La randonnée avec des enfants : le grand jour (Chapitre3)

Ça y est, le jour J est arrivé ! Vos sacs sont prêts, vous êtes en tenue adaptée aux conditions que vous allez rencontrer, la crème solaire est appliquée, vos chaussures sont lacées et vos enfants sont ravis de s’élancer vers l’aventure !

Chapitre 1. Notions élémentaires avant de partir
Chapitre 2. La préparation de la randonnée
Chapitre 3. C’est parti ! Le grand départ

Le départ

ATTENTION ! Souvent les premiers hectomètres sont les « plus difficiles » ! Ne partez pas trop vite et restez à l’écoute de vos enfants ! Ont-ils mal aux pieds ? Leur sac leur fait-il mal ? Ont-ils trop chaud ou trop froid ? Ces premiers instants, s’ils génèrent un sentiment de mal-être chez vos enfants, risquent de conditionner le reste de votre randonnée !

Réglez les sangles du sac, desserrer leurs chaussures si nécessaire, prenez le temps de leur enlever un pull… tout ceci ne pourra que les soulager et leur permettre ainsi de partir du bon pied !

Le parcours

La progression

Tout au long de la journée, montrez leur votre progression sur la carte. Rappelez leur quelle étape ils viennent de franchir et vers quelle autre vous vous dirigez. Limitez vous à la suivante, les autres leur paraîtront trop éloignées et cela risque de les décourager.
Conseil : il peut être intéressant de leur fournir une copie de la carte du parcours !

Par petites étapes

Préparé la veille, votre parcours comprendra de petites haltes qui permettront à votre enfant de « sauter » naturellement d’une étape à une autre.

Ces petites haltes peuvent prendre plusieurs formes, comme par exemple :

  • Faire des ricochets sur un lac
  • Faire un barrage dans un torrent
  • Marcher ou, mieux, glisser sur un petit névé (attention à la sécurité !)
  • Pique-niquer à tel ou tel endroit
  • Remplir la gourde à telle ou telle source
  • Découvrir un alpage
  • Faire une halte dans un refuge

Lors de certaines de ces haltes, n’oubliez pas de les faire boire  ! Il ne faut pas attendre d’avoir soif pour boire !
Proposez-leur également un petit encas régulièrement afin de leur donner l’énergie nécessaire aux étapes suivantes. Ces encas peuvent prendre la forme de petits biscuits, de fruits secs ou de fruits à coques (amandes, par exemple).

Adaptez vous !

Ce n’est pas à vos enfants de s’adapter mais à vous de vous adaptez à vos enfants !
Regardez la manière dont ils marchent ! L’un traîne un peu à l’arrière, allez peut-être le rejoindre. L’autre se sent fatigué, arrêtez-vous et proposez lui de se reposer quelques minutes. Ils sont fatigués et vous sentez que cela risque de durer… n’hésitez pas à arrêter votre randonnée et à faire demi-tour. Il ne sert à rien de les pousser à bout ! La randonnée doit rester un plaisir pour eux ET pour vous !

Eveiller leurs 5 sens : La montagne est un fabuleux jardin !

Profitez-en pour éveiller leurs 5 sens :

  • La vue : la faune, la flore et les paysages qui les entourent, etc.
  • L’ouïe : le cri de la marmotte, le torrent au loin, etc.
  • L’odorat : la flore, les alpages, etc.
  • Le toucher : la mousse sur les rochers, la « barbe » qui pend aux branches des arbres, etc.
  • Le goût : le fromage acheté la veille sur le marché, les myrtilles au bord du chemin, etc.

“Ce n’est pas à vos enfants de s’adapter mais à vous de vous adaptez à vos enfants”

Emerveillez-vous ! Profitez !

Vos enfants vous paraissent grands, heureux, épanouis ?
Vos enfants vous posent question sur question sur ce qui les entoure ?
Vos enfants se confient à vous sur tel ou tel sujet en marchant à vos côtés ?
Vos enfants s’éloignent de vous en vont explorer en autonomie ?
Quelle chance vous avez ! Ces moments sont riches… alors profitez-en !!! Emerveillez-vous de tous ces petits moments pour vous et pour vos enfants !

Fin de randonnée

Tout comme le début, la fin de la randonnée peut être un moment délicat à gérer. Vos enfants sont fatigués et les derniers hectomètres de votre randonnée leur paraîtront longs et inutiles. Demandez leur ce qui leur a plu, ce qu’ils auraient aimé trouver, ce qu’ils raconteront à la famille, à l’école.

Attention ! Même s’ils sont fatigués, après quelques minutes de repos dans la voiture ou assis dans l’herbe, leurs batteries seront de nouveau rechargées, et bizarrement pas les vôtres ! Profitez-en pour les laisser courir, jouer. Il ne s’agit pas de la même fatigue et cela leur fera le plus grand bien !

Et si…

Et si vous partiez plusieurs jours ?

Qui dit randonnée de plusieurs jours dit, souvent, nuit en refuge. Une nuit en refuge est une expérience extraordinaire pour des enfants. Passer une soirée et une nuit isolés en montagne vous procurera un plaisir immense avec vos enfants.

D’expérience, il est possible de dormir en refuge avec des enfants dès lors qu’ils ont 4 ans… le tout est d’y monter ! A l’été 2011, nous sommes montés avec notre fils de 4 ans de Pralognan-la-Vanoise jusqu’au refuge de la Valette (1000 mètres D+) afin d’y passer la nuit… quelle expérience ! Une soirée sans électricité passée à jouer aux cartes au coin du poêle en compagnie de guides en partance pour le dôme de Chasseforêt le lendemain matin. A l’été 2012, une boucle de 3 jours autour de Pralognan-la-Vanoise leur a permis de dormir au refuge de Péclet-Polset (moderne) mais également au refuge du Saut qui est un peu plus rustique… quels souvenirs pour nos fils !

Et si vous vous faisiez accompagner ?

Nous n’avons jamais eu l’opportunité d’expérimenter cela, mais il est de possible de louer un âne dans certains villages afin de vous accompagner dans vos pérégrinations. Un âne est un nouveau compagnon tout au long de la route et il peut également vous soulager en portant vos sacs !

De retour…

Une randonnée ou un séjour dans la nature se vit avant, pendant… et après ! Tout au long de vos randonnées, prenez des photos, ramassez des bouts d’écorces, des morceaux de mousse, etc. (lorsque cela est possible, donc hors Parcs nationaux), et à votre retour faites un « cahier » qui permettra à votre enfant de présenter ses exploits à la famille ou à l’école !

Chapitre 1. Notions élémentaires avant de partir
Chapitre 2. La préparation de la randonnée
Chapitre 3. C’est parti ! Le grand départ