Mont Morbié (1542m) par Ste-Reine

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
900m
Durée :
1 jour

Un petit sommet « bauju » sympathique, mais un itinéraire en circuit à réserver aux amateurs d’orientation et d’environnement « sauvage ». – Auteur :

Accès

Village de Sainte-Reine atteint par le Col du Frêne (D911) ou École, puis la D60c.

Parking sur la place de l’église.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Conditions : temps agréable avec quelques passages nuageux. Sautes de bise parfois soutenues sur les crêtes.

Flore  : Violettes, Gentianes printanières et de Koch, Bois Joli.

Carte : IGN 1/25000° n° 3432 OT Massif des Bauges

Altitude Départ  : 818m

Altitude Arrivée  : 1542m

Itinéraire

On descend 100m N, en direction d’Épernay, pour trouver à gauche une piste pastorale qui longe le Ruisseau du Griot, avant de se réduire progressivement en sentier. On passe près d’une grange abandonnée puis la sente devient de moins en moins visible au fur et à mesure que la gorge du ruisseau s’encaisse.

La pente devient raide et la progression est rendue difficile par la végétation qui, faute de défrichement régulier, recolonise le terrain.

On poursuit au mieux (forte déclivité, terrain instable) sur le flanc gauche de la gorge jusqu’à retrouver (cote 1100m environ) la 2° piste forestière « cartée » partant E (l’accès à la première piste E tracée sur la carte à proximité de la grange citée ci-dessus n’est plus possible car les eaux de ruissellement ont creusé un talus infranchissable).

On rejoint la piste, descendante, qui permet de traverser le flanc droit (sens orographique) de la gorge puis de rejoindre la crête (avant de ramener sur le village de Routhennes).
À l’arrivée sur la crête (lieudit Les Charbonnières), un sentier part SW en direction des ruines du Chalet de Margerie. Faute d’entretien (et par conséquence de passage), le sentier se perd tout aussi rapidement que celui du départ et la densité de la végétation oblige à faire un large détour S pour retrouver la raide prairie que surplombent les ruines du Chalet de Margerie (1410m) avant de monter à vue jusqu’à celles-ci.

On retrouve rapidement une piste venant de Routhennes (non cartée pour sa partie finale) qui amène au pied du Mont Morbié, puis on poursuit à vue en direction du « collu » entre le Mont Pelat (1545m – sommet des remontées mécaniques de la station d’Aillon-le-Jeune) et le Mont Morbié (1542m), petite « bosse » que l’on atteint sans difficulté.

Du sommet (borne), beau panorama sur la quasi-totalité des sommets du Massif des Bauges.

Pour le retour, emprunter le bon sentier qui descend SE le long de la combe très pentue creusée par le Ruisseau du Morbier. À la fin de la zone boisée, le sentier se perdant à nouveau, descendre à vue dans l’alpage (nombreuses clôtures, sentes d’animaux) en direction des Granges de Molard Din et retrouver la piste puis la petite route qui rejoignent Routhennes.

Pour revenir à Sainte-Reine on peut soit rejoindre la D911, soit prendre la piste qui sort N du village de Routhennes puis continuer par la branche G montant en direction du bois et retrouver le point de départ (1,8 km de Routhennes à Sainte-Reine et un peu de dénivelé supplémentaire).

Conclusion  :

Parcours rendu compliqué par l’absence d’indications (aucun panneau ni pancarte sur tout le parcours) - - et la disparition des sentiers, faute d’entretien (le PNR des Bauges n’a-t-il pas pourtant comme objectif la mise en valeur du Massif ?). Carte, boussole, notions d’orientation... et goût des difficultés indispensables. L’accès au Mont Morbié par l’itinéraire décrit ici n’est donc pas particulièrement attrayant.

Dans le contexte rencontré, il est préférable d’emprunter en A/R les pistes pastorales qui partent du village de Routhennes ou à proximité du Col du Frêne (dénivelés ramenés à 600 m environ) . Ces itinéraires, bien que très fréquentés et longs, amènent sans difficultés sur ce petit promontoire qui marque, avec son proche voisin le Mont Pelat, les points hauts de la longue crête séparant la Combe de Lourdens, côté Aillon, de la large vallée qui coupe N/S le Massif des Bauges.

Temps de marche : 6 h 30 (dont 3 h 30 de montée)

Dernière modification : 16 mai 2018
Chalets de la Fullie (1390m) par École

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 19 avril 2011

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !