La Pointe Rousse des Chambres (2660m), par la Vogealle et le col des Chambres

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1750m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Sommet peu parcouru du Haut-Giffre, la Pointe Rousse des Chambres est souvent délaissée en faveur de sa voisine, la Pointe de Bellegarde. Cependant, ce sommet sauvage et un peu plus élevé offre un superbe panorama sur les sommets voisins, et son accès depuis la combe du Haut-Giffre par la Vogealle est un itinéraire spectaculaire et varié.

Accès

Bonneville ou Cluses - Taninges - Samoëns - Sixt - Fer à Cheval, Parking au Plan des Lacs (payant l’été, à moins d’arriver très tôt).

Itinéraire

  • Carte : IGN TOP25 3530ET Samoëns - Haut-Giffre.
  • Altitude Départ : 920m.
  • Altitude sommet : 2660m.
  • Durée : 10h.

Période

Praticable par conditions estivales, de préférence en terrain sec, lorsque la neige a libéré certains passages raides, notamment le pas de l’Ours et les pentes sous le col des Chambres. En automne, attention au gel de l’eau de ruissellement qui peut rendre le pas du Boret et le pas de l’Ours impraticables.

Difficulté

Outre le dénivelé significatif de cette randonnée, les difficultés sont principalement la montée au pas du Boret (sentier bien taillé mais exposé), le pas de l’Ours (trace assez exposée dans un terrain peu stable) et la montée finale, hors sentier, au sommet (pentes soutenues et pierrier raide sous le sommet). La neige peut compliquer certains passages raides.

Itinéraire

Depuis le Plan des Lacs, prendre la piste en direction du fond de la combe. Choisir l’embranchement de gauche en direction de la buvette du Prazon. Juste avant la buvette, bifurquer à gauche sur le sentier montant en direction du pas du Boret.

Le sentier du pas du Boret remonte une croupe rocheuse permettant de prendre pied sur une raide rampe herbeuse qui est remontée en petits lacets. Le sentier est bien tracé, mais néanmoins raide et exposé, par endroits protégé par des câbles. En fin de saison, les câbles sont partiellement démontés, mais le sentier reste praticable. Il faudra cependant faire attention, durant les froides matinées, au gel de l’eau de ruissellement pouvant rendre le passage impraticable.

Après la remontée d’un raide couloir et une tranquille montée en forêt, on débouche sur l’alpage du Boret et son joli chalet. Poursuivre sur le sentier montant derrière en direction de la Vogealle. On effectue un large lacet dans des pentes herbeuses dominant l’alpage du Boret. Après être passé à proximité de la cascade du Dardet, on traverse un petit chaos rocheux pour finalement déboucher sur le replat herbeux où se trouve le refuge de la Vogealle. On franchit encore un petit verrou pour déboucher dans la large combe de la Vogealle où se trouve le lac.

A l’entrée de la combe, repérer les traces en pleine pente à gauche (sud) provenant, plus haut, d’un large couloir de roches noires. C’est le pas de l’Ours, qu’il faut remonter. La raide montée se fait à droite d’un torrent, que l’on franchit plus haut sous une petite cascade. On sort du pas par une trace un peu exposée (délicat si gelé ou enneigé) traversant vers la gauche en direction d’un replat. Petite pause pour la vue sur la combe de la Vogealle.

Monter puis traverser vers l’ouest dans une petite combe dominée par la Pointe Rousse des Chambres. Poursuivre le sentier traversant les pentes de la Vogealette en direction d’un petit couloir qui est remonté. Après de belles pentes au dessus, on débouche sur la crête un peu au nord du col des Chambres.

Quitter le sentier pour remonter à vue vers l’ouest une petite combe traversant le flanc sud de la Pointe Rousse en direction d’un petit collet marquant le haut de la combe. Remonter ensuite au mieux les pentes herbeuses pour prendre pied, plus haut, sur des pentes de pierrailles assez raides. Revenir en traversée ascendante vers la droite (nord-est) pour viser une faiblesse permettant de rejoindre la crête (raide, un peu délicat). Finalement, suivre la crête jusqu’au sommet.

Bien qu’en retrait et n’offrant pas la vue plongeante sur la combe du Haut-Giffre comme sa voisine la Pointe de Bellegarde, ce sommet, plus élevé, est au centre de la plupart des pics du Haut-Giffre, et le panorama est à la hauteur...

Le retour s’effectue par le même itinéraire. On pourra, optionnellement, faire un rapide détour au lac de la Vogealle (20 min aller-retour). Une fois redescendu au chalet du Boret, on pourra également éviter la descente directe par le pas du Boret en faisant le détour par le fond de la combe (1h30 de plus). Le cheminement en forêt en direction du fond de la combe est un peu rébarbatif, mais une fois arrivé au fond, le spectacle de la combe entourée de ses falaises et des cascades est à la hauteur de l’effort...

Remarque : Une autre option consiste à aborder la Pointe Rousse des Chambres par sa face nord depuis la combe aux Puaires, accessible depuis le lac de la Vogealle. Cet itinéraire hors-sentier sur lapiaz doit être parcouru en absence de neige, et de préférence en montée. La redescente par la face sud permet de boucler une jolie traversée.

Détail de la sortie du 21 octobre 2013

La période idéale pour profiter des couleurs de l’automne en montagne... A condition de bien savoir viser entre deux jours de pluie...

Un peu de neige récente me donnait quelques doutes sur la praticabilité des sommets d’altitude, et c’est donc avec un peu d’incertitude sur l’objectif que je me lançais du Fer à Cheval, vers 11h du matin...

Les couleurs des forêts de hêtres à cette altitude relativement basse m’explosaient à la figure, et c’est dans un magnifique dégradé de vert, jaune, orange, roux que je suis monté par le pas du Boret au chalet du Boret. Plus haut, la vue sur les montagnes des alentours était vraiment belle, dans une atmosphère transparente, le soleil juste tamisé par quelques voiles...

Arrivée dans la combe de la Vogealle vers 13h30. Plus haut, les faces sud des Ottans et de Sageroux semblaient assez déneigées, et de l’autre côté, le pas de l’Ours semblait aussi praticable, avec juste quelques résidus neigeux...

Essayons la Pointe de Bellegarde ! Montée efficace au pas de l’Ours, le seul passage délicat étant la traversée de sortie, la trace étant partiellement recouverte de quelques résidus de neige fondante glissante.

Plus haut, c’est assez enneigé, plus que ce que je m’attendais, mais les pentes sont débonnaires... Malgré mes chaussures légères qui allaient rapidement prendre l’eau, je me suis élancé, on verra bien jusqu’à où on pourra monter...

Le chemin traversant la Vogealette fut assez facile à suivre, la seule difficulté étant la sortie du petit couloir au milieu, en traversée sur une trace un peu exposée recouverte de neige fondante sans consistance... On fait bien attention...

Arrivée au col des Chambres vers 14h30. Il faut se rendre à l’évidence : La montée à la Pointe de Bellegarde, sur terrain de blocs et de lapiaz, est beaucoup trop enneigée... Le seul plan B raisonnable semble être la Pointe Rousse des Chambres, où la montée se fait sur herbe et pierrailles en face sud, visiblement assez déneigée...

C’est parti pour un itinéraire sauvage à vue, l’évitement de quelques plaques de neige allongeant un peu le parcours... La montée fut assez facile, mais j’ai tout de même signé le but à 50 mètres du sommet, au vu de quelques plaques de neige qui allaient compliquer le trajet dans les raides pentes sommitales, et aussi à cause de l’heure : Je voulais pouvoir redescendre le pas du Boret avant la tombée de la nuit !

Quelques minutes de pause sur un petit promontoire le temps d’admirer le paysage et de casser la croûte, puis descente vers 15h45.

Le chemin inverse s’est fait sans problèmes, malgré mes chaussures détrempées. On prend quand même un peu le temps d’admirer le décor illuminé par un soleil descendant tamisé, éclairant la fantastique muraille du Tenneverge de manière dramatique...

Le coucher de soleil me rattrape dans le pas du Boret, mais la fin de la descente se fait sans problèmes, et je n’aurais même pas besoin de sortir la frontale, préférant marcher dans le calme de l’obscurité tombante, juste troublé par le bruit des cascades... Fin de la balade vers 19h30, après cette superbe échappée automnale aux superbes couleurs...

Dernière modification : 16 mai 2018
Lac de la Vogealle (2001m)

La carte du topo « La Pointe Rousse des Chambres (2660m), par la Vogealle et le col des Chambres »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « La Pointe Rousse des Chambres (2660m), par la Vogealle et le col des Chambres »

La Corne du Chamois entourée des couleurs de l'automne... En direction du fond de la combe... Dégradé de couleurs... Regard arrière dans la raide montée au pas du Boret. Vue sur le Fer à Cheval. Le fond de la combe sort doucement de l'ombre... Pas de doute, c'est l'automne... Le chalet du Boret et son magnifique décor... Montée... Vue sur le chalet du Boret et son petit alpage... Une cascade parmi tant d'autres... On s'élève progressivement au dessus de la combe... Falaises et cascades... Montée en direction de la Vogealle. La cascade du Dardet. Regard arrière. Arrivée à la Vogealle, face aux Dents Blanches. Le refuge de la Vogealle, planté dans son décor... La combe de la Vogealle... Le lac est au fond. Montée vers les roches noires du pas de l'Ours. L'unique rencontre de la journée. Les vires du pas de l'Ours. La montée se poursuit... La Pointe Rousse des Chambres est en vue... Les pentes de la Vogealette en direction du col des Chambres. Petit couloir à remonter, un peu scabreux en raison de la neige. Arrivée au col des Chambres, en face de la Pointe de Bellegarde. Montée à flanc vers la Pointe Rousse. Quelques pentes herbeuses raides à remonter... Le Mont Blanc apparait enfin... Les raides pentes sous la crête sommitale... A l'avant le col des Chambres et la Pointe de Bellegarde, derrière la crête du Tenneverge au Cheval Blanc, au fond le massif du Mont Blanc avec l'Aiguille du Chardonnet et l'Aiguille Verte. Le vallon des Chambres, et au fond le massif des Bornes. L'impressionante face ouest du Tenneverge. Le col des Ottans, entre la Dent de Barme, les Ruans et derrière les Dents du Midi. Descente face aux Ruans. Plongée par le pas de l'Ours dans la combe de a Vogealle. Vers le Fer à Cheval. Descente sur le chalet du Boret. Le Tenneverge domine au dessus de ses tours... Retour au chalet du Boret. Descente vers le pas du Boret, Au-dessus du vertigineux pas du Boret. Retour dans la combe avec la nuit.