Mont Barral (1903m) par la Combe de Rocher de la Fenêtre, et le sentier du Ravin du Cognier

  • Difficulté Moyenne
  • Dénivelé 600m
  • Durée 1 jour
Voir le tracé de l'itinéraire

Avertissements et Droits d'auteur

Le Mont Barral, petit sommet qui offre un beau panorama sur le Trièves et le Dévoluy, la Montagne du Glandasse et le Vercors, la Crête de Jiboui, le Col de Seysse et le Jocou.

Accès

EN VOITURE

  • Départ de la randonnée, du Col de Menée, sur la commune de Treschenu-Creyers.
  • Sur la RD.1075 en direction du Col de la Croix Haute, prendre à droite la D.7 en direction du Col de Menée, et Châtillon-en-Diois.
    Franchir le Tunnel de Menée, se garer sur la gauche de la route, en versant Drôme.

Itinéraire

LA RANDONNÉE EN QUELQUES CHIFFRES

  • Randonnée effectuée le 09/05/2017.
  • Participant : seul.
  • Carte : IGN TOP 25 3237 OT Glandasse – Col de la Croix Haute
  • Altitude de départ : 1402m
  • Altitude atteinte : 1903m
  • Horaire : à peu près 5/6h00
  • Distance : environ 6,3 km
  • Dénivelé : environ 600m
  • Positions GPS de la butte point IGN 1892m
    • Longitude : 5. 622°
    • Latitude : 44. 754°
  • Balisage :
    • jaune partiel

DIFFICULTÉ

  • La seule difficulté, si l’on peut dire, se trouve dans la Combe de Rocher de la Fenêtre, et la pente semi-boisée issue du point IGN 1892m où il n’existe pas de sentier.

A SAVOIR

  • Au départ de la piste, la balise indique l’altitude de 1457m. Cette altitude est erronée, l’altitude de 1457m est l’altitude du col naturel de Menée situé au-dessus du Tunnel de Menée au niveau d’une croix en bois. La véritable altitude de départ est de 1402m.

LE MONT BARRAL

  • Au départ de la piste, un poteau directionnel indique le Pré Rond et le Mont Barral.

Traverser la route pour prendre un sentier qui part d’abord sur la gauche ouest, puis exerce un large virage sur la droite est, pour surplomber le parking et le tunnel, avant de rejoindre le véritable col naturel de Menée au niveau d’une croix vieillissante en bois.

  • Garder la direction du Pré Rond et Mont Barral.

Le chemin s’engage alors sous le flanc nord, il remonte tranquillement jusqu’à atteindre une vaste prairie. Suivre la trace qui traverse l’alpage vers l’est, jusqu’au lieu-dit Pré Rond 1550m, 1539m sur l’IGN.

Laisser ici la direction du Mont Barral par la Source de Freydières , prendre plutôt sur la gauche le sentier s’infiltrant sous les pins en direction du Col du Bachat.

Il franchit rapidement une combe, au lieu-dit Combe de Rocher de la Fenêtre. Ne pas prolonger plus loin sur le sentier balisé.

Quittez-le de suite, pour remonter la Combe de Rocher de la Fenêtre, hors trace, en choisissant sur le terrain le meilleur itinéraire.

Atteindre ainsi, le vaste col sans nom, au point IGN 1716m.

  • Dans le creux de cette combe, coule le Ruisseau du Fanjat.
  • Le col 1716m est à découvert.

S’élever en pleine pente vers le sud, en suivant au maximum la large arête nord issue du point IGN 1892m. Se faufiler entre les pins, en tirant vers la droite, pour prendre pied sur l’arête ouest du point IGN 1892m.

D’ici, on aperçoit l’arête effilée. Traverser alors un petit vallonnement vers la droite, pour rejoindre la véritable arête qui s’effile vers l’est, jusqu’au sommet du Mont Barral.

LE RAVIN DU COGNIER

Suivre l’arête vers le sud, une trace nous emmène sur la Crête de Jiboui où on trouve un poteau directionnel au lieu-dit Crête de Jiboui altitude 1750m.

  • Prendre alors la direction du Col de Jiboui.

La quitter au moment où on surplombe la toiture d’une baraque d’alpage, au-delà d’une zone boisée en suivant facilement le talweg d’un ruisseau.

Rejoindre au nord-ouest, le poteau directionnel au lieu-dit Pâturage de Jiboui altitude 1600m, point 1591m sur l’IGN.

  • Prendre la direction du Passau et du hameau les Nonnières.

Le GR 93 descend dans une combe au niveau d’une zone marécageuse, en laissant la piste à droite vers le Col de Menée.

Le suivre un instant, le quitter au moment où il franchit le Ruisseau du Cognier pour se diriger sur une petite croupe.

Garder le lit du ruisseau, en suivant au mieux son lit dans le Ravin du Cognier.

Le suivre alors longuement, pour découvrir vers 1400m, 2 cairns imposant sur sa rive droite. Ces deux cairns, signale le départ d’une sente bien marquée. Elle remonte sur la piste du Col de Menée après une longue traversée au-dessus du Ravin du Cognier.

Un fois sur la piste, la suivre une cinquantaine de mètres à gauche, pour trouver sur notre droite un sentier. Montant légèrement, offrant une belle vue sur la route, le Diois et le Serre de Beaupuy, il remonte sereinement jusqu’à la croix vieillissante en bois du col naturel de Menée.

Le reste devient alors évident.

Suite de ma journée du 09/05/2017.

Mais ce n’est que partie remise, l’ouverture du Rocher de la Fenêtre reste là et m’attend.

11h20, au col 1716m, toujours dans le brouillard, je remonte l’arête issue du point IGN 1892m. Je suis en partie trempé, la neige est de plus en plus épaisse, résultat de l’accumulation tombée des sapins.

Je passe par-dessus la nappe nuageuse vers 1850m, et là, première vue c’est le Glandasse légèrement enneigé.

Je tire légèrement à droite, au moment où la pente se redresse. Je gagne l’arête ouest issue du point IGN 1892m. Je rejoins rapidement le sommet du Mont Barral, au bout de son arête effilée.

12h05, je suis seul au-dessus d’une mer nuageuse, je regarde dans la purée si mon Rocher de la Fenêtre apparait. Au loin au nord, le Grand Veymont la Grande Moucherolle et la Chartreuse émergent. Au sud, l’Archat le Jocou sont encore légèrement blanchis. A l’est c’est toute la partie Taillefer Ecrins Dévoluy encore enneigé au-dessus de cette merveilleuse mer nuageuse.

Je casse la croûte sur son versant sud, juste sous son sommet moins venté. Face à l’alpage de Jiboui et la Crête de Jiboui, j’aperçois d’ailleurs une colonne de randonneurs sortant du brouillard.

C’est 6 jeunes de la région Lyonnaise, ils casseront la croûte à proximité. Leur énumérant quelques sommets émergeant, puis je commence ma descente de cette arête sud et pénètre dans ce brouillard.

Devant le poteau du lieu-dit Crête de Jiboui, j’hésite, soit je dévale l’alpage soit je vais faire un tour vers le Col de Jiboui. Cette deuxième version me tente.

Après avoir parcouru une centaine de mètres en descente, je sors du brouillard. Le vent balaye les derniers nuages en résistance sur le Mont Barral.

Je dévale le Ravin du Cognier, sans sentier, jusqu’à trouver vers 1430m une trace sur sa rive gauche. Je surprendrai à une trentaine de mètres au-dessus, un chamois qui restera immobile le temps de sortir mon APN cette fois-ci.

Plus bas sur sa rive droite je tombe sur ces deux cairns et cette bonne sente remontant vers la piste. Je prendrai de suite ce joli sentier en balcon me ramenant au col naturel de Menée.

Voilà ma journée du 09/05/2017. Aperçu quelques écureuils, 3 chamois, des traces d’animaux sur la neige, 6 randonneurs. La journée fut dans le brouillard le matin, s’arrangeant nettement l’après midi.

Mais ce n’est que partie remise, l’ouverture du Rocher de la Fenêtre reste là et m’attend.

Dernière modification : 19 mai 2017