourir l’intégralité du talweg de cette combe.

On arrive alors à un carrefour sur une clairière (point coté 338m), à l’intersection des talwegs de la combe Pertuis et de la combe de la Serre.

Combe et site gallo-romain de l’Écartelot

À hauteur d’une stèle de la Résistance (Compagnie Pierre Semard), prendre à l’ouest le GR7 (blanc-rouge). Le sentier s’élève sur la rive gauche de la combe de la Serre et file vers la combe de l’Écartelot.

Dès lors que la pente s’adoucit, surveiller l’arrivée d’un large sentier venant de la gauche. Environ 30 mètres après le point de jonction (point coté 523m), trouver le départ d’une sente sur la gauche du GR7.

Non signalée et à peine visible sur les premiers mètres, la sente est davantage marquée par la suite. Celle-ci évolue le long des falaises, sur l’adret de la combe de l’Écartelot.

Après les falaises, la sente continue plein ouest et parvient au bout de la combe où l’on trouve un panneau. Ignorer les sentiers balisés (Marianne - Patrimoine) et descendre à l’est le talweg de la combe de l’Écartelot pour arriver à une bifurcation matérialisée par une borne au sol indiquant "Maquis".

  • Avant de prendre la direction "Maquis", on peut prolonger la descente de 250 mètres sur le talweg de la combe de la Serre, jusqu’à atteindre le Puits Groseille : lors de fortes pluies, les eaux de ruissellement s’infiltrent dans les fissures de ce massif calcaire, parcourent un long réseau karstique et surgissent de ce puits pour se déverser dans le ruisseau du Raccordon situé en aval.

Prendre ensuite la direction "Maquis" en remontant une petite combe secondaire orientée plein sud. Au fond de la combe, le site du Maquis est immanquable : un grand escalier accède à un abri sous roche dans une falaise. Haut lieu de la Résistance en Bourgogne, c’est ici que furent abattus 6 maquisards le 15 juin 1944.

Dans la combe, revenir sur ses pas de 50 mètres environ et suivre le sentier qui monte sur la gauche. Ce joli sentier sinueux informe des différentes essences forestières et mène au site gallo-romain de l’Écartelot.

Ce site rural (Ier - IIIème siècle) comprend une exploitation agricole et un lieu de culte. Depuis 1988, il est mis en valeur et entretenu par l’association culturelle et archéologique des Hautes-Côtes de Nuits.

Retour à Arcenant via le "Sentier Patrimoine"

Le sentier quitte le site en passant près des vestiges d’un bassin puis il atteint un chemin en amont. Tourner à gauche (sud) et continuer jusqu’à une bifurcation (panneau). Prendre la direction "Chevrey" via le "Sentier Patrimoine" (trait bleu).

Ce sentier s’oriente à l’est et descend très légèrement. À l’embranchement suivant, laisser à droite la direction "Chevrey" et suivre à gauche la direction "Arcenant".

Au point coté 455m, le sentier vire à droite (sud-est) puis il traverse la petite combe Pourry. Après cette dernière, le sentier effectue la liaison avec un chemin venant de la droite.

Emprunter ce chemin descendant qui se termine sur la D25, en plein centre du village d’Arcenant.

D’autres combes en Côte-d’Or

Randonnée effectuée le 16 mars 2017.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Combe Pertuis et Combe de l’Écartelot ‒ Combes de la Côte-d’Or »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours