Pointe des Audras (3244m) et Passage du Colerin (3207m) par Avérole

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Sommet déjà élevé, entouré par quatre des géants de Haute-Maurienne, Charbonnel, Albaron, Ciamarella, Bessanèse, dans un cirque sauvage et minéral. Au retour, un petit détour est possible par le magnifique lac glaciaire des Pareis. La récompense du sommet est à la hauteur des efforts exigés par cette longue ascension.

Accès

Parking des Vincendières dans la vallée d’Avérole.

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3633 ET
  • Tracé IGN
  • Altitude départ : 1830m
  • Altitude d’arrivée : 3244m
  • Distance : 17 Km env.
  • Aller-retour au lac : + 1 Km env.
  • Dénivelée supplémentaire pour le lac : 30m env.

Matériel

  • Piolet et crampons en fonction de l’enneigement.

Difficulté

  • Le sentier balisé peut, certaines années, disparaître sous la neige dans le haut du vallon, bien avant le col des Audras.

Balisage

  • Blanc/rouge du "Tour de la Bessanèse (TB) du refuge au passage du Colerin.
  • A noter que ce sentier balisé n’est pas représenté sur la carte IGN. Il est vrai que moraines, éboulis fuyants, petits passages rocheux, névés, couloir (que l’on ne franchit pas dans cette randonnée) du versant italien, très raide et équipé d’une corde fixe, risquent de déconcerter les habitués des "GR tranquilles".

Une alternative

Approche

  • Possibilité de monter à VTT jusqu’au rognon rocheux au terminus de la piste. Soit 9 Km aller-retour.

Ascension

Suivre la piste jusqu’à son terminus à 2050 mètres d’altitude, en traversant le hameau d’Avérole.

  • Plusieurs petits raccourcis sont possibles, mais difficiles à repérer à la frontale pour ceux qui partent tôt.

Au terminus de la route, prendre le sentier qui monte au refuge.

On arrive à une bifurcation. Prendre le sentier de gauche, "sentier facile", plus direct.

On arrive à une nouvelle bifurcation. A droite, le sentier mène au refuge. Prendre à gauche, plein est.

Remonter le sentier balisé blanc/rouge. On franchit plusieurs ruisseaux.

Le dernier, vers 2600 mètres d’altitude peut être délicat à franchir si les berges sont verglacées.

Après le franchissement du ruisseau, le sentier monte sur le fil d’une moraine jusqu’à son sommet.

On traverse ensuite le "Clapier Blanc", vaste zone de blocs moins raides.

On arrive dans un vaste cirque sous la pointe des Audras. La pointe du Colerin et l’Albaron sont visibles au nord.

On aperçoit le col des Audras derrière un petit vallon.

Traverser le cirque plein nord pour atteindre une côte rocheuse dans le prolongement du col des Audras.

  • Cette partie peut, selon la saison ou les années, être recouverte de neige.

Traverser le col des Audras, reliquat du glacier d’Entre deux Ris (parfois appelé glacier des Audras).

Le sentier remonte sous la pointe des Audras, puis il redescend sur le passage du Colerin.

  • Côté italien, ce passage se présente sous la forme d’un raide couloir terreux, haut d’une centaine de mètres, sécurisé par une corde fixe.

Du passage du Colerin, prendre la petite sente, raide, dans les éboulis, à droite, sud, jusqu’au sommet de la Pointe des Audras.

Retour

Par le même itinéraire.

Le lac des Pareis

Ce lac glaciaire, né du retrait du glacier des Grandes Pareis, n’est pas nommé sur la carte IGN.

Au sommet du Clapier Blanc, avant de redescendre sur la moraine, le lac est visible et s’atteint par un parcours hors sentier. Gros cairn sur un rocher.

Situé à 3020 mètres d’altitude, et longtemps gelé, il est magnifique.

Une autre fois...

Une autre fois, vous reviendrez sous la pointe des Audras.

Une autre fois, vous connaîtrez déjà le passage du Colerin et vous ne chercherez pas votre itinéraire.

Une autre fois, vous gravirez la pointe du Colerin et vous pénétrerez dans l’univers de la haute montagne, à la frontière de l’Alpinisme.

Une autre fois, vous irez plus loin encore, une autre fois, vous gravirez l’Albaron.

Dernière modification : 16 mai 2018
Le Refuge d’Avérole (2229m)

La carte du topo « Pointe des Audras (3244m) et Passage du Colerin (3207m) par Avérole »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pointe des Audras (3244m) et Passage du Colerin (3207m) par Avérole »

Le refuge d'Avérole. Lever de Soleil sur la pointe de Charbonnel. La pointe de Charbonnel. Au centre, l'Albaron puis la pointe du Colerin (antécime à gauche et sommet à droite) et la pointe des Audras. Le cirque exeptionnellement enneigé en 2013. Albaron et pointe du Colerin. Sous le col des Audras. L'enneigement permet de prendre un passage plus direct que le sentier qui passe par la gauche. Regard arrière. Col des Audras, regard arrière. Sous la pointe des Audras. Passage et antécime de la pointe du Colerin. Passage du Colerin. La pointe des Audras devant la Bessanèse. La Bessanèse. Névés millésime 2013. La pointe du Colerin et l'Albaron. La pointe de Charbonnel. Sommet de la pointe des Audras. Retour par le «sentier» balisé. La pointe de Charbonnel. Col des Audras. Col des Audras. Névés. Regard arrière. Sur le «sentier». Le lac des Pareis. Le lac des Pareis. Le lac des Pareis. La Bessanèse. Descente par les névés. Petit lac temporaire. Regard arrière sur la moraine. La Bessanèse. Refuge d'Avérole. L'Ouille d'Arbéron. Albaron et pointe du Colerin. Descente du refuge. Epilobes et Ouille d'Arbéron. Vallée d'Avérole.