Sentiers "alpins" du Grand Salève - Sentier de Sarrot-Saut Gonet

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
700m
Durée :
demi-journée

Le sentier du Sarrot-Saut Gonet est un itinéraire engagé et sauvage réservé aux randonneurs alpinistes. Il parcourt la face nord supérieure du Salève dans sa longueur et permet ainsi de découvrir les 6 gorges du Salève en traversée (Grande Gorge, Sarrot, Grande Varappe, Palavet, Evorse et la Mule). – Auteur :

Accès

Départ depuis le sentier de la Grande Gorge, au lieu-dit du Rocher de 11 heures.
Parquer la voiture dans l’épingle à cheveux en venant de Collonges-sous-Salève, avant les tennis (Route de la Croisette)
(voir carte).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP25 3430 OT Mont Salève
  • Site IGN : Grand Salève
  • Altitude de départ : 600
  • Altitude du point haut : 1110m
  • Dénivelé : 700m environ
  • Durée : 3h30

Difficulté :

T5 avec le passage du Saut Gonet en T6. Ce n’est plus vraiment de la rando. Il est indispensable d’être habitué à ce genre de terrain. Le sentier est globalement très aérien, le tout se déroulant sur des vires plus ou moins larges et raides.
Dans les passages les plus délicats, des chaines et des câbles sont présents, sauf pour le passage du Saut Gonet qui est très impressionnant. Il s’agit de traverser une pente herbeuse/terreuse/rocheuse au milieu d’une des plus hautes falaises du Salève, et l’assurage n’est pas aisé. (Infos sur les cotations).

Matériel :

Chaussures à semelles rigides. Tracé GPS si on ne veut pas revenir bredouille. Corde avec sangles et dégaines indispensables. Un piolet et des crampons peuvent rassurer dans le passage du Saut Gonet.

Balisage :

Rouge. Assez présent jusqu’au passage du Saut Gonet (fin des câbles). Ensuite plus aucun balisage.

Tracé GPS :

Itinéraire

Suivre le sentier de la Grande Gorge jusqu’au lieu-dit du Rocher de 11 heures. Ce Rocher est une esplanade qui donne sur le haut de la Grande Gorge à l’altitude 1055m environ.
Il se trouve juste avant la balustrade métallique qui précède une série de raides lacets.

Le départ de la sente n’est pas très visible, elle se situe 4 ou 5 mètres avec l’esplanade, sur la droite, où la pente n’est pas trop forte. Très vite on trouve un ou deux balisages rouges.
Le sentier part sur la gauche pour descendre dans le centre de la Grande Gorge et rejoint l’arrivée du sentier de la Grange Gorge Intérieur (T5, itinéraire exceptionnel).
On remonte directement en face par une pente raide, terreuse et délitée.
Bien observer le balisage afin de gagner le bas d’une paroi rocheuse.
Là commence les hostilités et la prudence devient le mot d’ordre pour la suite. La sente zigzag le long de la falaise jusqu’à la gorge de Sarrot avec quelques passages bien exposés dont un sécurisé par une chaine, La gorge peut se remonter également (T5).

On évolue par un passage large sous balme (voute) avant d’arriver dans une zone plus exposée (pentes herbeuses) où il est plus sûr de le passer à 4 pattes sous la voute.
On débouche sur une nouvelle vire équipée d’un arbre au début, d’un clou au milieu et d’un spit à la fin juste après le virage.
L’endroit est spectaculaire, c’est la gorge de la Grande Varappe qui a donné son nom à cette belle activité. Cette gorge peut également se parcourir depuis le bas jusqu’en haut (IV).
L’itinéraire se poursuit sur l’autre versant à la même hauteur, une inscription en rouge "Lamin" figure sur un gros rocher. Passer ce rocher, remonter une pente herbeuse qui débouche sur la gorge de Palavet.
La suite est un peu plus débonnaire avec une sente moins exposée et dans les arbres.
Par contre il faut redoubler d’attention pour ne pas perdre de vue le balisage rouge, car la sente va gentiment s’éloigner de la paroi et descendre dans le fond de la gorge de l’Evorse.

  • Variante (T5) : une fois dans le creux de la gorge, il est possible de prendre une échappatoire en remontant et continuant sur la droite pour rejoindre l’itinéraire du Lamin.
    Celui-ci débouche sur la Corraterie ou la gorge de la Mule qui surplombe le Sphinx, que l’on peut rejoindre.

Mais la suite du Sarrot-Saut Gonet (T6) descend dans le creux de la gorge par une pente raide avant de sortir à la perpendiculaire sur la gauche.
Le sentier va rejoindre une vire très exposée mais équipée d’un câble, c’est la vire du Canapé.
Toujours suivre le câble, même lorsqu’il faut grimper pour le suivre (à un moment le sentier est affaissé).
Le sentier, à nouveau non câblé, longe la falaise et se faufile en montant sur une vire rocheuse qu’il faut un peu escalader.
Au virage, une nouvelle section câblée permet de traverser des pentes herbeuses très raides.
Une dizaine de mètres après les derniers câbles, la "pas" du Saut Gonet se dévoile. Un passage de 10 à 15m totalement dans le vide.
Une corde vertical permet de choisir si l’on veut passer en haut ou en bas.
Il semblerait que cela ne change pas grand-chose. J’ai préféré en bas car l’assurage avec une corde semblait meilleur.
A la fin du "pas", encore un peu de prudence jusqu’à rejoindre des versants plus doux.
A partir de ce moment il n’y a plus aucun balisage. Il faut suivre la sente horizontale qui finit par rejoindre la gorge de la Mule en haut d’un pierrier.
C’est également la fin de la "Nationale".

Il faut emprunter le Trou de la Mule, un orifice qui traverse la paroi de part en part et qui permet de rejoindre le cirque des Etournelles.
Le trou n’est pas visible depuis le bas, et ne le sera jamais avant d’y être !
Un premier mur doit être escaladé (III) et se repère facilement par le spit en place. On arrive sur une esplanade.
Il faut prendre à droite. Repérer là où il y a le plus de passage et où la roche est bien patinée (un 2e spit est en place, je n’ai pas compris son utilité, ne pas l’utiliser).
Escalader (II) 3m sur la gauche afin de revenir sur le centre de la paroi. Un vieil anneau rouillé tenu par un vieux piton (gloups) permet de mettre une dégaine.
Suivre à l’horizontale la mini vire qui traverse sur la gauche mais sans monter dessus, les pieds restent dans la paroi où il y a des bonnes prises pour eux.
A la fin, remonter légèrement afin de tomber sur le trou. Un relai est juste au-dessus. Passer par le trou pour déboucher dans la grotte de la Mule et sortir enfin dans le cirque des Etournelles.

Du le bas du cirque des Etournelles, emprunter le sentier de Chavardon qui rejoint le sentier d’Orjobet.

  • Variante : il est possible d’emprunter le "Pas de Chèvres" à la place du Trou de la Mule pour regagner l’esplanade des Etiolets (situés au bas du cirques des Etournelles).
    Ce "pas" se situe une centaine de mètres plus bas (descendre le pierrier). Le grimper (III) sur quelques mètres. Attention, c’est très exposé !
Dernière modification : 12 novembre 2014
Sentiers "alpins" du Grand Salève - Sentier des Buis (parcours d’origine)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : www.Balade3D.com

Passionné de montagnes, je m'amuse dans ce lieu ludique en trail, rando, peau de phôque et alpinisme. J'habite Genève, a deux pas du Salève, massif qui ne fini jamais de me surprendre. Je suis également l'auteur d'un guide de randonnées sur CD-ROM "40 randonnées interatives en Haute-Savoie" —> www.balade3d.com

Topo publié le 12 novembre 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par FredLe 12 juillet 2015 à 23h42

    Salut Cédric, félicitations pour la partie Salève de ton site, très bien fait et intéressant.
    Au plaisir de te rencontrer à l’occasion d’une prochaine sortie du Club du Mardi !
    Fred (responsable de la Commission "Variantes et explorations" du CdM

  • par RochsnakeLe 4 novembre 2015 à 09h43

    Itinéraire très bien décrit, bravo. Le parcours tracé en rouge est excellent ; je ne suis jamais arrivé à en faire un correct (le gps ne fonctionne pas sur cette portion du Salève). Cordialement (rochsnake.centerblog.net)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !