Pointe des Buffettes (3233m), à ski par les glaciers du versant nord

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1100m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

C'est un long vallon d'altitude sauvage et lunaire à parcourir à ski au début de l'été, dans un cadre alpin , au cœur de la haute Maurienne et ses glaciers secrets.

Accès

Départ du Pont de la neige, en versant sud du col de l’Iseran (2528m), D902.

Atteindre le Pont de la neige soit par le versant Mauriennais 15km en amont de Bonneval-sur-Arc, soit par le versant Tarin et traverser le col de l’Iseran (15km de Val d’Isère).

Itinéraire

Ski d’été sauvage long et peu engagé, assez classique au début de l’été.

Fiche Technique

  • Difficulté : 2.2 150m/ 30°, passage à 35° sous la pointe.
  • Dénivelée : Avec les deux passages de cols (montée et descente) environ 1150m.
  • Horaire : 3h30 à 4h pour la montée, 1h30 à la descente à ski.
  • Distance : 10,2km Aller Retour.
  • Cartographie : IGN Tignes-Val d’Isère OT3633
  • Fiche Camptocamp

Itinéraire

Rien de plus simple, c’est tout droit SW depuis le Pont de la Neige.

  • Le Pont de la neige a cet avantage d’offrir un départ "haut" vers des sommets de la Vanoise éloignés en distance mais d’altitude moyenne, comme la pointe des Buffettes.
  • Du Pont, remonter soit le très bon sentier, soit les névés raides au départ, jusqu’au col 2850m bien marqué entre l’Ouille des Trétête et le Grand Fond.
  • Descendre 80m jusqu’au lac 2767m et remonter un long vallon jusqu’au col 3000m entre la Pointe S de Bézin et la pointe de la Met.
  • Redescendre jusqu’à un replat en terrasse au-dessus de Bonneval-sur-Arc, au pied du glacier des Roches.
  • Remonter le glacier en son centre pour prendre pied sur l’arête à la cote 3170m.
  • Remonter l’arête facile jusqu’à la pointe des Buffettes (un petit pas d’escalade en II).
  • Descente : Revenir au point 3170m et descendre à ski à l’aplomb de ce point par 100m de pente un peu raide (30°) sur le glacier des Roches, puis l’itinéraire de montée par "les montagnes Russes !" jusqu’au Pont de la Neige.
  • Les années d’enneigement "normal", on chausse au Pont de la Neige jusque mi-juin.

Pointe des Buffettes (3233m), versant nord, le 4 juillet 2010

Ski avec les loups !

Début de la saison d’été à Bessans, nous arrivons avec armes et bagages, pour deux mois pour les plus chanceux. Moi ce ne sera que le week-end jusqu’à mes vacances.

En cette année bien enneigée, j’ajoute mes skis, chaussures et tout le matos à tous mes autres jouets qui me serviront au long de l’été.

Buffettes en été, hum... Mais ça ne sent pas bon vu les trombes d’eau qui tombent ce samedi soir.
Météo France reste optimiste pour le lendemain et comme on dit "qui reste au dodo finit au bistrot !"

Dimanche 3h30, lever bien difficile ! Malgré tout je suis une heure plus tard au Pont de la neige, quand la lumière, timide, apparaît derrière les crêtes des Levanna.

À la frontale, entre chien et loup, mes skis me portent "dré dans l’pentu" sur les croupes du glacier de la Jave.

Je connais l’instant par cœur, et c’est avec bonheur que la lumière chaude et douce me coule sur les épaules quand l’astre du jour se montre.

Le bleu limpide du ciel est fantastique, la clarté étonnante, c’est un ciel nettoyé par la pluie de la nuit.

Les skis crissent sur cette neige de névé bien regelée, je m’octroie une première pause au col 2850m.

Seul au monde, pas un souffle d’air, il règne un silence d’une profondeur presque oppressante.

Et puis dans le lointain... Un hurlement. Je lève la tête et scrute dans sa direction. C’est en face, vers les Arses, ou le plateau désert.

Un second, bien plus distinct... Ouuuh Ouuuh qui n’en finit plus et se dissipe dans le profond silence.

Je n’en crois pas mes oreilles, un loup ?

Alors sans m’en rendre compte, comme un jeu, je le fais souvent en montagne, je me mets à hurler aussi. Il parait que je le fais bien le loup !

Et il me répond ! Hallucinant ! Pendant plusieurs minutes je "discute" avec un loup ! Et puis plus rien, il a du comprendre, je ne parle pas le loup couramment !

Alors je repars à ma balade imaginant la bête furtive et craintive qui peut-être m’observe.

Silence revenu, une tête de chamois par ci par là...J’arrive au col 3000 au pied de la pointe S de Bézin.

Le beau glacier s’étend devant moi, promesse de ma récompense. J’enlève les peaux pour redescendre à son pied, mais juste avant de m’élancer dans la pente, je tente un long Ouuuuuh Ouuuuh...

Et voila que mon ami loup me répond !
Ce n’est pas possible, c’est un gars là-bas en face qui joue au loup comme moi...

Et puis deux bêtes hurlent ensemble...

Alors de plus belle je fais le loup, notre concert durera encore quelques minutes et puis plus rien.

Sous une grosse chaleur j’arrive suant et heureux aux Buffettes, mon regard plonge dans la grande paroi qui domine l’Arc. Peut-être que mes loups sont par là ?

Je lance quelques hurlements, mais plus rien ! Juste 4 italiens sur le glacier, qui doivent me prendre pour un fou.

Le retour à ski fut à la hauteur de mes espérances, un ski de rêve en tee-shirt au chaud soleil d’été, et là-bas, en face, quelque part, mes loups secrets, invisibles.

Dernière modification : 28 février 2016

La carte du topo « Pointe des Buffettes (3233m), à ski par les glaciers du versant nord »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Pointe des Buffettes (3233m), à ski par les glaciers du versant nord »

Sur le glacier de la Jave. Le Charbonnel s'enflamme. Lever du soleil sur les Evettes. En face, Avérole. Majestueuse pointe de Charbonnel. Méan Martin plâtrée. Buffettes et le glacier des Roches. Dans la pente sommitale qui donne accès a l'arête. Sur le glacier des Roches. Sommet ! Vallon de Méan Martin et la face N du Claret. Sassière, Tsanteilena... Pointe de Mean Martin entre Bézin et Grand Fond.