Le Mourjean (3356m)

Difficulté :
Alpinisme F
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Beau belvédère inconnu à l'aplomb du Brec de Chambeyron, seigneur des lieux.

Accès

De Barcelonnette dans la vallée de l’Ubaye, rejoindre la Haute Vallée en passant par Saint-Paul-sur-Ubaye, puis traverser les hameaux de Petite et Grande Serenne. Plus loin, bifurquer à droite en empruntant le magnifique Pont du Châtelet afin de rejoindre le parking obligatoire du petit village de Fouillouse.

Itinéraire

Fiche technique

  • Altitude départ : 1905m
  • Altitude arrivée : 3356m
  • Période : de juillet à octobre
  • Difficulté technique : F sup. avec des passages de 2c max. équipés de sangles.
  • Carte IGN 3538

L’itinéraire

De Fouillouse au Pas de la Couletta

De Fouillouse (1905m), traverser le village et laisser sur la gauche le sentier du Refuge du Chambeyron (2626m) pour continuer la piste qui s’élève vers le Fort de Plate Lombarde (2200m).

Du Fort de Plate Lombarde, on suit le sentier qui s’élève dans les alpages.

Vers 2350m environ, on laisse à droite le sentier du Col du Vallonnet pour partir à gauche dans le Vallon des Aoupets. Une centaine de mètres plus haut, on arrive à une bergerie (environ 2500m).

Ensuite, on continue de cheminer dans le vallon jusqu’au Pas de la Couletta (2752m). C’est un beau belvédère où l’on aperçoit le refuge du Chambeyron et le Lac Premier.

Enfin, on traverse à plat en direction du Lac Noir (2783m) que l’on atteint assez vite.

Continuer sur le sentier se dirigeant vers le Lac des Neuf Couleurs (2845m). Juste avant le lac, on vise à main droite le Col des Terres Jaunes (2974m) qui est caractérisé par un grand pierrier marron haut de 150m.

Aucune trace au début puis à l’entrée du pierrier, une bonne trace simplifie l’ascension. L’arrivée au Col des Terres Jaunes (2974m) est magique : par beau temps on peut voir tout le massif du Chambeyron ainsi que la Plaine du Pô et le Mercantour. De plus, le terrain est très aride, on se croirait en Afrique.

Décidément, ils ne l’ont pas choisi au hasard ce nom. C’est vraiment des terres jaunes et même du sable.

Du Col des Terres Jaunes à l’aplomb du Brec de Chambeyron

Du col, longer la paroi nord-est du Brec et descendre quelques mètres pour arriver sur un grand pierrier. Une sente se dessine au loin et se dirige vers une rampe terreuse, l’atteindre.

Attention quand même au terrain très péteux et casse-gueule. Il faut être à l’aise sur ces terrains terreux à 40° et très glissants.
On remonte cette rampe dans son intégralité sur 50m pour atterrir à une brèche. On peut poser les bâtons à cet endroit car ils ne servent plus à rien.

Prendre à main droite une fissure puis une vire qu’il faut traverser jusqu’à rejoindre la cheminée suivante. On remonte normalement cette cheminée par la droite (2c) mais c’est très délicat et péteux. Il vaut mieux prendre tout droit un mur de 10m (3b).

Puis on atteint une terrasse.
Remonter les rampes suivantes en faisant attention au terrain et négocier souvent par la gauche les ressauts équipés de sangles (2c).

Une centaine de mètres plus haut, on arrive au niveau d’un grand pierrier plus large et moins exposé : il faut le traverser puis revenir sur l’arête surplombant le Couloir Bujon (face ouest).

Quelques ressauts à passer sur cette arête (2b).

Une traversée ascendante vers la gauche et l’aplomb du Brec de Chambeyron.

Une cinquantaine de mètres plus haut, on traverse à gauche vers une brèche entre le Mourjean et le Brec de Chambeyron par des blocs enchevêtrés.

À la brèche, on grimpe un peu sur l’arête nord du Mourjean puis on contourne un gendarme par la droite.

On arrive alors au niveau d’une grande terrasse. Remonter alors tout droit par un mur de 10m (3c) ou alors contourner par la droite (2b) pour arriver au petit cairn sommital (3356m).

Au sommet, l’ambiance est extraordinaire : une petite arête assez exigüe et très aérienne (plus de 700m de vide de chaque côté !!!)

Malheureusement le panorama n’est pas exceptionnel à cause du Brec qui est juste au-dessus. Mais du Mourjean, il semble infranchissable : des barres rocheuses surplombantes et lisses de 40m.

Descente

Par le même itinéraire. Au Lac Long, on peut retourner au Refuge de Chambeyron et prendre le sentier direct de descente sur Fouillouse qui est plus rapide que par le Pas de la Couletta.

Remarques

Le Mourjean, c’est un sommet inconnu, il n’est même pas recensé sur les cartes IGN. Seul sur les cartes OSM, OCM et OTM, il est marqué à l’altitude 3356m. Mais il vaut le coup d’être gravi si l’on a bloqué sur la dalle des italiens, passage clé du Brec de Chambeyron. Néanmoins, il ne faut pas le négliger parce qu’il emprunte la délicate et exposée voie normale du Brec sur une grande partie. 3356m, c’est comme si c’était le 3ème sommet de l’Ubaye après l’Aiguille (3412m) et le Brec (3389m).

Informations

Vidéo

  • Panorama du Mourejean.
Dernière modification : 16 mai 2018
Le Brec de Chambeyron (3389m)

La carte du topo « Le Mourjean (3356m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours