La Bessanèse (3604m)

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1650m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Un bon gros morceau de rocher implanté dans la Vallée d'Avérole, entre Albaron et Arbéron. Un sommet souvent coté à 3592m (IGN...) mais qui en réalité dépasse bel et bien la barre des 3600m. Il est composé de 2 sommets : le Signal Tonini (3592m) orné d'une vierge et le Signal Baretti (3604m).

Accès

De Bessans (Haute Maurienne, rejoindre le vallon d’Avérole. Se garer aux Vincendières (grand parking à 1809m).

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : PD, du 3b en bon rocher sur le passage clé.
  • Engagement : II (longue approche avec de l’escalade facile)
  • Longue approche
  • Passage de la Barre des Pareis assez délicat (40° herbeux bien glissant).
  • Longue combe remplie de blocs après la barre des 3000m.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN TOP 25 3633 ET et 3634OT
  • Altitude minimum : 1830m
  • Altitude maximum : 3604m
  • Période : de préférence en été mais possible en hiver (rocher souvent sec en cette face sud-est).
L’Albaron (3637m) par Avérole

Itinéraire

  • Des Vincendières au Refuge d’Avérole

Approche

  • Possibilité de monter à VTT jusqu’au rognon rocheux au terminus de la piste à 2100m, soit environ 9km aller-retour
  • Du parking au refuge d’Avérole

Suivre la piste jusqu’à son terminus à 2100 mètres d’altitude, en traversant le Hameau d’Avérole.

  • Plusieurs petits raccourcis sont possibles, mais difficiles à repérer à la frontale.
    À VTT, de nuit, il vaut mieux suivre la piste qui contourne le hameau par le nord

Au terminus de la piste, prendre le sentier qui monte au refuge.

On arrive à une bifurcation. Prendre le sentier de gauche, "sentier facile", ou celui de droite, plus direct pour un gain de temps minime.

Le Refuge d’Avérole (2229m) est atteint en peu de temps.

  • Du Refuge d’Avérole à la Combe d’Arnès

Redescendre sur 50m, traverser une passerelle puis prendre à gauche le sentier menant au "Col d’Arnès" (3012m).

Emprunter ce sentier montant en rive droite du Ruisseau d’Arnès

Au point 2235m laisser sur la droite la passerelle ainsi que la voie de l’Ouille d’Arbéron (3563m) et continuer à gauche.

La pente s’accentue franchement et le terrain devient plus minéral.

À 2500m la pente se radoucit et le vallon devient assez étroit, forme une sorte de gorge.

Une centaine de mètres plus haut on atteint un long replat : il s’agit de la Combe d’Arnès.

  • De la Combe d’Arnès à la Brèche des Pareis

Repérer de suite à gauche une rampe herbeuse raide et l’emprunter.

Inutile de dire que c’est du terrain à chamois...

Sur le haut la pente s’accentue franchement et la vigilance doit être maximale.

Vers 2900m on atteint une zone plus plate appelée "Plan des Pareis", virer maintenant à droite vers la Combe de la Bessanèse et ses dédales de blocs.

Remonter au mieux cette combe avec une trace de sentier sur le haut.

Repérer le passage pour atteindre l’arête : un espèce de couloir détritique que l’on atteint obligatoirement en suivant les cairns et les traces de sentier.

Grimper ce couloir raide (45-50°) dans son intégralité (2a max.) pour ensuite atteindre le fil de l’arête sud-est des Pareis.

Ensuite ne pas prendre le fil mais rester un peu sur la gauche (dans les vires de dalles)pour atteindre une brèche étroite.

Gagner cette fois le fil (3a au plus simple) et rejoindre la Brèche des Pareis, juste au pied du passage clé de l’ascension.

  • L’arête sud-est

Suivre à main droite une vire sur quelques mètres puis repérer le passage (rocher violet/blanc/gris) balisé par des flèches (ah ces italiens...).

Grimper droit sur 22m (3b) puis retourner sur la gauche (étroite vire revenant sur l’arête sud-est).

Grimper ensuite facilement jusqu’au sommet du Signal Tonini (3592m) (2b max.).

  • Traversée entre le Signal Tonini et le Signal Baretti

Du Signal Tonini rester au maximum sur le fil de l’arête (2a) jusqu’à la brèche entre les 2 sommets.

Traverser alors en face ouest sur une vire assez détritique revenant sur l’arête nord du Signal Baretti (3604m) que l’on atteint par le fil de l’arête (2b+ max.).

Le panorama

Ouf ! C’est extraordinaire, le Centre de la Haute-Maurienne, quand même très semblable à l’Albaron mais avec un truc en plus : l’impression de toucher le ciel.
Sur ces arêtes effilées on a presque l’impression de voler.
Le Vallon d’Avérole paraît bien bas.

La descente

Par le même itinéraire, en faisant un rappel de 22m (très conseillé, corde de 50m minimum).

Voies possibles

  • Arête sud-est (voie normale : PD, voir topo.
  • Arête nord : AD-, longue voie soutenue et très engagée (engagement IV), avis aux amateurs de terrain d’aventure.
  • Arête sud-ouest : AD, belle arête assez effilée mais en très bon rocher, du 4c au max.

Vidéo

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « La Bessanèse (3604m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours