Les Coteaux de Tain l’Hermitage - Pierre Aiguille (344m)

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
320m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Habitant au pied de ces coteaux (bien connus) de l'Hermitage, voilà une balade qui est pour moi connue, répétitive, voire rébarbative. Je ne compte plus les fois où je suis allé là-haut. Mais en ce jour de brouillard stagnant en fond de vallée du Rhône, je prends l'appareil photo en me disant que cela risque d'être sympa de se hisser au-dessus de la couche ... J'étais vraiment loin de m'attendre à voir un spectre de Broken que l'on voit habituellement en montagne ou en avion. Mis à part ce phénomène optique rare, je vous invite à partager une balade panoramique dans ces coteaux bien orientés (sud) et qui changent de couleurs en fonction des saisons (automne conseillé). Cette balade (qui peut être digestive) vous prendra 2 heures au maximum.

Accès

A7 ou ex RN7 jusqu’à Tain-l’Hermitage.

Aller ensuite à la gare SNCF : parkings nombreux mais assez encombrés en semaine.

Itinéraire

  • Carte : IGN Série Bleue 3035O 1:25000 Tournon-Sur-Rhône
  • Altitude de départ : 119m
  • Altitude du sommet : 344m
  • Distance : 6 km
  • Durée maximum : 2 heures

Itinéraire

De la gare SNCF (bâtiment en face de soi) partir dans le parking à gauche, continuer ensuite par une rue qui longe un immeuble par la droite.

On bute contre un bâtiment (ancienne cuverie Chapoutier) et il faut prendre à gauche une rue en légère montée qui passe sous la voie ferrée. Au carrefour continuer tout droit avec les coteaux en ligne de mire.
A un autre carrefour continuer le chemin (dallé) plein nord en montant le long d’un petit vallon entre les vignes.

On arrive à un autre carrefour (maisonnette à gauche) où on tourne à gauche pour suivre un chemin (dallé) qui monte fort. A l’épingle continuer à droite un chemin caillouteux qui monte très fort et plein nord jusqu’à la Chapelle de l’Hermitage où la vue sur la vallée du Rhône est déjà une récompense pour les efforts fournis.

Continuer ensuite sur un chemin dallé, on passe devant un pylône de télévision, puis on monte ensuite jusqu’à arriver à une bifurcation qui descend (chemin d’exploitation assez large) jusqu’au parking à voitures du Belvédère de Pierre Aiguille.

Continuer jusqu’à la barrière en bois et prendre une sente à gauche qui aboutit à un premier petit sommet (point d’observation des oiseaux migrateurs en mars). Suivre ensuite la petite crête jusqu’au belvédère de Pierre Aiguille (tables d’orientation à l’ouest et à l’est). La vue porte sur le Vercors, les Monts d’Ardèche, le massif du Pilat et jusqu’au Mont Blanc dans les très bons jours (mais c’est rare !)

Descente

Reprendre le même chemin jusqu’au parking à voitures. Reprendre à droite le chemin d’exploitation en légère montée et qu’on a emprunté à l’aller. Au bout de celui-ci prendre à gauche jusqu’à arriver à une large place belvédère sur Tain et Tournon. Descendre alors par un chemin caillouteux et à vue au milieu des vignes jusqu’à rejoindre un autre chemin d’exploitation.

Suivre alors celui-ci à droite avec la Chapelle en ligne de mire au loin. Ce chemin est quasiment à plat et aboutit juste en dessous de la Chapelle. Repérer alors une petite sente en légère descente sur la gauche et la suivre jusqu’à rejoindre l’épingle empruntée à l’aller.
Suivre alors le cheminement inverse de l’aller jusqu’à la gare SNCF.

Spectre de Broken

Le spectre de Broken est l’ombre de l’observateur vue sur de la brume, ou des nuages, situés en contrebas. Par perspective, elle a souvent une forme triangulaire, un peu comme un fantôme, et comme le support sur lequel se forme l’ombre est mobile (brume, nuages en contrebas), l’ombre a tendance à bouger, ce qui accentue son caractère spectral ! Généralement, elle est entourée d’un (ou plusieurs) halo coloré, appelé gloire.

Pour voir son ombre, il faut avoir le soleil dans le dos. La vue doit être bien dégagée (typiquement, un sommet en montagne), et surtout, il doit y avoir de la brume ou des nuages en contrebas : les gouttelettes d’eau doivent être situées plus bas que vous, et le soleil doit évidemment être dégagé. Plus la couche de brume, ou de nuages, est basse, plus l’ombre semble grande. Les mouvements incessants de la brume font bouger l’ombre, et donnent l’impression qu’elle est en vie !

Dernière modification : 16 mai 2018
Les gorges de la Daronne

La carte du topo « Les Coteaux de Tain l’Hermitage - Pierre Aiguille (344m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Les Coteaux de Tain l’Hermitage - Pierre Aiguille (344m) »

Aperçu du parcours. La chapelle en vue ... Juste au-dessus de la couche. La couche est mouvante ... Début de la crête de Pierre Aiguille. Regard arriére. Crête de Pierre Aiguille. En limite de couche. Et la surprise ... Crête de Pierre Aiguille. Le Grand Felletin Je réessaie pour voir ... Le «sommet» de Pierre Aiguille. Toujours en limite de couche. Allez encore une fois ! Et ça continue ... Au fond l’Ardèche. Ca bouge en même temps que moi. Vue en contre jour vers le sud. Derniére vue sur le Grand Felletin et le massif du Pilat. Allez encore une ! Retour dans les vignes en versant sud. Descente vers la couche. Vue arrière. Vue sur les coteaux. Les coteaux de l’Hermitage. Chemin de descente. Couleurs d’hiver. Deuxiéme passage sous la Chapelle. Pour les amateurs. Derniére vue au soleil. Début de la descente. Vue arriére sur le début du chemin de descente. La rue et le chemin du départ. Passage sous la voie ferrée.