Très le Mont et Mont Forchat (1539m) par les Moises

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
580m
Durée :
demi-journée

Le Mont Forchat au cœur de la Vallée Verte offre un beau point de vue en particulier sur le lac Léman. – Auteur :

Accès

De Thonon-les-Bains, rejoindre le Col des Moises par la D 12 et la D 246.

Descendre le col sur 500 mètres et se garer peu avant les deux virages en épingle, au départ d’une piste à gauche (lieu-dit le Chardet) interdite à la circulation au bout de 100 mètres.

Coordonnées :

  • 46.269083 N
  • 006.466867 E

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte IGN : TOP25 n° 3428 ET Thonon – Évian – Le Léman
  • Altitude de départ : 1080m
  • Altitude minimum : 1080m
  • Altitude maximum : 1539m
  • Dénivelée : 580m
  • Distance : 10km
  • Parcours sur fond de carte :
  • en bleu, à l’aller, jusqu’au Col de l’Encrenaz
  • en orange, boucle Très le Mont – Mont Forchat
  • en jaune, au retour
  • Balisage :
  • panneaux aux intersections
  • marques jaunes ou marques jaunes et rouges ou marques blanches et rouges à partir de la cote 1300 du chemin montant vers le Col de l’Encrenaz
  • Site : Le Mont Forchat.
  • Remarque : Très le Mont est accessible en voiture. On peut donc s’y garer et se contenter de faire la boucle Très le Mont – Mont Forchat : distance : 5km, dénivelée : 230m.
  • Difficulté : au départ du sentier descendant du mont Forchat vers le col de l’Encrenaz, un panneau demande d’être prudent surtout avec des enfants. Le sentier doit être très glissant par temps humide.

ALLER VERS LE COL DE L’ENCRENAZ

Suivre la piste qui monte faiblement jusqu’aux Granges Mamet.

Le chemin qui lui fait suite monte raide vers le Col de l’Encrenaz. Les premières marques jaunes apparaissent vers 1300m d’altitude.

BOUCLE TRÈS LE MONT – MONT FORCHAT

Du Col de l’Encrenaz, continuer tout droit en descendant vers l’alpage.

On peut poursuivre jusqu’aux chalets de Très le Mont.

En montant à gauche sur la butte cotée 1382, on a vue sur le Léman ainsi qu’au site de décollage des parapentes un peu plus au sud.

Redescendre au niveau du petit lac et suivre vers le sud le balisage (chevalier) en direction du Mont Forchat.

À la cote 1504, on passe à côté d’une chapelle consacrée à St-François de Sales, puis, plus loin, on trouve un chevalier en armure avant d’arriver au sommet du Mont Forchat et sa statue.

Descendre vers le Col de l’Encrenaz.

RETOUR

Au col, remonter légèrement en face (direction les Moises) jusqu’à la cote 1453.

Descendre ensuite en suivant les panneaux « Col des Moises » jusqu’au Creux de la Marlat.

Obliquer alors à gauche. Le sentier ramène sur la piste du départ au lieu-dit l’Essert.

  • Remarque : on peut aussi suivre jusqu’au bout les panneaux col des Moises et redescendre la route sur 500 mètres.
Dernière modification : 16 mai 2018
La Pointe de Miribel (1581m), en boucle par Plaine Joux

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 21 octobre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 21 octobre 2016 à 20h56

    Justement j’étais en train de rédiger un topo sur le Mont Forchat mais en partant d’Habère-Poche.

  • par Le 23 octobre 2016 à 22h41

    Un peu d’histoire pour le Mont Forchat.

    ...
    Autre ligne mouvementée, et plus encore, le secteur du Brevon, à la fois passage et frontière. Dans la partie haute de la vallée les religieux, bénédictins et surtout chartreux, exploitent et développent, en bonne harmonie avec les habitants et dans un air paisible qui contraste avec les tumultes de la vallée voisine d’Aulps. Pour le reste, de part et d’autre d’une ligne Allinges-Bellevaux-Lullin, la position du comte de Savoie, déjà compliquée par les prétentions envahissantes de l’abbaye d’Aulps, est fragile et carrément menacée, lorsque, relayant les Faucigny,le Dauphin déploie depuis les hauts une opération d’envergure. Non seulement il fortifie fébrilement le bourg de Lullin, mais il érige une place forte au Mont-Forchat d’où, à 1545 mètres d’altitude, il peut fondre sur les terres proches du Léman. Allinges-Neuf, le château des Savoie, est pris entre Allinges-Vieux des Faucigny et le nid d’aigle du Dauphin.

    Le sort de Lullin fut rapidement scellé. Achevé le 7 janvier 1305, son châteai est assiégé dès le 24 par le jeune Edouard, fils du compe Amédée V, qui le réduit en onze jours. Lorsqu’en août 1308 la forterresse du Mont-Forchat est assiégée et brûlée, l’emprise se desserre. Mais le conflit se poursuivra autour la bpatie, prise et reconstruite, qu’en avant-poste le compte avait édifiée au Linage sur la basse vallée du Brevon, autour des moulins stoppés, des alpages interdits auc bêtes, et toujours autour des Allinges ...Des années et des années, où monte de ces terres la litanie des exactions qui peuvent aller jusqu’au brûlis du village d’Allinges ou des environs d’Hermance. Ce n’est qu’en mars 1334 que les deux châteaux ennemis consentiront à signer une trêve.
    ...

    " Le siècle de Ripaille, 1350-1450 : quand le duc de Savoie rêvait d’être roi "
    Bernard Sache - 2007

    • Et pourquoi la Vallée Verte s’appelait-elle autrefois la Combe Noire ?
Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !