Sentier du douanier. Niolon - Petit Méjean

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
Non renseigné
Durée :
demi-journée

Itinéraire sympatique et surprenant du sentier du littoral sur le versant nord de Marseille avec vue sur la ville. – Auteur :

Accès

De Marseille direction Fos, sortir à Gignac-la-Nerthe, puis passer au Rove et prendre à gauche pour descendre à Niolon.
Se garer avant le fond de la calanque, juste après la gare, à droite de la route (départ de la randonnée).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte inutile pour ce parcours bien marqué.

Le sentier du littoral est fléché bleu marine. L’itinéraire est bien marqué mais on peut chercher la piste par moments. Quelques petits passages en corniches et une ou deux dalles glissantes, sinon pas de difficultés majeures.

Une randonnée que l’on peut faire en famille, même avec des enfants si on les surveille de près lors des passages escarpés. Une paire de bonnes chaussures sera appréciée.

La première partie, les ouvrages d’art de la voie de chemin de fer sont omniprésents, puis au fur et à mesure que l’on approche du port de Méjean, l’ambiance change. Le rocher change de couleur et l’eau incite à la baignade.

Comptez que lorsque vous arriverez à la presqu’île du Moulon, vous serez à la moitié du parcours aller (en général une petite heure). L’île et la place de l’Everine sont splendides, tout comme l’arrivée à Méjean.

Retour par le même itinéraire. Navette voiture possible mais fastidieuse.

  • Donc 4 hoo en aller - retour en marchant tranquillement
Dernière modification : 16 mai 2018
Sentier des Douaniers : Establon - Figuerolles - Erevine (Côte Bleue)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : test-materiel-outdoor

Les Monts du Forez ont usé mes premiers godillots, puis les Pyrénées (Balaitous 1er 3000). Les calanques et le Verdon ont occupé tous mes WE des années 90 avec les boucans de Marseille ;-) Et puis sont venues la passion de l'image avec des vidéos... et les tests de matériel.

Topo publié le 20 février 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (7).
  • par heremeLe 22 février 2013 à 01h43

    Histoire et Légendes.
    Quelques notes sur "les sentiers des douaniers" devenus les "sentiers du littoral".

    • On doit à Colbert les premices de ces sentiers : il fallait surveiller les côtes contre tout ennemi susceptible de venir par la mer, mais aussi pouvoir envoyer sur place des corps d’armée discrètement et le plus rapidement possible. Le « sentier du douanier » est créé sous la Révolution (1791 sauf erreur) par l’Administrations des Douanes, afin de surveiller les côtes (contrebande notamment. Il fut utilisé par les douaniers jusqu’un début du XXème siècle.
      En 1973, le Ministère de l’Equipement commence à mettre en œuvre une politique de désenclavement des plages existantes par la création de chemins piétonniers afin de les rendre plus accessibles au public. Puis la loi n° 1285 du 31 décembre 1976 institue une servitude de passage le long du littoral, d’une largeur de 3 mètres, sur les propriétés privées riveraines du domaine public maritime. La loi « littoral » de janvier 1986, en permettant la création d’une servitude transversale au rivage, renforce cette volonté d’ouverture et d’accès aux sites riverains de la mer.
      Le sentier n’est qu’un droit de passage sur les propriétés privées : « les propriétés privées riveraines du domaine public maritime sont grevées sur un bande de trois mètres de largeur d’une servitude destinée à assurer exclusivement le passage des piétons » (articles L 160-6 à L 160-8 et R. 160-8 à R. 160-33 du code de l’urbanisme). Il arrive que le tracé, pour tenir compte des caractéristiques du site, doive être modifié (après enquête publique et arrêté préfectoral). Mais la suspension de la servitude est rare (présence de ports, cultures marines, installations militaires, ...).
      Quelques chiffres pour la France métropolitaine au 1er janvier 2002 :
      longueur totale : 7 236 km ;
      déjà accessible : 4 692 km (dont servitude de passage : 1 642 km).

    Anecdote. Les infractions à la loi n° 1285 ont été nombreuses, notamment parce que des constructions avaient déjà été réalisées sur le littoral avant la promulgation de la loi. Un exemple : une une demeure d’Eddie Barclay, après que tous les recours amiables eurent été épuisés, a nécessité l’intervention de l’armée pour faire exploser les murs d’enceinte contrevenant à la loi.

    • Les douaniers ou gabelous.
      C’était le nom des employés des fermes générales , ils étaient chargés de percevoir la gabelle (de l’arabe qabāla, impôt) et autres taxes indirectes .
      Les douanes sont héritières des corps armés du trésor de l’état, d’ou le surnom gardé de gabelou. Ils sont toujours un corps des finances, ce qui les distingue de par leur histoire des corps uniquement de l’intérieur ou de la défense. Ils perçoivent également les accises (droits indirects).

    Merci à Paul pour ces images de paysage que j’ai parcouru il y a ... disons un certain temps.

  • par Le 23 février 2013 à 15h57

    Très beaux paysages aménagés. Couleurs variées, belles photos.

  • par Le dromadaireLe 25 février 2013 à 12h59

    Une belle balade que j’avais eu le plaisir de faire il y a 4 ans en fin d’été.
    Les photos font envie surtout en ce moment avec cet hiver un peu long à finir dans nos contrées !

  • par MartineLe 19 avril 2014 à 17h45

    Cette magnifique randonnée n’est pas du tout familiale ! Chemin a pic sans protection.... Sujet au vertige s’abstenir.

  • par BibicheLe 21 juillet 2014 à 21h54

    Je viens de faire cette balade, pas du tout familiale pour moi et par moment il y a des passages très difficiles car les pierres sont glissantes et il y a peu de place, sentier fort escarpés et à pic.
    L’endroit est splendide , la mer d’une couleur bleue turquoise invite à la baignade.

  • par philippeLe 26 septembre 2014 à 11h41

    pour les maris qui desirent estourbir leurs epouses c’est la ballade ideale n’a de familiale que le nom

  • par OlivierLe 10 août 2015 à 18h53

    4h en A/R pour un savoyard peut être
    En famille, si vous aimez portez les enfants qui chougnent à la fin ok.

    Evidemment à ne pas faire en tongues.
    Basket c limite, il faut presque les chaussures de rando.

    La plage perdue au milieu justifie la ballade !
    Aucun regret

  • par AMJLe 29 janvier 2017 à 21h09

    Randonnée facile et familiale ? Je ne crois pas non plus ! J’ai passé la pire heure de ma vie sur ce chemin entre la plage (certes magnifique) et Niolon. Sentier très escarpé, glissant et qui tombe à pic sans protection ! Oui les vues sont magnifiques, mais c’est vraiment à la limite du dangereux.

  • par Sevrier 74Le 17 mars à 06h52

    Difficulte moyenne mais passage dangereux sur des aretes surplomblant de 40m la mer. Ne pas laisser les enfants partir seuls devant. Duree confirmee et paysages magnifiques. Possibilite de déjeuner ou bar a niolon. Mieux vaut partir de mejean. Retour par train possible

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !