La Grande Sure par les 3 Fontaines

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1200m
Durée :
demi-journée

Ascension de la Grande Sure par la face Ouest. Chemin très varié, souvent raide et escarpé, alternant passages en forêt, en prairie et en cheminées. Les mains sont nécessaires par endroits. – Auteur :

Accès

De Voreppe, prendre la D 520, monter au col de la Placette. À ce col, tourner à droite et suivre la direction "les Trois Fontaines" jusqu’au parking (5 km environ).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP 25 3334 OT Chartreuse Sud
  • Lien IGN : Grande Sure
  • Altitude de départ : 780m
  • Altitude atteinte : 1920m

Le chemin part juste avant le parking. Monter dans la forêt en suivant les lacets. On atteint un petit pierrier envahi d’herbes hautes. Poursuivre dans les lacets de ce pierrier. En haut du pierrier, quand on entre de nouveau dans la forêt, ne pas rater la bifurcation immédiatement à gauche.

De cette bifurcation, le chemin continue de s’élever en lacets. Il est balisé par des points vert fluo et des flèches vertes sur des pierres. La montée se poursuit bientôt par la traversée d’une petite barre rocheuse : l’ascension est assez raide avec quelques vires légèrement exposées. A la sortie de cette barre, le chemin se poursuit en forêt. Le balisage vert fluo finit par se perdre et on retrouve un vieux balisage d’une grande flèche jaune et rouge puis un balisage en larges bandes verticales beiges sur les arbres. Suivre ce balisage beige qui mène à la sortie de la forêt, à la cabane de Jusson et aux pâturages.

De la cabane de Jusson, repérer la croix au sommet de la Grande Sure et monter tout droit dans les pâturages en direction de cette croix, pour atteindre le bas de la barrière rocheuse.
Au pied de celle-ci, trouver une petite stèle commémorative et une flèche jaune qui indiquent le passage pour l’ascension vers le sommet de la Grande Sure.

L’ascension se fait dans un système de larges cheminées, en suivant un balisage de flèches jaunes essentiellement (+ quelques marques rouges). Elle est raide et glissante par temps humide. Les mains sont nécessaires à certains endroits. On trouve d’ailleurs des bouts de corde de rappel de descente. Le chemin arrive sur l’arête sommitale à quelques mètres de la croix.

Descente par le même itinéraire. Descente raide et glissante par temps humide. Les mains sont nécessaires. Une corde peut permettre de faire de courts rappels.

Dernière modification : 16 mai 2018
Grande Sure (1920m) par le Col de la Grande Vache et le Goulet d’Hurtières

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 1er janvier 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (8).
  • par Le 10 janvier 2016 à 20h18

    Franchement, je ne conseillerais pas la descente par le même itinéraire, surtout dans cette cheminée ouest de la Grande Sure où la roche est devenue bien patinée à cause de sa surfréquentation. Et puis, il est toujours plus intéressant de faire une boucle, notamment ici en redescendant par la Velouse et le magnifique pas de la Miséricorde.

  • par Le 10 janvier 2016 à 20h38

    Oui, sugar... MAIS tant que le pas de Miséricorde fait l’objet d’un arrêté d’interdiction on ne peut pas faire un topo décrivant cet itinéraire. Même si tout le monde y passe et si le câble de la main courante est neuf.

  • par Le 11 janvier 2016 à 08h18

    Je confirme : réponse de la mairie de Pommier-La-Placette : l’accès par le pas de la Miséricorde est toujours d’actualité cependant, l’arrêté que la commune installe est souvent arraché

    l’agent communal l’avait remis avant l’été et nous constatons malheureusement qu’il disparaît rapidement

    Cordialement,

  • par Le 11 janvier 2016 à 10h28

    Le pas de la Miséricorde est toujours interdit d’accès ??? Merci Alain pour l’info, je n’étais pas au courant. Quand j’y suis allé fin septembre, il n’y avait aucun arrêté de placardé de part et d’autre de la vire. Et donc ça n’a pas empêché les nombreuses dizaines de randonneurs (dont tout un groupe du CAF) d’emprunter ce passage équipé de câbles flambant neufs.

  • par Le 11 janvier 2016 à 13h39

    Je pense que cette interdiction est surtout une manière pour la Mairie de se décharger. S’ils voulaient vraiment fermer le passage, ils n’auraient pas changé le câble et dynamité la vire...
    Et je suis bien d’accord pour dire que la descente des cheminées est certainement plus délicate que le pas de miséricorde où l’on passe rapidement.

  • par BurletLe 15 août 2016 à 15h16

    Je viens de faire ce matin la cheminée de la grande Sure et confirme qu’il est beaucoup plus confortable de redescendre par le pas de Miséricorde. Pour ceux qui n’ont pas mal aux genoux, on peut descendre directement sous la croix par l’arête et rejoindre rapidement le passage d’Hurtières.Au fait, mais qu’est devenu la croix ?

  • par YoannLe 17 août 2016 à 17h07

    De retour de la Sûre, la croix gît quelques mètres en contrebas du sommet, dans la cheminée de Jusson.

  • par Le 28 juin à 14h03

    Bonjour à tous !
    Je ne sais si j’aurais une réponse ici, le topo date d’il y a 2 ans. Mais je compte faire cette sortie (avec retour par le Pas de la Miséricorde) ce week-end. N’ayant pas la voiture à dispo, je comptais Lyon-Grenoble par TER et choper le Transisere 7000 pour monter au col de la Placette. Je ne pourrais sans doute prendre que le bus de 17h35, arrivée 18h14. L’idée serait de bivouacer au Chalet de Jusson. Pensez vous que c’est réaliste de faire Col de la Placette -> Chalet de Jusson le soir, sans arriver non plus trop tard pour pouvoir profiter d’une petite soirée dans les alpages ? Ou bien commencer à marcher à 18h est vraiment trop tard ?
    Merci d’avance pour vos réponses

  • par Le 28 juin à 15h15

    Bonjour
    Les jours sont longs à cette période de l’année ! Tout dépend de l’heure à laquelle vous souhaitez arriver et de votre rythme de marche. Depuis le col de la Placette, il y a une heure de marche environ jusqu’au point de départ, du fait de la distance (environ 5 km). Ensuite, il y a 780 m de dénivelée : je vous laisse calculer le temps nécessaire, en fonction de votre rythme ! En tout cas, mieux vaut monter de jour car, il y a 2 ans, le cheminement dans la forêt n’était pas évident. Bon bivouac, en espérant que vous aurez beau temps et que le chalet ne sera pas déjà occupé...

  • par Le 28 juin à 16h41

    Bonjour Odile et merci pour votre message ! Effectivement le soleil se couchera vers 21h30 :)
    C’est justement le parcours en forêt en fin de journée avec soleil déclinant qui m’inquiète. Et j’aurais aimé arriver au chalet disons vers 21h max car je bivouaque en tente, le temps de la monter,etc (et du coup pas de problème si le chalet et occupé).
    Mais au vu du dénivelé (et du trajet supplémentaire Placette -> 3 fontaines), je pense qu’il faudra bien 3h30 pour monter au chalet...ça risque d’être juste. Je vais essayer de me débrouiller pour trouver une voiture, ce serait quand même plus simple (même si moins écologique...)
    Encore merci pour vos conseils :)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !