Trek de l’Annapurna Base Camp (4130m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
Non renseigné
Durée :
3 jours et plus

Un trek de 8 jours dans le massif des Annapurnas dans l'ouest du Népal, en période de mousson sur 8 jours de marche. – Auteur :

Accès

Katmandou

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Partie pratique

Quelques points pratiques puis une description de notre trek avec des photos...

Avion : prendre un billet Paris-> Kathmandou. Nous sommes passés par Gulfair, irréprochable. Un peu cher cependant (1200 € AR). Un truc de routard si vous avez du temps, passez par Dehli puis prenez un bus pour Kathmandou, cela vous prendra deux jours de plus mais le prix est vraiment très intéressant (apparemment on peut trouver des AR pour 600 €)

Logements à Kathmandou : A votre arrivée à l’aéroport, vous allez être assaillis de tous côtés par des rabatteurs de treks, d’hôtel, etc. Aucun problème pour trouver un hôtel. On peut trouver dans Thamal, le quartier touristique des hôtels vraiment corrects pour 4 € pour une chambre double.

Transfert de Kathmandou à Pokhara : Nous ne nous sommes pas occupés de cette partie mais en fait c’est très simple, passer par une agence qui réservera pour vous le bus touristique. La route fait 200 km mais cela prend 7 heures (route sinueuse avec plein de camions, que du bonheur. A votre arrivée a Pokhara, vous avez la possibilité de visiter le musée international de la Montagne (entrée 300 Rps, 3 €) ou de faire de la barque sur le lac (200 Rps, 2€ pour 1 h)

Matériel : Nous avons fait notre trek en août avec un porteur. A cette saison, le Népal est en pleine Mousson. Il faut savoir que les pluies sont diluviennes comparées à la France. En particulier sur l’Himalaya, se concentrent toutes les eaux d’évaporation du Bengladesh et par exemple à Pokhara, le mois d’aout est arrosé de 900 mm de pluie. Donc un bon conseil est d’avoir ce qu’il faut pour se protéger de la pluie c’est à dire des chaussures bien imperméables, on bon KWAY et un sur-pantalon. Cela dit il ne pleut pas tout le temps donc prévoyez aussi tee-shirts et shorts. Il vaut mieux emballer toutes les affaires dans des sacs plastiques bien imperméables vu la pluie. Attendez-vous aussi à un peu souffrir de l’humidité car c’est difficile de faire sécher les affaires mouillées ou humides (et de plus en plus difficile à mesure que l’on monte).

Les sangsues : comment faire un article sur notre trek sans parler de ces "charmantes" petites bêtes ? Il faut savoir d’abord qu’elles ne sont pas dangereuses. C’est déjà ça. Il faut aussi noter que ça a un aspect assez répugnant. Concrètement, vous pourrez regarder les photos que nous avons prises, il s’agit de petits vers qui vous montent sur les jambes et vous piquent pour manger du sang. Cela ne fait pas mal. Il suffit de bien désinfecter les plaies une fois qu’elles sont parties ou que vous les avez arrachés. Après, cela cicatrise rapidement mais les plaies démangent au bout de 4 jours ce qui est sans doute le plus désagréable. Elles adorent l’humidité ce qui explique qu’elles pullulent pendant la Mousson. Elles se concentrent le long des chemins empruntés par le bétail. Pour s’en débarrasser efficacement, prévoyez du sel de table que l’on met dans une sorte de mouchoir fermé. Il suffit de les toucher avec du sel, cela les fait mourir. Une autre solution pour les tuer à coup sûr est de les jeter dans des cendres, cela les assèche...

Description de notre trek

Jour 1 = Phedi —> Tolka

On prend un taxi de Pokhara pour Phedi (1000 m), départ du trek. De là, un sentier monte rive gauche très rapidement dans la forêt dans un premier temps puis dans les rizières ensuite. On arrive en 3H00 à Damphus, première ville de collines à 1770m. La montée se fait dans des escaliers pas trop difficiles. A la fin du trek, vous en aurez sans doute marre des escaliers... Un chemin plat part ensuite de Damphus vers Pothana (1880m) où nous avons déjeuné (premier Dhal Bhat...). Le sentier se poursuit vers Deurali (qui signifie sommet de la colline) puis Tolka (1700m). L’objectif de la journée était de dormir à Landrung (1680m) mais la pluie nous a contraint à nous arrêter à Tolka. Au total journée de 6 heures de marche

Jour 2 = Tolka —> Chomrong

Nous sommes repartis à 7H00 sous la pluie. De Tolka, le sentier descend légèrement vers Landrung (1680m) en 45 minutes environ. Puis on descend à New Bridge (1340m) dans une petite portin de jungle. A New Bridge, le pont permet de traverser la rivière Modhi Khola (Khola signifie rivière et Modhi signifie diamants, c’est donc la rivière de diamants). A cet endroit pullulent les sangsues car le terrain est occupé par de nombreux troupeaux. Méfiez-vous ! De New Bridge, le chemin remonte ensuite vers JuhnHill à 1780m. Nous avons stoppé là pour déjeuner sous une pluie torrentielle... De Tollka à JuhnHill, compter 4H00 de marche. Après déjeuner, la pluie s’étant arreté, nous sommes remontés à Chomrong (2150m) sous le soleil. Le topo indiquait 2H00 de marche mais en fait on peut le faire en 1H00 sans problèmes. Au total journée de 5H00 de marche.

Jour 3 = Chomrong —> Hymalaya Hotel

Grosse journée de 7H00 de marche avec une montée constante à partir de la Chomrong Khola. En effet, on descend de Chomrong (2150m) pendant 1H00 pour traverser sur un pont suspendu sur la Chomrong Khola à 1900m. Le sentier emprunte ensuite une longue montée jusqu’au village de Tilche (2150m). De Chomrong, il y a environ 2H00 de marche. On passe ensuite un dernier village, Sinuwa, à 2350m avant d’entrer dans un paysage totalement différent des zones cultivées de rizières et de terrasses : la jungle. On est encore en zone montagneuse avec plein de torrents à franchir sur les côtés et une grande végétation luxuriante. De Sinuwa, le chemin monte assez fort au début, puis on a un long plat avec des montées et descentes. A la fin, le sentier descend très fort sur Bamboo (qui tient son nom du bambou qui pousse naturellement en abondance sur place...). Bamboo est à 2355m. Après déjeuner à bamboo, nous sommes repartis pour Doban (2520m) puis Himalayan Hotel. A noter qu’à partir de Sinuwa, tous les villages n’existent qu’à cause des touristes et que de ce fait ils perdent un peu en authenticité... Nous avons stoppé à Himalayan Hotel qui est à 2920m. Journée assez fatigante au final avec plus de 7H00 de marche. On nous avait dit que cette journée serait celle des sangsues mais nous n’en avons vu aucune par chance...

Jour 4 = Hymalaya Hotel —> Macchapucchere Base Camp (MBC)

De Himalyan Hotel, on monte à Deurali à 3200m. De Deurali, le sentier continue de monter en longeant la Modhi Khola jusqu’à Macchapucchere Base Camp à 3700m. Nous nous sommes arretés à cet endroit car la pluie battait à seau. Nous sommes arrivés à 11H00 a MBC. Depuis Himalyan Hotel, il faut compter 2H50 de marche. Journée pas longue du coup pour permettre acclimatation à l’altitude.

Jour 5 = MBC —> Annapurna Base Camp (ABC) —> Doban

Lever très très tôt pour monter a la frontale à l’Annapurna Base Camp à 4130 m. Départ à 5 H 00. En montant, de nuit, on a la possibilité de voir les sommets du Machapuchare et des Annapurnas que nous n’avons pas même aperçus depuis le début du trek. Le jour se lève progressivement et nous espérons que les nuages ne vont pas se lever trop vite pour nous permettre de profiter de la vue. A 6H00, nous sommes a l’ABC, il fait froid, pas de soleil. Nous en profitons pour déjeuner jusqu’à 7H00 au chaud dans une lodge. En ressortant s’opère une sorte de magie avec le soleil qui se lève brusquement et tous les sommets qui apparaissent ensoleillés plus ou moins rapidement. Au début, des nuages stationnent encore devant les sommets puis ils disparaissent comme par enchantement. Nous avons eu une chance inouïe au regard de tous les témoignages des trekkers que nous avons croisé pendant leur descente alors que nous montions car n’avaient absolument rien vu en haut ! Après être resté dans un moment contemplatif d’une bonne heure et demie ces superbes sommets qui nous rappellent notre taille minuscule, nous sommes repartis vers la vallée pour rejoindre Doban où nous avons dormi. L’après-midi, à partir de Deurali s’est passé sous une pluie diluvienne mais nous avions encore en mémoire les superbes sommets du matin ce qui a estompé les désagréments de la pluie...

Jour 6 = Doban —> Chomrong

Ensuite, on redescend par le chemin de l’aller à Chomrong en passant par Tilche et Sinuwa. Etape assez courte au final car plus de descente que de montée.

Jour 7 = Chomrong —> Gandruk

De Chomrong, les trekkers reviennent fréquemment par Gandruk qui permet outre le fait de ne pas revenir en totalité par le même chemin qu’à l’aller, de visiter le très beau village de Gandruk, capitale de l’ethnie Gurung. Le chemin est en plus intéressant avec passage à Kimrung Khola (longue descsnte depuis Chomrong) à 1829m. Puis une forte montée vers Kimrong danda à 2200m. Cette montée est infestée de sangsues en particulier sur les feuilles des arbustes. On accède ensuite à Gandruk par un sentier plat. Gandruk est à 1940m.

Jour 8 = Gandruk —> Birathanti

Notre dernier jour de trek a été modifié à cause d’un glissement de terrain. Du coup, pour rejoindre Birethanti, nous avons emprunté un sentier très peu fréquenté pour descendre au village de Sinawa Bazaar. La pluie nous a accompagnée presque toute la journée. Nous avons passé la nuit à Birathanti mais je conseille à tous de rejoindre rapidement Naya Pull où vous avez la possibilité de prendre le bus pour Pokhara. Le village de Birathanti n’a en fait que très peu d’intérêt. Nous sommes pour notre part repartis le lendemain matin. Pour Naya Pull à Pokhara en bus local, il faut compter presque 2h00 car on franchit un long col.

Impressions générales

Grosse envie de repartir en trek au plus vite au népal. Le trek du tour des Annapurnas a l’air magnifique. Les népalais sont très très chaleureux. Le pays est absolument magnifique. En revanche je conseille d’y aller en saison sèche car au final nous avons eu la chance de voir les sommets mais il aurait été encore mieux de les voir plus longuement. Nous avons aussi fait du rafting (à faire) et c’est également mieux en saison de basses eaux cad hors période de mousson.

Pour des contacts de guide, voici le lien du site de notre guide qui est très professionnel. Il prend actuellement des cours de français et son anglais est très bon. Contactez-moi si vous souhaitez avoir son mail personnel. Voici son site web :

www.nepaltrekadventure.com

Dernière modification : 5 décembre 2018
Tour des Annapurnas et Camp de Base

A propos

Auteur de ce topo :

Crédits : Tracé du trek rajouté au topo (sans variante retour par Ghandruk) Jicé (Novembre 2018)

Topo publié le 15 septembre 2008

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (10).
  • par Le 15 septembre 2008 à 13h44

    Cela fait vraiment envie !

  • par Le 15 septembre 2008 à 15h22#1027

    Mon tour approche, je décolle le 5 oct pour Katmandu pour une partie du tour des Annapurna avec un petit 6000 au passage le Chulu Far East si tout se passe bien. Le récit ce sera pour fin octobre - début novembre ;

  • par @1027Le 15 septembre 2008 à 15h51#1028

    N’hésite pas me contacter si tu as besoin d’infos (à moins que tu sois déjà un habitué du Népal)
    J’attend ton compte-rendu avec impatience. Je compte en effet bien y retourner d’ici deux ou trois ans pour faire le Tour des Annapurnas
    Bien à toi !

  • par Le 15 septembre 2008 à 19h03

    C’est en voyant ça qu’on se dit vivement la majorité pour y aller ! MAGNIFIQUE !

  • par @1028Le 16 septembre 2008 à 11h42

    Jolies photos et topo très intéressant.
    Attention, le Tour des Annapurnas est très fréquenté (autoroute à trekkeurs) et une route y est en construction, ce qui va l’amputer d’une partie (sauf à marcher sur la-dite route). Je conseille plutôt de s’orienter sur le Tour du Manaslu, que j’ai fait en novembre 2005 : sauvage, peu fréquenté, peu de lodges, des paysages grandioses, un col à 5000... Géographiquement, c’est juste à l’est des Annapurnas, la fin du tour empruntant d’ailleurs le début du Tour des Annapurnas, mais en sens inverse.
    Quoi qu’il en soit, le Népal, on y va une fois, et on a envie d’y retourner !

    Stéphane

  • par peruvianmountainsLe 14 mars 2011 à 13h29

    We are a group of professionals tour operators young’s activity, we have gained experience working in climbing & trek for about 15 years, and now we can organize, inform, promote with odjetivity a quality service , we are able to offer, many diverses in the adventure tours around Cordillera Blanca , Cordillera Huayhuash and Raura lots of adventure activity were introduced to the international market and now we are promoting with professional experience.

    We promise to give you the best tourism experience avaible from our grand city Huaraz. TOUCHING THE VOID & NOLE RODOLFO REYES an wonderful experience adventure travel to Siula Grande was made famous, Rodolfo worked during the film as assistant of the climbers and Englis start Joe Simpson, Simon Yates and kevin Macdonald (Touching the void-director) realized in july to august 2002 where itinerary started in Cajatambo and finished in Siula Grande Huayhuash- Peru
    visit www.peruvianmountains.com

  • par SCHNEIDALe 8 octobre 2012 à 11h25

    C EST VRAI ON Y VA UNE FOIS ET EN REPARTANT ON SE DIT JE REVIENDRAI
    PREMIER SEJOUR IL Y A 7 ANS ET TRECK BALCON DES ANNAPURNA . JE REPARS DANS 15 JOURS POUR LE SANCTUAIRE DES ANNAPURNA J AI HATE
    CE SERA QUE DU BONHEUR COMME LA PREMIERE FOIS

  • par Le 7 juillet 2013 à 21h31

    J’ai effectué ce trek à déux reprises en mars... Que du bonheur ! Les deux fois j’ai trouvé le camp de base des annapurnas sous la neige.
    La seconde fois j’ai prolongé le plaisir en rentrant par Gorepani pour aller voir le lever de soleil sur le Poon Hill.... Une vue à couper le souffle. Lors de mon prochain voyage au Népal (qui ne pourrait tarder) j’envisage faire le tour des Annapurnas.

  • par Hubert GERARDLe 21 août 2013 à 15h10

    Mais quelle idée de faire ce trek au mois d’août !?
    Il faut le faire avant ou après la mousson, i.e. au printemps (pour les fleurs) ou en automne. Nous, on l’a fait en novembre (2000). C’était super !

  • par FabriceLe 14 octobre 2013 à 18h58

    Nous avons fait ce trek en 10 jours en passant par le balcon des Annapurnas il y a 2 semaines. Le temps était pluvieux. Le prévoir fin octobre début novembre minimum. En revanche, grosse déception sur l’éthique du trek et des treks en général au Népal. Au moins 95% des porteurs que nous avons croisés étaient largement surchargés ( >20kg ) et très mal équipés ( tongues, chaussures aux semelles lisses ). Personne ne semblait s’en soucier. Faisant régulièrement des randonnées/courses dans les Alpes, j’ai l’habitude de porter mon sac, et je sais à quel point les kilos sont importants. Porter 15kg, c’est déjà très lourd. Je ne comprends pourquoi personne ne se rend compte à quel point ces gens souffrent et vont le payer plus tard ( ne croyez pas qu’ils soient payés au kg, c’est complétement faux ). Ces gens ne se plaignent pas car ils sont pauvres. C’est à nous que revient la responsabilité de ne pas les surcharger et de faire preuve d’humanité. Personne n’oserait avoir un tel comportement en Europe. Ecoutez votre bon sens plutôt que de faire confiance aux agences peu soucieuses de la santé des porteurs. Merci.

  • par AlgortaLe 18 janvier 2016 à 12h25

    "...Attention, le Tour des Annapurnas est très fréquenté (autoroute à trekkeurs)... " mais ça l’était déjà en 1978 ! manque plus qu’un ti’ train pour se faire monter au camp de base..dommage

  • par Le 5 décembre à 21h42

    Bonjour
    Trek réalisé en Novembre 2018.
    Tracé rajouté au topo (sans la variante retour par Ghandruk)
    Jicé

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !