Lacs du Taillefer : Lac de la Veche, Lac de l’Agneau, Lac Culasson, Lac Fourchu, en boucle

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
650m
Durée :
1 jour

Splendide boucle "humide" en permettant de visiter le plateau du Taillefer et d'admirer le Lac Fourchu et l'ensemble de ses satellites. – Auteur :

Accès

  • Départ du parking du Lac de Poursollet.
  • De La Morte (Alpe du Grand Serre), prendre la D114E (panneau indicateur) sur 9km jusqu’à son terminus.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Informations

  • Randonnée effectuée le 03/06/2017.
  • Carte : IGN TOP 25 3336 OT La Mure - Valbonnais
  • Altitude de départ : 1650m
  • Altitude atteinte : 2074m Pas de l’Envious.
  • Horaire : à peu près 5h00
  • Distance : environ 13 km
  • Dénivelé : environ 650m
  • Balisage  :
    • Balisage jaune ou blanc/rouge jusqu’au Pas de l’Envious puis à partir du Lac Fouchu.
    • Aucun entre les deux.

Note : La trace GPS proposée est partielle. Elle n’indique pas, au départ, le chemin emprunté entre le parking et l’alpage de Pré d’Ornon.

Difficultés

  • Passage hors sentier facile entre le Pas de l’Envious et le Lac Fourchu.
  • Ne pas entreprendre en cas de brouillard.
  • Traversée de tourbières, de déversoirs et de zones humides. Se chausser en conséquence.

Pas de l’Envious

Du parking de Poursollet, prendre la large piste forestière qui s’engage nord-est en direction des chalets de la Barrière.

Le sentier ne s’écarte pas de la piste forestière, il est néanmoins possible, peu après avoir franchi les Sagnes, de prendre à gauche un sentier plus soutenu (altitude 1720m) qui permet de visiter le bucolique alpage du Pré d’Ornon.

On arrive, après avoir franchi un torrent (passerelle), aux Chalets de la Barrière. Le large sentier devient alors une sente plus discrète (mais toujours bien marquée) qui se dirige est puis sud-est. Ignorer le cairn marquant le départ du sentier menant au Grand Galbert et poursuivre sur le sentier principal.

Après le franchissement de quelques ressauts rocheux (très faciles), on arrive ainsi sur le plateau. Le sentier se perd parfois dans les tourbières et les herbes hautes, contourne quelques gouilles, mais il est possible de s’en écarter quelque peu, l’objectif étant de poursuivre sud-est jusqu’au Pas de l’Envious, où la vue s’ouvre sur les Grandes Rousses, les Aiguilles d’Arves ainsi que les Écrins.

Tour des lacs

Du pas, prendre le sentier qui se dirige sud-ouest et descend dans la combe des lacs. Celui-ci, bien marqué, ne figure pas sur les vieilles cartes IGN (il n’était en tout cas pas sur la mienne, alors qu’il est présent sur le site Géoportail).

Après une courte descente, l’objectif est de s’écarter du sentier balisé, en se dirigeant toujours ouest / sud-ouest pour visiter le splendide plateau des lacs, où les marmottes sont nombreuses.

On découvre tout d’abord le Lac de la Veche, dans lequel le Taillefer et la Pyramide se reflètent de bon matin. Longer simplement le déversoir du Lac de l’Agneau pour arriver peu après à celui-ci. En traversant quelques gouilles et en choisissant son itinéraire, on peut déambuler entre ce lac et le Lac Noir auquel il est accolé.

Se diriger, toujours sud-ouest, vers le Lac Culasson, dont l’ambiance est plus minérale, puisqu’il se trouve sous le cirque formé par le Taillefer et les Rochères. Au printemps, les chutes d’eau qui en descendent sont impressionnantes.

Prendre plein nord pour atteindre la rive sud du splendide Lac Fourchu. S’il fait beau et que vous n’avez pas démarré la randonnée tôt, c’est là que vous allez retrouver la foule.

Retour

De la rive sud (ou ouest si vous avez fait le tour du lac), récupérer le bon sentier pour récupérer le GR50 permettant d’entamer la descente en direction du lac du Poursollet. La descente est engageante et humide. Au printemps, quelques névés peuvent subsister sous le Rocher Culasson et rendre plus complexe la descente.

Poursuivre jusqu’au hameau de Poursollet que l’on traverse pour retrouver le parking.

Dernière modification : 16 mai 2018
Le Lac Fourchu

A propos

Auteur de ce topo :

Installé depuis 2009 en Chartreuse, je ne me lasse de ces découvertes montagnardes qui éblouissent les yeux et remplissent l'âme.

Topo publié le 5 juin 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par Le 3 juin 2017 à 18h48

    Magnifiques photos Gegers ! Hasard....j’étais hier, 2juin, au lac Fourchu. Montée par le GR 50 et retour par La Barrière, mais je n’ai pas fait le tour des autres lacs pour cette fois. A un jour près j’aurais pu prendre ton topo !

  • par Le 8 juin 2017 à 01h28

    Il faut ajouter deux autres petits lacs, à intercaler entre le lac de l’Agneau et le lac Culasson. Tout d’abord un magnifique petit lac turquoise limpide totalement transparent just au dessus due lac de l’Agneau (monter au dessus de la petite falaise dominant le lac au sud), puis plus loin un lac transparent aussi, mais totalement noir, sans la moindre teinte de bleu (qui s’évapore souvent quand l’été avance). Curieux contraste pour des lacs pourtant tout proches ! Je ne connais pas précisément le nom de ces lacs, mes sources sont contradictoires. Le lac Culasson est, lui, jaune (à cause des algues qui tapissent son fond). Entre le lac Fourchu et le pas le l’Envious, le superbe lac Canard et ses multiples îlots re roches et de verdure serait aussi à ajouter à la boucle.

  • par PaulineLe 5 février à 16h11

    Bonjour ! Je souhaiterai faire une rando raquettes ce weekend, et je me demande si les rando avec les lacs valent le coup malgré la neige ? Merci et bonne continuation

  • par Le 5 février à 17h31

    Bonjour Pauline.
    Cette randonnée vaut le coup en toute saison, mais attention, la route menant au Lac de Poursollet est fermée l’hiver. Cela peut rallonger considérablement la randonnée. De plus, certains secteurs sous le Taillefer peuvent être avalancheux. A considérer donc.

  • par Le 5 février à 19h01

    Ce coin est très beau même en hiver. J’étais par là la semaine dernière, très bonne neige bien que déficitaire en forêt, mais il en est retombé depuis. Je ne connais pas les conditions pour ce week end, renseignez-vous bien........

  • par Le 5 février à 20h58

    L’hiver, on accèdera là-haut plutôt de puis l’autre versant, en partant de la Grenonière, au dessus de la route du col d’Ornon.

    Attention cependant, le chemin montant au plateau traverse sous de raides pentes herbeuses orientées sud, donc potentiellement avalancheuses, particulièrement en cas de redoux.

    Une question pour les connaisseurs du lieu : Est-il possible de plutôt monter par la croupe boisée de l’autre côté du torrent à l’ouest du village, certainement plus sûre ?

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !