Saint-Héand - Circuit Apollo 16 "Le Marthourey"

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
480m
Durée :
demi-journée

Circuit autour des vallons au sud-est de Saint-Héand. Le Marthourey est le nom de l’un des hameaux traversés. Les sentiers sont balisés par l’association Apollo marche dont le nom rappelle que les modules éponymes embarquaient des optiques conçues dans le village. – Auteur :

Accès

Saint-Héand, village près de Saint-Étienne, dominant la plaine du Forez. Parking au nord du bourg.
Au rond-point, continuer la D11 en face, nord-est, et, 80m plus loin, se garer à droite au parking du plan d’eau.

Publicité

  • Tente randonnée Ultralight Ferrino (...)

    200 €

  • Veste de ski - Homme - Colmar - (...) PROMO

    590 € 354 €

  • Chaussures de Randonnée Femme, (...) PROMO

    209 € 145 €

  • Sac à dos de randonnée homme - Stratos 34

    150 €

Précisions sur la difficulté

  • Randonnée sur sentiers, chemins et petites routes rurales
  • Traversées des peu fréquentées D54 (3) et D23 (2)

Les infos essentielles

  • Cartes IGN
    • TOP25 2932 ET Monts du Lyonnais
    • Série bleue 2933 O Saint-Étienne au 1 : 25 000
  • Altitude minimale : 588 m
  • Altitude maximale : 860 m
  • Distance : environ 13 km
  • Horaires : environ 3h30
  • Balisage : Blanc/jaune 16

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Le départ des circuits se situe Place de le Mairie. Le descriptif ci-après prend en compte un départ du parking le plus pratique, celui du plan d’eau.
  • Ce n’est pas un "Circuit raquettes", quand bien même celles-ci peuvent s’avérer fort utiles après une chute de neige.

De Saint-Héand au Marthourey

Rejoindre le plan d’eau et, au niveau de la digue, monter à droite, ouest, atteindre la D55, Rue des Esses au 1er "S" et la remonter à à gauche, sud-ouest.

Au 2ème "S", continuer en face, sud, l’Allée de Pierre-sur-Haute.

Atteindre le Chemin Louison, marque de balisage, le remonter à gauche, est. Ignorer les rues à droite, atteindre la Croix des Places.

Remonter la petite route, est, jusqu’à la Croix de la Loge, cote 768.

Traverser la D54 et monter le chemin jusqu’à la croix. Prendre à droite, sud.

Traverser la D54 et prendre en face, direction le Gougeat. Dans le hameau, prendre à gauche puis à droite, sud.

Atteindre le Bois de Crévarot. À une bifurcation, continuer tout droit, les deux chemins se rejoignent au passage du ruisseau. Seul passage où, en 2019, le balisage laisse à désirer.

Franchir le ruisseau par lepont de la large piste non représentée sur IGN 2019. De suite, prendre le sentier à droite, sud, qui descend en longeant la rive gauche du ruisseau.

Passer en rive droite, passerelle, sortir du bois, franchir le ruisseau, passerelle, et grimper au hameau de Nanta.

À la ferme, traverser tout droit. À la route, prendre à gauche, est.

Traverser la D23, prendre la petite route, est, direction le Marthourey. Dans le hameau, prendre à gauche, est puis sud-est, atteindre la D23 à la cote 660.

  • Au carrefour, la croix est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques ; fortement endommagée par un PL, elle a été restaurée par un tailleur de pierre

Du Marthourey à Saint-Héand

Traverser la D23, prendre en face, nord. Dépasser une maison et monter à gauche, nord-ouest, direction le Gonachon.

Atteindre un carrefour peu après l’entrée du bois. Remonter à droite, est puis nord-est.

Atteindre le mont Morin et continuer nord-est en ignorant un chemin à droite.

À la bifurcation de la cote 820, prendre à gauche, nord, atteindre le Pin Rond.

Traverser la D54 et prendre la piste en terre en face, nord.

Avant le bois, prendre à gauche, nord-ouest, traverser le Bois Sonnier en prenant de nouveau à gauche.

À la sortie du bois, prendre le sentier de gauche, nord-ouest.

Au sommet de la côte, descendre en face, même cap.

Au carrefour de la cote 785, prendre à gauche, sud-est, sur 70m, puis prendre le chemin de droite, sud-ouest, atteindre la Picardière.

Dans le hameau, tourner à droite, nord-ouest. Descendre la petite route jusqu’au carrefour de la cote 720.

Prendre le sentier de gauche, sud-ouest, traverser une petite route, atteindre un carrefour.

Prendre à droite, nord-ouest, rester en rive droite du Malval. Atteindre le plan d’eau et le parking.

  • Au carrefour, le balisage 16 fait traverser le Malval pour un retour Place de la Mairie

Détail de la sortie du 04/02/2019

Après la tempête de neige de samedi, le soleil est annoncé pour une partie de ce lundi. Hier, de nombreux hameaux et villages étaient isolés. La D2 était coupée en aval du Bessat par des congères de plusieurs mètres. Pauvre station ! Fermée par manque de neige depuis le début de l’hiver, elle est ce jour fermée car il y en a trop. Et un gros redoux arrive...

Ce lundi, certains cols, Œillon, Béal, Supeyres, sont fermés, les autres sont très enneigés, les parkings ne sont pas encore déneigés...

Inutile d’aller très loin, je vais faire l’un des circuits de la commune. Ce sera sans doute mal tracé, il y aura de pénibles congères, j’emporte les raquettes.

Départ à 10h15 du barrage, après évacuation des brouillards matinaux, il ne fait que -4°C. Quelques congères sur le plateau au niveau du belvédère dont le petit détour est plus que laborieux...

La petite route qui monte de la croix des Places à celle de la Loge n’est pas déneigée au-delà de la ferme, s’ensuivent 150m pénibles.

Entre les deux traversées de la D54, c’est une alternance de terrains gelés et pelés par le vent et de congères parfois profondes.

Ici et là, ayant échappé aux caprices du vent, les nombreuses traces de skis sont assez inhabituelles, les routes fermées ou très difficiles d’accès la veille en sont sans doute l’explication.

À la sortie du hameau du Gougeat, l’enneigement devient plus régulier et je chausse les raquettes jusqu’à Nanta, une descente magnifique dans e Bois de Crévarot, tout poudré. Magnifique mais avec un secteur où la végétation ployait tant sous la neige qu’il fallait se faufiler par des étroitures ou des passages de moins d’un mètre de hauteur.

Une surprise en arrivant au ruisseau : une piste forestière large comme une route et non représentée sur IGN.

Je les remets pour la belle et raide montée au mont Morin, un alternance de bois clairs et de vastes prairies. Au sommet, à 13h45, grand ciel bleu, Pilat brumeux et Alpes invisibles. Un voile nuageux s’approche par l’ouest.

La traversée du plateau est lente et pénible, le vent a effacé les traces et j’enfonce parfois brusquement dans les congères.

À la sortie du Bois Sonnier, le soleil est voilé, je ne fais pas le petit détour par la Pierre de la Bauche. Le mont Blanc sort timidement sa calotte au-dessus des brumes.

La descente a été très ventée et j’ôte les raquettes. Un petit passage de congères et c’est la petite route rurale qui mène au barrage. Le chasse-neige est passé, il faut faire attention au verglas sous la petite couche résiduelle.

Fin de cette magnifique et éprouvante balade à 16h15.

Dernière modification : 6 février 2019
Mont Morin (821m) par la Pécelière

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 4 février

Topo publié le 6 février

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !