Lac d’Espingo (1882m), lac du Portillon (2571m) et Tusse de Montarqué (2889m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1800m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Cet enchaînement de lacs sur trois niveaux est une randonnée particulièrement connue et appréciée du Luchonnais. Elle permet d’aborder les différents types de paysages de la montagne en raison de la différence d’altitude entre le bas et le haut.

Accès

De Bagnères-de-Luchon, suivre la direction du col de Peyresourde. A Castillon-de-Larboust, tourner à gauche en direction d’Oô et du lac d’Oô. Passer le village d’Oô et continuer jusqu’aux Granges d’Astau et s’y garer.

Itinéraire

Généralités

La montée jusqu’au lac d’Oô peut être considérée comme familiale, même s’il ne faut pas sous-estimer le bon raidillon qui y mène.

Les lacs d’Espingo et Saussat ainsi que la coume de l’Abesque s’atteignent eux aussi facilement. Le vallon qu’ils forment ensemble est très joli.

Pour accéder au lac du Portillon et à la Tusse de Montarqué, il faudra fournir plus d’effort et avoir un pas assuré pour les quelques passages exposés. Cette partie devient de la haute montagne, et offre un panorama très minéral qui a son charme. La vue depuis la Tusse de Montarqué est très impressionnante car elle est située au milieu d’un cirque formé par un enchainement de « 3000 » :

  • Le Grand Quayrat (3060 m)
  • Le pic Lézat (3107 m)
  • Le pic des Crabioules (3116 m)
  • Le pic Perdiguère (3222 m)
  • Le pic des Gourgs Blancs (3129 m)
  • Le pic des Spijeoles (3065 m)

Il est possible de faire cette randonnée en deux jours en dormant au refuge d’Espingo ou du Portillon.
Depuis le refuge d’Espingo partent aussi de nombreuses randonnées, notamment celle du pic des Spijeoles (3065m).

Sans avoir un gros rythme, je ne me traine pas non plus. J’ai donc donné mon temps puis un temps plus raisonnable pour chaque portion. Ceux-ci comprennent de petites pauses pour boire, prendre des photos, admirer la vue mais pas de grosse pause pour le repas.

Des Granges d’Astau (1123m) au lac d’Oô (1504m)

Suivre la piste qui part du parking en direction du fond de la vallée. Le balisage est celui du GR10 (blanc et rouge), et même s’il y a peu de marques, il n’y a aucun risque de se tromper. La piste s’élève doucement, puis devient un peu plus raide et finit par se transformer en un large sentier. Après un léger replat, on arrive au lac d’Oô.

Environ 1h-1h30 de marche.

Du lac d’Oô au refuge d’Espingo (1950m)

Prendre le sentier qui part à gauche en montant doucement sur le flan de la montagne (balisage GR10 rouge et blanc toujours). Au bout d’un moment, le sentier se met à faire des lacets pour aborder la partie la plus raide du flanc, continuer à monter en suivant le chemin principal et le balisage. Il y a quelques sentes qui partent par endroits, mais ne pas les suivre.

Après avoir perdu de vue le lac d’Oô, le sentier s’engage dans un petit vallon sans aucun arbre puis se sépare en deux. D’un côté le GR10 part sur la gauche en direction de Superbagnères, et de l’autre notre chemin continue sur le lac d’Espingo. Des panneaux indiquent clairement les directions.

Après le col d’Espingo (1967m), on arrive dans la vallée du lac d’Espingo. Le refuge du même nom est un peu plus loin sur la droite.

Environ 1h-1h30 de marche depuis le lac d’Oô.

Du lac d’Espingo au lac du Portillon (2571m)

Un large sentier descend vers le fond du vallon en passant une cinquantaine de mètres à gauche du refuge puis se dirige vers le lac Saussat. Il le contourne par la droite puis monte pour arriver au replat de la Coume de l’Abesque qui forme un petit cirque. En levant les yeux, il est possible d’apercevoir le pic des Spijeoles légèrement sur la droite et sur la gauche la petite « muraille » qu’il faut passer pour atteindre le lac du Portillon.

Traverser la passerelle et attaquer le sentier bien formé qui grimpe en lacets. Cette partie devient plus raide et même si le chemin est bien sécurisé, il convient de faire attention, surtout en présence de neige. Au bout de cette montée relativement longue, on arrive au replat juste avant le refuge du Portillon.

De là, le sentier n’est plus très visible car il passe sur de larges dalles de roches, il faut donc suivre les cairns au jugé. Il n’y a pas de risque de se perdre ici car le refuge est rapidement visible. Juste avant le refuge, le sentier monte raide de quelques mètres puis se finit par une dizaine de mètres à plat. Le lac est tout proche, il suffit de contourner le refuge et de se diriger vers le fond de la vallée.

Compter 1h30-2h.

Du refuge du Portillon à la Tusse de Montarqué (2889m)

Ça se complique un petit peu en termes d’orientation, mais il n’y a finalement que peu de chance de se tromper. Aucun marquage de couleur n’est fait, par contre de nombreux cairns jalonnent le chemin. Il faut quand même être bien vigilant afin de ne pas les perdre de vue. Globalement, il faut monter presque tout droit en pointant légèrement à droite de la Tusse de Montarqué. Ne pas partir trop à gauche car il y a de grandes dalles très raides et assez dangereuses, ni trop à droite car on se dirigerait alors sur des falaises.

Du refuge, reprendre le sentier « à plat » décrit précédemment et le continuer quelques mètres avant de grimper raide sur la gauche. Continuer la montée (qui s’adoucit) en suivant les cairns. Au bout d’un moment, le sentier devient plus raide et forme quelques petits lacets étroits puis arrive au début d’une petite cheminée (environ 10 m de long) qu’il faut passer en mettant les mains. Ce passage est exposé et peut être impressionnant pour les personnes ayant le vertige (c’est mon cas…).

Une fois ceci passé, il suffit de monter la pente pierreuse jusqu’à un collet qui offre une jolie vue sur le lac Glacé, puis de partir à gauche pour rejoindre le large sommet aplati de la Tusse de Montarqué. Vous pouvez maintenant profiter de la vue grandiose sur les sommets des alentours.

Il faut environ 1h-1h30.

Descente

Suivre le même chemin qu’à l’aller. Attention tout de même en descendant la Tusse au niveau du léger replat, à ne pas suivre les cairns des chasseurs qui partent trop à gauche. Il vaut mieux continuer tout droit jusqu’à proximité du refuge du Portillon avant de bifurquer à gauche.

Compter 3h10-3h30.

Dernière modification : 16 mai 2018
Des Granges d’Astau à Pont du Prat en passant par le Pic des Spijeoles (3065m)

La carte du topo « Lac d’Espingo (1882m), lac du Portillon (2571m) et Tusse de Montarqué (2889m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Lac d’Espingo (1882m), lac du Portillon (2571m) et Tusse de Montarqué (2889m) »

Départ Granges d’Astau Vue sur les Granges d’Astau Le lac d’Oô et sa cascade Lac et refuge d’Espingo Lac Saussat Dans la montée après la coume de l’Abesque Lac du Portillon Le lac Glacé Le petit abri du sommet Passage dans la montée de la Tusse où il faut mettre les mains Le même passage vu d’un peu plus loin La Coume de l’Abesque Une jolie cascade Le lac d’Oô à travers les arbres