Le Mourjean (3356m)

Difficulté :
Alpinisme F
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour

Beau belvédère inconnu à l'aplomb du Brec de Chambeyron, seigneur des lieux. – Auteur :

Accès

De Barcelonnette dans la vallée de l’Ubaye, rejoindre la Haute Vallée en passant par Saint-Paul-sur-Ubaye, puis traverser les hameaux de Petite et Grande Serenne. Plus loin, bifurquer à droite en empruntant le magnifique Pont du Châtelet afin de rejoindre le parking obligatoire du petit village de Fouillouse.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Fiche technique

  • Altitude départ : 1905m
  • Altitude arrivée : 3356m
  • Période : de juillet à octobre
  • Difficulté technique : F sup. avec des passages de 2c max. équipés de sangles.
  • Carte IGN 3538

L’itinéraire

De Fouillouse au Pas de la Couletta

De Fouillouse (1905m), traverser le village et laisser sur la gauche le sentier du Refuge du Chambeyron (2626m) pour continuer la piste qui s’élève vers le Fort de Plate Lombarde (2200m).

Du Fort de Plate Lombarde, on suit le sentier qui s’élève dans les alpages.

Vers 2350m environ, on laisse à droite le sentier du Col du Vallonnet pour partir à gauche dans le Vallon des Aoupets. Une centaine de mètres plus haut, on arrive à une bergerie (environ 2500m).

Ensuite, on continue de cheminer dans le vallon jusqu’au Pas de la Couletta (2752m). C’est un beau belvédère où l’on aperçoit le refuge du Chambeyron et le Lac Premier.

Enfin, on traverse à plat en direction du Lac Noir (2783m) que l’on atteint assez vite.

Continuer sur le sentier se dirigeant vers le Lac des Neuf Couleurs (2845m). Juste avant le lac, on vise à main droite le Col des Terres Jaunes (2974m) qui est caractérisé par un grand pierrier marron haut de 150m.

Aucune trace au début puis à l’entrée du pierrier, une bonne trace simplifie l’ascension. L’arrivée au Col des Terres Jaunes (2974m) est magique : par beau temps on peut voir tout le massif du Chambeyron ainsi que la Plaine du Pô et le Mercantour. De plus, le terrain est très aride, on se croirait en Afrique.

Décidément, ils ne l’ont pas choisi au hasard ce nom. C’est vraiment des terres jaunes et même du sable.

Du Col des Terres Jaunes à l’aplomb du Brec de Chambeyron

Du col, longer la paroi nord-est du Brec et descendre quelques mètres pour arriver sur un grand pierrier. Une sente se dessine au loin et se dirige vers une rampe terreuse, l’atteindre.

Attention quand même au terrain très péteux et casse-gueule. Il faut être à l’aise sur ces terrains terreux à 40° et très glissants.
On remonte cette rampe dans son intégralité sur 50m pour atterrir à une brèche. On peut poser les bâtons à cet endroit car ils ne servent plus à rien.

Prendre à main droite une fissure puis une vire qu’il faut traverser jusqu’à rejoindre la cheminée suivante. On remonte normalement cette cheminée par la droite (2c) mais c’est très délicat et péteux. Il vaut mieux prendre tout droit un mur de 10m (3b).

Puis on atteint une terrasse.
Remonter les rampes suivantes en faisant attention au terrain et négocier souvent par la gauche les ressauts équipés de sangles (2c).

Une centaine de mètres plus haut, on arrive au niveau d’un grand pierrier plus large et moins exposé : il faut le traverser puis revenir sur l’arête surplombant le Couloir Bujon (face ouest).

Quelques ressauts à passer sur cette arête (2b).

Une traversée ascendante vers la gauche et l’aplomb du Brec de Chambeyron.

Une cinquantaine de mètres plus haut, on traverse à gauche vers une brèche entre le Mourjean et le Brec de Chambeyron par des blocs enchevêtrés.

À la brèche, on grimpe un peu sur l’arête nord du Mourjean puis on contourne un gendarme par la droite.

On arrive alors au niveau d’une grande terrasse. Remonter alors tout droit par un mur de 10m (3c) ou alors contourner par la droite (2b) pour arriver au petit cairn sommital (3356m).

Au sommet, l’ambiance est extraordinaire : une petite arête assez exigüe et très aérienne (plus de 700m de vide de chaque côté !!!)

Malheureusement le panorama n’est pas exceptionnel à cause du Brec qui est juste au-dessus. Mais du Mourjean, il semble infranchissable : des barres rocheuses surplombantes et lisses de 40m.

Descente

Par le même itinéraire. Au Lac Long, on peut retourner au Refuge de Chambeyron et prendre le sentier direct de descente sur Fouillouse qui est plus rapide que par le Pas de la Couletta.

Remarques

Le Mourjean, c’est un sommet inconnu, il n’est même pas recensé sur les cartes IGN. Seul sur les cartes OSM, OCM et OTM, il est marqué à l’altitude 3356m. Mais il vaut le coup d’être gravi si l’on a bloqué sur la dalle des italiens, passage clé du Brec de Chambeyron. Néanmoins, il ne faut pas le négliger parce qu’il emprunte la délicate et exposée voie normale du Brec sur une grande partie. 3356m, c’est comme si c’était le 3ème sommet de l’Ubaye après l’Aiguille (3412m) et le Brec (3389m).

Informations

Vidéo

  • Panorama du Mourejean.
Dernière modification : 16 mai 2018
Le Brec de Chambeyron (3389m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 17 ans, à 1000% de haute montagne, de rando et d'alpinisme. J'ai découvert la montagne en 2014, avec mon père, je n'avais jamais fait de marche avant et j'ai pris le virus tout de suite : la découverte de la montagne, les arêtes, les couloirs, les glaciers, les pierriers sont mon terrain de jeu. Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Topo publié le 28 août 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (21).
  • par Le 28 août 2016 à 21h13

    Très intéressante, la dernière photo

  • par Le 29 août 2016 à 07h40

    on va maintenant s’attaquer à l’arête entre le Parrias Coupà et l’Aiguille Foch. Paraitrait-il que c’est du AD- ??

  • par Le 2 septembre 2016 à 10h02

    Les gars, vous êtes en train de faire tous ces sommets qui m’ont fait rêver lors de ma première venue en Ubaye lorsque j’avais fait le vallon des Aoupets en mai 97 en raquette (la seconde photo est un copier collé de la mienne sans la neige !)Et si ils sont quasi inconnus chez nous, pour les Italiens, ce sont des sommets mythiques ! Je vous conseille ce site qui devrait vous intéresser : http://www.naturaoccitana.it/pagina.asp?id=277 (bon faut lire l’Italien !)
    La Crête de la Pariàs Coupà fait juste froid dans le dos !! Bravo à vous et continuez à nous en mettre plein la vue !

  • par Le 2 septembre 2016 à 10h18

    En revanche, sur la dernière photo, vous êtes certains de ne pas avoir interverti la Pariàs Coupà et la Tête de Cibiroles ? Ce dernier sommet est en effet le plus proche du Massour il me semble...

  • par Le 2 septembre 2016 à 12h42

    Salut, grip.

    J’ai l’impression que tu sais à l’avance ce qu’on va faire. La crête du Parias Coupà au Mourjean, c’est prévu pour mi-septembre avec la Dent de Maniglia sur un week-end. Les photos font froid dans le dos mais il faut se lancer ! Peut-être que vers fin septembre il y’aura un topo de cette arête.

    Sinon, je pense que tu as raison, j’ai interverti Cibirolles et Parias Coupà. Mais c’est pas grave.
    Si tu veux, viens avec nous un jour, pour faire certains sommets qui te font rêver dans la Haute-Ubaye.

    A bientôt, grip.

  • par gripLe 2 septembre 2016 à 12h48

    Sympa à vous les gars, mais je ne sais pas si physiquement jaurais le niveau, je ne voudrais pas vous ralentir ! Après c’est sûr que le Brec ou l’aiguille de Chambeyron, la Scolette, la pointe Haute de Mary, c’est un rêve. Je pars pour Gap lundi. Je compte faire (si letemps le permet) la pointe de Marte et le pelvat de Chabrieres. On verra...sinon déjà se rencontrer ce serai sympa !

  • par Le 2 septembre 2016 à 13h19

    Ouais, ca serait sympa mais le problème c’est que nous on y va avec un collègue vers le 20 septembre.

    Peut-être l’an prochain si tu veux. On essayera la Haute de Mary !!

  • par gripLe 2 septembre 2016 à 13h22

    Si vous êtes dispo debut septembre l’année prochaine ça serait super ! Sinon vous allez tenter les dents de maniglia, vous avez vu mon topo ?

  • par Le 2 septembre 2016 à 15h42

    Ouais, on a vu ton topo. Le passage de la fenêtre à l’air énorme.
    Tu le coterais à combien ce passage ?

  • par Le 2 septembre 2016 à 15h55

    Difficile de donner une cotation, je dirais du 2c max, beaucoup de prises, pas de gaz, bref vu ce que vous faites, c’est quand même relativement simple ! Mon oncle qui m’accompagnait cette fois là, a fait depuis le Mont Maniglia qu’il a trouvé beaucoup plus intéressant : il est vrai que le sommet des dents est particulièrement inhospitalier car pas de plate-forme. Attention cependant, les Dents de Maniglia ont deux sommets distincts, celle que j’ai fait, la pointe innomé 3197 (mais qui fait partie des Dents)et le sommet des Dents sur les cartes, moins élevé (on le voit sur l’avant dernière photo à gauche. En tous les cas, solitude assurée ! (voir également l’ouvrage de Henri Widmer "Guide du relief Alpes du sud et Provence")

  • par Le 2 septembre 2016 à 19h14

    Ah, ok ! Ca va alors. Mais justement, c’est ce genre de sommets oubliés et encore vierges qui nous attirent. Je sais pas si tu préfères ce genre de sommets ou alors des sommets avec une multitude de voies avec des sentiers "balisés".
    Dans l’Ubaye, il y en a plein de ce genre : Le Péouvou Nord et Sud, Les Houerts, es Heuvières, Les Veyres, La Pointe des Cirques, Le Pic du Pelvat, Aiguille de Chillol, Aiguille Grande et Sommet Rouge.

  • par Le 2 septembre 2016 à 19h49

    Aaaah, tu me poses là une question évidente pour moi à répondre : mon point faible (hormis un physique vieillissant) c’est l’orientation, c’est pour cela que j’ai tendance à choisir un sommet balisé lorsque je pars seul(cf cette année la pointe de Marte, merci les Italiens), mais lorsque je suis en duo avec une personne plus expérimentée (mon oncle) j’aime bien choisir des sommets oubliés. Pour citer le magnifique vallon de Mary, le plus oublié de tous (et sûrement le plus physique) est la Pointe du fond du Roure (tenté par Patdegap et c’est dantesque !)Sinon dans les sommets que tu cites, le Péouvou nord est considéré comme l’un des plus dangereux !Tenté deux fois sans réussite par les auteurs de 3000 sans frontières Alpes du Sud il est le seul 3000 manquants dans cette bible.Vous l’avez fait ?

  • par Le 2 septembre 2016 à 22h33

    Le PEOUVOU NORD !!!! j’ai vu l’arête nord-est, qui est cotée AD sur gulliver.it, un site italien avec pas mal de sommets intéressants dans tous les massifs. J’ai vu des commentaires sur C2C sur ce sommet avec des gens qui l’ont tenté mais ont abandonnés vers 3100m. Non, on l’as jamais fait, je pense que ça restera un rêve à jamais.

    Mais il y’a le Pic du Pelvat que l’on a tenté début juillet mais on était pas en forme et on a abandonné à 100m du sommet. Il est coté PD- avec passages de 3b max.
    Celui-là n’est pas dangereux et le rocher est sûr.
    Sinon, la Pointe du Fond de Roure je vais y jeter un coup d’oeil, ça me tente bien.

    Je te donne la liste des sommets en projet pour l’an prochain, si sa t’intéresse :

    • Pic du Pelvat (3220m), PD-,3b, 1350m D+
    • Pointe des Cirques (3234m), F+,2b, 1350m D+
    • Pointe Haute de Mary (3206m), PD+ voir AD-,3c/4a, 1300m D+
    • Mont Salsa (3324m), T4, 1450m D+ avec 30kms.
    • Pic des Houerts (3235m), PD,3b, 1600m D+
    • Pic des Heuvières (3271m), T5, 1600m D+
    • Péouvou Sud (3197m), PD-, 1300m D+
    • Brec de l’Homme (3211m), F, 2 ?, 1350m D+
    • Pain de Sucre (2560m), AD-, 3c, 1100m D+
    • Grand Bérard (3046m), par l’Arête Nord depuis le Grand Clausis, vu aucun topo, aventure totale.

    Voilà, c’est tout. Il y’a aussi la Pointe du Fond de Chambeyron entre la Fréma et le Brec de l’Homme. Paraît que c’est une aventure !

  • par Le 2 septembre 2016 à 22h44

    Ca y’est j’ai vu a Fond de Roure (3181m). Faut la faire celle-là, on la fera ensemble !!!

  • par gripLe 2 septembre 2016 à 22h44

    Le brec de l’homme tenté et arrêté au col sans nom après avoir monté ce fichu pierrier car enneigé de l’autre côté et pas équipé (grrr). J ai bien tenté de l escalader côté français mais il y avait un passage dangereux et rien pour se rattraper. Sinon, forcément la pointe haute de Mary, le pic du Pelvat (qui est quand même côté sérieusement difficile dans le bouquin 3000 déjà cité) et le Peouvou sud pour ce sommet mythique. La pointe du fond de Chambeyron c’est comment dire ? Special !
    Si ça se fait se serait genial !

  • par gripLe 2 septembre 2016 à 22h49

    La pointe du fond du Roure, physiquement ça semble juste une tuerie ! La pente sur les photos de Patdegap, ça semble très dangereux ! Maintenant les aiguilles du sommet font qu aucunes ne semblent individualisées. Ca me plait ça ce n’est pas courant. Sinon comme autre sommet mythique tenté et raté c’est la tête de Moise, celle là je la tenterais bien à nouveau maintenant que grâce à altitude rando je connais bien le trajet.

  • par Le 3 septembre 2016 à 04h35

    Hey ! Tu me diras surement qu’est-ce-que je fous sur le site à 04h30 du matin. Bah on part faire la Cime de la Malédie (3059m), dans le Mercantour aujourd’hui.
    Demain, le Sommet de la Fréma (2747m) dans le Haut-Verdon. Beau WE en perspective...

    Pour en revenir au sujet de l’Ubaye :
    La Pointe du Fond du Roure c’est peut-être dangereux mais le cheminement semble simple et court. Sinon,pour ton échèc à la Tête de Moise ainsi qu’au Brec de l’Homme
    je pense que ça se reproduira plus. Mais, pour le Pevat, on a un collègue qui l’a fait SANS CORDE ! Donc, ça doit pas être plus difficile que ça.
    Allez j’arrête de blablater et c’est parti...

  • par gripLe 3 septembre 2016 à 14h49

    J’espère rapidement un cr de la Maledie, bande de chanceux !
    Simple et court pour le fond du Roure...hum tout est relatif ! Il est dommage de ne pas pouvoir se voir pour en discuter !

  • par Le 3 septembre 2016 à 17h57

    Salut, grip. La Malédie est dans la boîte ! Demain on repart dans le Mercantour pour le Caire Agnel (2937m). La Chamineyes ça sera pour plus tard.

    Pour le Fond du Roure, c’est ce que j’ai vu sur google earth : Un couloir/rampe à 40° à puis une vire exposée qui amène au sommet. J’ai vu aucun topo là dessus et je sais pas la cotation qu’elle peut-avoir. Quand on fera la Dent de Maniglia, on se fera peut-être une idée.

    Et sinon, je cherchais des sommets oubliés dans la Basse-Ubaye. Tu as une idée ?

  • par Le 3 septembre 2016 à 18h04

    Bravo à vous, mais ça devient une habitude !
    Cherche pas pour le Roure, il n’y a RIEN !Je m’aperçois que même Pirovano et Ranc ne l’avaient pas fait, sûrement parce qu’entouré de sommets bien individualisés eux. Il est vrai que lorsque l’on voit les photos des "sommets" c’est vraiment étrange. Ca me tente depuis des années, mais ce couloir, ça me rappelle la Font Sancte...en pire !

  • par Le 3 septembre 2016 à 18h49

    Aaahh ! Ce Couloir de la Font Sancte, je m’en rappelle comme si c’était hier. C’est une bavante à la montée mais à la descente, c’est tout schuss, descente en 5 minutes.

    Et Roure, c’est pas étonnant qu’il n’ai pas été fait, c’est comme l’Aiguille Grande ou l’Aiguille de Chillol, elles sont cachées par l’Aiguille de Chambeyron et donc elles sont inconnues. Mais ceci dit, on aimerais bien aller voir ce Vallon de Chauvet pour l’Aiguille Grande (on a repéré la Face sud qui peut-être son point faible est le grand couloir qui semble pas très raide (35° ?).

    Et comme tu dis, ça devient une habitude. Là, on a commencé la saison automnale dans le Mercantour, on espère d’ici la fin de saison de finir tout les petits sommets de la Haue-Vésubie ! Il nous en manque une grosse dizaine.

  • par gripLe 3 septembre 2016 à 21h42

    As tu reçu mes suggestions de sommets ?

  • par Le 4 septembre 2016 à 08h48

    Finalement, aujourd’hui, on est nase, pas de Caire Agnel mais détente avec création de topos.

    Pour ton sujet, non j’ai pas reçu ta suggestion de sommets tu me l’a envoyé ou ? sur ma boîte mail ?

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !