Les Hauts Forts (2466m), par la crête ouest

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1400m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Loin des tumultes du versant Avoriaz, le point culminant du Chablais peut s'atteindre par un bel itinéraire beaucoup plus calme sur le versant ouest, se terminant par le parcours d'une jolie crête offrant un magnifique panorama, en particulier sur le versant nord du Haut-Giffre.

Accès

Thonon ou Taninges - Morzine, poursuivre la route le long du vallon de la Dranse. Juste à l’entrée du hameau du Crêt, prendre à gauche le petite route montante, parking juste après le petit pont au dessus du torrent.

Itinéraire

  • Altitude départ : 1100m.
  • Altitude sommet : 2466m.
  • Durée : 6h.
  • Carte : IGN TOP25 3528ET Morzine - Massif du Chablais - Les Portes du Soleil.

Période

Praticable lorsque l’itinéraire est libéré de la neige, notamment sous le col du Pic à Talon, en général à partir de fin mai. Les névés ne sont pas trop gênants sur la crête, sauf peut-être pour le franchissement de la brèche pour accéder au sommet. Cet itinéraire est souvent envisageable en début de saison bien avant que les itinéraires versant nord depuis les Prodains ou Avoriaz ne soient praticables.

Difficulté

L’itinéraire est assez long, et la montée est soutenue jusqu’au col du Pic à Talon. Cependant, le sentier, par endroits retaillé, est bien tracé et régulier. La principale difficulté se trouve dans le franchissement de la brèche pour accéder au sommet, où la trace est raide en terrain exposé et pas toujours très franc, facilité par des câbles.

Itinéraire

Depuis le parking, monter droit dans les prairies juste à droite du torrent. Poursuivre la montée à la bifurcation, vers la forêt. Le sentier est balisé par des ronds jaunes.

La montée en forêt est raide, mais le sentier est régulier et plutôt efficace. On reste à proximité du torrent, et on passe à proximité d’une petite cascade qui peut valoir un détour rafraîchissant. Après avoir dépassé quelques ruines, on arrive à la cabane de Bramaturtaz. Poursuivre la montée, qui franchit le torrent avant d’arriver à une fontaine à côté d’une petite cabane.

Poursuivre la montée dans l’alpage du vallon. Le sentier se fait discret, mais le parcours est évident. Après une montée d’une raide bosse herbeuse, on arrive à de vieilles bâtisses en pierre sèches, les chalets du Plan de Zore. Poursuivre la montée vers le col du Pic à Talon, où on rejoint la crête.

Prendre le sentier montant la crête vers l’est. Celui-ci s’engage dans le versant nord pour contourner une bosse. On peut aussi suivre le fil de la crête, à peine plus long mais plus esthétique, option permettant également de contourner d’éventuels névés gênants dans le versant nord.

La crête retrouvée, on la suit jusqu’au sommet d’une bosse. Derrière se trouve une profonde brèche qu’il faut franchir en descendant par une raide trace terreuse facilitée par un câble. En cas de névé sur la trace, on pourra éventuellement précautionneusement descendre la raide pente herbeuse du fil de la crête, si elle est sèche. On remonte ensuite de l’autre côté en franchissant un ressaut rocheux câblé, puis en remontant la crête proche du fil par un sentier facile, mais assez exposé.

Au dessus, le terrain s’élargit et s’aplanit pour mener à la croix sommitale. La vue est magnifique, les sommets du Chablais s’étendant vers l’ouest et vers le nord au delà des pistes d’Avoriaz, alors que vers l’est et vers le sud, les sommets des Dents du Midi, des Dents Blanches et du Haut-Giffre dressent leurs falaises et leurs crêtes dentelées, dominées au fond par le Mont Blanc.

Le retour s’effectue par le même itinéraire. L’orientation des pentes offre un ensoleillement jusque tard dans l’après-midi.

Détail de la sortie du 6 juin 2014

Une chaude journée... Le temps magnifique est chaud et m’incite à aller voir du pays... Le point culminant du Chablais manquait toujours à ma collection, peut-être que la proximité des pistes d’Avoriaz dévalorisait cet objectif pourtant fort joli... Quoi qu’il en soit, l’occasion d’aller contempler le panorama qui s’y trouve...

Départ vers 15h. L’itinéraire du versant ouest, bien que plus long, s’imposait, car le versant Avoriaz etait encore bien pris par la neige. On monte efficacement en forêt, ce qui fait bien chauffer les jambes... Un petit détour à la cascade pour se rafraîchir...

Au sortir de la forêt, déception : Les masses d’air avaient changé, et un voile nuageux blanchissait le ciel, alors qu’au dessous, l’air clair du matin avait fait place à une épaisse atmosphère humide et brumeuse, délavant complètement le paysage... Tant pis pour le panorama, mais on continue la balade, avec un petit espoir que ça s’améliore en soirée...

On atteint le col du Pic du Talon, et on poursuit sur la crête, traversant des névés pas trop problématiques. Le voile nuageux s’atténue lentement, et le soleil revient progressivement... L’herbe, qui commençait tout juste à reverdir, était piqué d’une multitude de gentianes, pensées et autres...

La trace descendant dans la brèche était partiellement recouverte par un névé, mais on pouvait passer en descendant les ressauts d’herbe le long de son bord. Montée finale sans difficulté, le bleu du ciel revenant progressivement redonnant des couleurs au paysage, hélas toujours un peu délavé...

Après une longue pause, on attaque le retour vers 19h, dans la lumière jaunissante... Descente sans difficultés, profitant des névés... Plus bas, dans les alpages, les chamois gambadent à mon arrivée... Finalement, la raide descente dans la forêt sera rapidement expédiée, le bon sentier recouvert de juste ce qu’il faut de feuilles mortes pour offrir une bonne couche amortissante agréable à fouler... Retour en bas vers 21h.

Dernière modification : 16 mai 2018
Pointe d’Angolon (2090m) par l’arête de Chamossière

La carte du topo « Les Hauts Forts (2466m), par la crête ouest »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours