Rochers de Chalves (1845m), en boucle par l’arête sud

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
950m
Durée :
1 jour

Sur le rebord sud-ouest du massif de Chartreuse, les Rochers de Chalves offrent un beau panorama sur les massifs environnants... L'ascension par l'arête sud offre un parcours très sauvage, pimenté par l'escalade facile de belles dalles calcaires. Escalade facile dans la mesure où la plupart des difficultés peuvent être contournées. – Auteur :

Accès

Grenoble ou Voiron - Le Fontanil - Le Mont Saint-Martin, parking au sommet de la route vers fond de la combe, vers la Namière.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP25 3334OT Chartreuse Sud
  • Altitude départ : 920m
  • Altitude sommet : 1845m
  • Durée : 5h30

Période

Parcours praticable en conditions estivales, lorsque le versant sud des Rochers de Chalves est dégagé de neige, ce qui peut parfois se produire en hiver en raison de l’exposition. En revanche, les quelques vires raides permettant de descendre du sommet sur le col des Bannettes doivent être libres de neige et de névés, sinon le détour par le nord est très long... Terrain sec souhaité, surtout pour franchir le couloir du pas du Sappey.

Difficulté

Le parcours se déroule surtout sur traces et sentiers "non officiels", souvent peu marqués, quasiment pas balisés, et un bon sens de l’itinéraire est requis. La montée au pas du Sappey est paumatoire. La partie "grimpe" de l’arête se déroule en bon rocher calcaire pas trop incliné, et bien pourvu en prises. Quelques pas de II ou de III selon le choix de l’itinéraire, mais la plupart des difficultés sont contournables.

Ascension

De Namières, prendre la route goudronnée montant en direction des Combes, puis revenir à droite (sud) sur la piste forestière horizontale. Après quelques 500m, il faut repérer vers la gauche une piste montante mal entretenue avec un discret balisage. Remonter cette piste, qui se termine, poursuivie par une raide trace, jusque sous la falaise au niveau d’un couloir. En cas d’erreur (mauvaise piste montante), il faut remonter au mieux hors traces dans la forêt droit dans la pente jusqu’à buter sur la falaise, que l’on suit vers la gauche jusqu’au couloir (reconnaissable à de vieilles tâches de peinture).

Remonter le couloir d’abord par son fond (délicat si humide), puis en sortir par la gauche et poursuivre la trace montante jusqu’à rejoindre la crête du Rocher de l’Eglise. Suivre ensuite la crête boisée vers le nord par une sente peu marquée. D’abord plus ou moins horizontale, elle prend ensuite de l’altitude jusqu’à l’Ouillon, belle tour se détachant du versant ouest. Traverser vers la gauche jusqu’au collet de l’Ouillon, puis retraverser en montant vers la droite suivant une trace qui s’estompe en direction d’une petite zone boisée. Derrière, traverser un petit pierrier pour prendre pied sur les rochers de la base de la crête, passage marqué par une légère trace. Ne pas suivre, plus bas, un discret balisage bleu contournant la base de la crête.

Traverser facilement les premiers rochers en montant vers la droite. Derrière, on peut choisir entre escalader la crête elle même (bon rocher, quelques pas de II ou de III), soit remonter le petit couloir à droite (plus facile, mais parfois terreux ou gravillonneux). En haut, traverser à droite pour reprendre le fil principal de l’arête, ou alors plus facilement suivre le petit couloir juste à sa gauche qui se transforme en rampe herbeuse, et reprendre le fil de l’arête dès que celle-ci semble s’estomper.

L’arête se remonte sans difficultés, contournant éventuellement des petits ressauts par la droite. La pente s’adoucit, signant la fin des difficultés. Derrière, poursuivre la remontée de la crête en terrain facile. C’est assez long, mais on finit quand même par aboutir au sommet, juste à l’aplomb du col des Bannettes. Magnifique vue, à l’est, sur les vallons de Chartreuse, et à l’ouest sur les plaines du nord-Isère.

Descente

Juste au sommet, prendre la trace vers le nord descendant sur une vire du versant ouest (délicat en cas de neige ou d’éventuel névé tardif). En un raide petit lacet, elle rejoint la croupe herbeuse descendant sur le col des Bannettes.

Du col, descendre vers la gauche (sud) le tranquille sentier en forêt ramenant aux Combes, puis à Namières.

Détail de la sortie du 18 mai 2014

J’avais entendu parler ce cet itinéraire pour atteindre les Rochers de Chalves, sommet bien visible de l’ouest grenoblois, mais peu fréquenté... En cette assez belle journée, un après-midi de libre, l’occasion d’aller tester cet itinéraire...

Départ vers 15h, sous un ciel s’encombrant de quelques cumulus pas trop agressifs... Le départ est... Paumatoire ! Visiblement, je me suis trompé de piste forestière montante, celle que j’ai empruntée se terminant au milieu de nulle part... Ce n’est pas grave, en une grimpette bien raide dans la forêt, je rejoins rapidement la base de la falaise, que je longe sur quelques centaines de mètres pour finalement retrouver le couloir...

Le parcours de la longue crête, verdoyante du printemps, est tranquille jusqu’à l’Ouillon. Au delà, on hésite... Par où attaquer ces rochers ? Après un peu de recherche, je suis une légère trace qui se révèle être la bonne...

N’étant pas particulièrement équipé pour l’escalade, je préfère monter au plus facile, par le couloir, histoire d’éviter des surprises d’itinéraire... Il n’y a pas trop d’escalade, et les mains ne sont pas toujours utiles, surtout pour remonter la rampe herbeuse... Je rejoint quand même le fil de l’arête, histoire de tâter un peu les rochers, ludiques mais pas du tout difficiles...

Les difficultés passées, la suite de la crête est débonnaire, mais longuette... Mais la vue est belle...

Sommet vers 17h30. Une belle pause, alors que les cumulus plus envahissants laissent à peine voir le soleil...

Descente... Un névé mal placé sur la raide trace me laisse craindre de devoir faire un très long détour par le nord pour contourner la falaise... Finalement, j’en serai quitte par une petite désescalade dans un couloir boueux, avec branches de pin en guise de main courante...

Repos sur les gazons verdoyants du col des Bannettes pour attendre de voir le soleil descendant éclairer le paysage... Puis descente tranquille par le sentier, qui hélas en forêt, me privera des couleurs jaunissantes du paysage...

Dernière modification : 16 mai 2018
Rochers de Chalves (1845 m) par Namière

A propos

Auteur de ce topo :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Topo publié le 20 mai 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 29 juin 2016 à 17h51

    Fait aujourd’hui 29 juin. Départ 9h00. Sommet 12h45. Retour 14h40.

    Commentaire sur "comment trouver la piste mal entretenue et comment trouver l’attaque du couloir ?".
    Petite variante de départ. Nous nous sommes garé juste avant la ferme de Namiere et avons emprunté à partir de celle-ci le début d’un circuit balisé en jaune (et indiqué sur la carte IGN) permettant de rejoindre rapidement la piste forestière horizontale. La fameuse piste forestière ascendante et mal entretenue est alors à repérer à droite, après 170 m sur la piste horizontal (N45° 16.464’ E5° 41.017’). Si on décide de la suivre, y compris quand elle repique vers le sud, et s’éloigne du sentier indiqué sur la carte IGN il faut alors à la 1ère bifurcation reprendre vers le Nord. La piste se prolonge en un sentier peu marqué, ascendant jusqu’à l’attaque du couloir (N45° 16.533’ E5° 41.395’).

    Ces problèmes d’itinéraires étant résolu c’est vraiment un super topo, très varié tant dans la progression que dans l’environnement. L’arête boisée après la sortie du couloir est super jolie et si on part le matin c’est là qu’on touche le soleil. Le parcours sur l’arête calcaire, particulièrement au début est sympa aussi et demande un certain niveau de confiance en soit, plus que de technique. Méritait à mon sens d’être parcourue à 2 avec un brin de corde (30 à 40m) et 2 ou 3 sangles+mousqueton pour justement ne pas éviter les passages exposés.

    Merci à Alain pour le topo, nous avons passé une super journée.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !