Randonnée des 5 Sucs. Suc de Taupernas (1602m), Suc de la Lauzière (1582m), Suc de Montfol (1594m), le Sépoux (1530m), Suc de Séponet (1534m), volcans de Haute Ardèche

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
650m
Durée :
1 jour

Pas moins de 5 Sucs (volcans) sont au programme de cette sauvage randonnée. Il est vrai qu'ils sont très proches les uns des autres. Au départ du Col de la Clède, cette randonnée est inédite alors en avant pour la "tournée des grands Sucs" ! – Auteur :

Accès

Des Estables, en Haute-Loire, prendre la D 36 qui devient la D 378a en entrant dans le département de l’Ardèche. A un carrefour, prendre la D 378 en direction de Borée. Se garer à gauche, 600m plus loin, au Col de la Clède (1384m), sur la ligne de partage des eaux Atlantique/Méditerranée.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Le paysage

La Haute Ardèche, présente un paysage original, constitué par une juxtaposition de petits plateaux, souvent supérieurs à 1200m d’altitude.

Ce pays de prairies avec quelques forêts de reboisement, offre des horizons immenses d’où émergent de nombreux cônes volcaniques : les Sucs, dont les plus connus sont le Mont Gerbier de Jonc et le Mont Mézenc, le point culminant. Tous les Sucs, offrent des vues dégagées sur les Alpes et tout le Massif Central dont les Monts du Forez et le Mont Pilat.

Dénudés, ouverts à tous les vents, le climat est rude sur ces plateaux. Perché à 1343m d’altitude, le village des Estables est le plus élevé du Massif Central. Plus haut, c’est quasiment vide d’hommes.

Orientation

Cette randonnée emprunte des sentiers balisés, des sentiers non balisés mais représentés sur la carte IGN TOP 25, des sentiers non balisés et non représentés sur la carte mentionnée et des portions hors sentiers.

Il faut fréquemment passer des uns aux autres. C’est une randonnée qui se fait "carte en main" et nécessite une bonne lecture et de la carte et du terrain.

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 2836OT
  • Tracé IGN
  • Distance : 15km
  • Altitude de départ  : 1384m
  • Dénivelée totale  : 650m environ
  • Durée de la randonnée : 4h00

DESCRIPTIF

Suc de Taupernas 1602m

Du parking du Col de la Clède, traverser la route et prendre le chemin en face. Il atteint la route du Mont Gerbier de Jonc. Petit parking, départ possible de ce point qui raccourcit la randonnée d’une dizaine de mn.

Traverser la route et prendre le chemin en face. La route traversée, la randonnée devient très sauvage. Plus de routes, pas de fermes, isolées ou non, pas de cabane. Des fermes ruinées, une au pied du Sépoux, les autres à l’écart de l’itinéraire.

Un vrai désert humain !

Il est vrai que l’hiver, ces hauts plateaux sont particulièrement inhospitaliers.

Après la traversée de la route, le chemin, atteint une bifurcation. Prendre en face. La branche de gauche, mène au Mont Gerbier de Jonc.

350m plus loin, on atteint une autre bifurcation. Prendre la branche de droite. Après un passage en forêt, on arrive dans une vaste prairie. On suit la lisière de la forêt, on franchit un petit ruisseau puis, on rejoint une piste horizontale. Appelons cette intersection la cote 1500m.

Prendre à droite sur 270 m environ jusqu’à une autre intersection.

Prendre à gauche sur quelques mètres. Repérer sur la droite, une borne blanche avec un trait vert. C’est une borne de délimitation de forêt domaniale.

Entre les 2 parcelles, une petite sente se faufile jusqu’au sommet du Suc de Taupernas. Sur la fin de l’ascension, la sente se fait plus raide et plus discrète. Bien se repérer pour le retour.

Suc de la Lauzière 1582m

Par le même itinéraire, rejoindre la cote 1500m. La dépasser de quelques mètres. prendre à droite une sente représentée sur la carte et qui permet d’atteindre le Suc de la Lauzière, dont le sommet est un plateau presque sans relief.

Suc de Montfol 1594m

Continuer vers le Sud, la sente représentée sur la carte. On passe près d’un chaos rocheux puis, on va rejoindre un sentier balisé avec poteau indicateur à la cote 1465m (photo), intersection de 4 sentiers.

Prendre sur quelques mètres, le sentier de droite. On aperçoit alors le Suc de Montfol au bout d’une longue draille dans la forêt. Là se trouve le passage. Une sente presque invisible puis, plus nette se dirige droit vers le sommet que l’on atteint par un final plus raide.

Le Sépoux 1530m

Revenir par le même itinéraire à la cote 1465m. Prendre le sentier qui se dirige vers l’Est, direction Croix de Boutières. Environ 350m plus loin, on arrive à une bifurcation.

Laisser le sentier balisé qui va se diriger au nord, pour suivre au Sud-Est, une sente qui longe un petit ruisseau, sans doute un canal d’irrigation tant il est rectiligne. On passe sous le Suc de Séponet puis on franchit le ruisseau. On le retrouve plus loin au début d’une prairie avec une ferme ruinée à la cote 1428m. Au bout de la prairie, se dresse le Sépoux

Longer la clôture de la prairie en direction du Sépoux. Un bref passage en dans une hêtraie, amène au pied du cône volcanique.

Pas de sentier ! Monter aux mieux dans une coulée de gros blocs. On atteint l’antécime. On gagne le sommet en suivant la crête alors que le fracas des pas sur la phonolite déchire le silence.

Suc de Séponet 1534m

Revenir à la cote 1428m. Nous sommes arrivés à ce point par une sente passant à l’Ouest du Suc de Séponet. Nous allons en repartir par une sente passant à l’Est.

Franchir le petit ruisseau. Une sente discrète se dirige vers la forêt et va devenir ascendante. On va arriver sur un plateau occupé par une clairière. Dès le début du plateau, la sente va frôler la base du Suc de Séponet.

Se diriger vers une des coulées de pierre en forme de "Z" inversé et commencer l’ascension. Plus haut, les pierres vont faire place à une lande jusqu’au sommet.

Retour

Descendre en versant Nord-Est, pour rejoindre la sente au pied du volcan.

Continuer sur cette sente vers le Nord, jusqu’à rejoindre le sentier balisé.

Prendre à droite, au Nord. Ce sentier, va rejoindre la seconde bifurcation, rencontrée à l’aller.

Continuer plein Nord jusqu’à la route du Gerbier de Jonc que l’on traverse, le parking étant bien visible en contrebas.

La randonnée en hiver

Cette randonnée est tout à fait possible en hiver avec des raquettes. Le Col de la Clède est généralement bien déneigé. Mais il faut choisir une période beau temps. Quand le vent du Nord, la glaciale "Burle" souffle, alors, sur ces vastes plateaux dénudés avec les congères qui effacent les traces, bloquent les routes, le brouillard qui s’invite bien souvent ; la Haute Ardèche devient un "Enfer blanc".

D’autres randonnées

Dernière modification : 16 mai 2018
Via Ferrata des Juscles (1050m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 22 avril 2011

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (6).
  • par fab43Le 3 décembre 2011 à 16h11

    Effectivement belle rando sauvage qui permet de s’evader des GR 7/3. Parcouru ce 3 Decembre avec un petit air vivifiant habituel dans ce coin battu par la Burle. Mais cette année la neige tarde un peu !
    Le descriptif photo aide bien à trouver son chemin, pour le temps il faut prevoir 3h00 à 4h00. ATTENTION AU BROUILLARD !!!!

  • par Le 3 décembre 2011 à 16h50

    Bonjour. C’est vrai qu’elle est sauvage cette randonnée ! Merci pour l’horaire ! J’avais mis 5h30, arrêts compris et avec pas mal de recherche d’itinéraire, cette randonnée étant inédite sur le net, tout au moins à ma connaissance. 3h00 pour 15 km étant un peu rapide, j’ai mis 4h00 sur le topo. Je pense que d’est un bon temps pour une balade tranquille. J’avais mis, dans le topo, un avertissement au brouillard, mais il n’est pas inutile de le rappeler.

  • par heremeLe 4 décembre 2011 à 14h18

    Bravo Alain. Toujours la clarté et le détail du texte, et le beau reortage photographique.

  • par Fab 43Le 13 avril 2014 à 18h28

    Rando refaite vendredi 11 Avril. Encore un peu de neige en sous bois surtout du côté du Taupernas ; par contre grand beau et pas un chat (seulement un renard aperçu furtivement). Toujours un vrai plaisir de se retrouver dans ce petit coin sauvage où la Loire prend sa source.Les montées dans les éboulis de phonolithe sont très musicales, mais attention aux glissades à la descente !!!

  • par Le 13 août 2014 à 02h47

    Salut ! Ça a l’aire d’être une belle randonnée ! Je compte la faire ce samedi avec mon amie. Le côté sauvage me plais parce que ce jour la je compte la demander en mariage et je voudrai que ce soit un moment rien qu’à nous.
    Je m’y prend sans doute un peu tard, mais,je voudrais demander aux connaisseur s’il y a un endroit encore plus beau que les autres au cours du chemin (j’imagine en haut d’un des 5 Sucs), où je pourrais donner place à mon projet ?
    Merci d’avance !

  • par Le 13 août 2014 à 11h04

    Bonjour Raph,
    Le suc de Montfol est le plus beau.
    Et le nom du suc te donnera une ultime occasion de réfléchir.

  • par Le 13 août 2014 à 22h49

    Bonjour Alain,
    Merci pour ce conseil ! En plus ce Suc est situé environ au milieu de la rando donc ça devrai bien aller pour s’organiser.
    Quand à la réflexion ça fait déjà 8 ans qu’elle dure alors je crois que c’est le moment de se lancer !

  • par Le 3 août 2015 à 12h41

    Bonjour

    Rando faite hier, le 02 aout 2015. Magnifique panorama quand on est sur les sucs. Des myrtilles partout !!!! En plein dans la saison. Des épilaubes, de la bruyère en fleurs....un ciel et des couleurs splendides. Bref un vrai bonheur Un petit bémol pour le sentier de départ et de retour à la voiture. Long et, sans grand intérêt. Ne pas oublier de commencer par s’arrêter au Gerbier des Joncs et l’escalader avant l’arrivée des touristes....
    Bonne rando à tous. Une ardéchoise.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !