Vindbelgjarfjall (529m), belvédère dans la région du lac Myvatn

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
300m
Durée :
demi-journée

Le Vindbelgjarfjall est un sommet très facile d'accès offrant (par beau temps ....) un panorama exceptionnel compte tenu de son altitude modeste (529m). En été, il peut faire l'objet d'une sortie en fin de journée.

Accès

Le départ est sur la route numérotée 848 sur les anciennes cartes et considérée comme une variante de la route circulaire N°1 sur d’autres cartes. Cette route est facile à repérer sur une carte : elle longe le lac Myvatn par le nord-ouest.
De Reykjahlid, prendre la 87 vers Husavik et tourner à gauche après environ 4km.
Le départ est repéré par un panneau marqué : Vindbelgur.
Parking évident.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Commencer par un chemin large et pratiquement plat sur environ un kilomètre, comme toujours balisé de piquets à bout jaune.

Ne pas trop effrayer les nombreux oiseaux que l’on rencontrera forcément en été ici.

On tombe ensuite naturellement sur le sentier qui mène au sommet. On rencontre peu après une seule bifurcation où on garde la droite de façon évidente car sinon on voit bien qu’on a tendance à descendre et qu’on ne prend pas la direction du sommet.

Le sentier est magnifiquement tracé dans la pente caillouteuse qui fait suite à une partie dans les arbrisseaux avec quelques marches d’escalier.

Le spectacle du sommet par beau temps (ça arrive parfois en Islande) est de toute beauté.

Retour par le même itinéraire.

Sortie du 3 juillet 2016

Nous sommes en Islande depuis 5 jours et le moins que l’on puisse dire c’est que nous avons peu vu le soleil, et que nous avons eu plutôt froid (entre 5 et 9 degrés) avec en plus un vent assez soutenu.

Il est 21H30 et ce soir il fait presque grand beau ; nous décidons de partir pour le Vindbelgjarfjall dont nous avons repéré le sentier qui y mène dans l’après-midi en arrivant sur le lac Myvatn.
Chaudement équipé (le soleil est là mais le vent souffle assez fort), une fois n’est pas coutume, nous attaquons cette courte montée à 22H.

Dès le départ nous sommes entourés d’oiseaux qui nous font comprendre que nous sommes sur leur territoire ; Claudine essaie de compléter sa collection de photos d’oiseaux (le contact permanent avec les oiseaux restera une caractéristique de notre voyage). Accroupis, sans trop bouger, ils acceptent mieux notre présence et se laissent même tirer le portrait au sol ou au ‘décollage’.

Nous quittons la large piste et entamons vraiment la montée par quelques marches bien stabilisées.
A un peu plus de 23H, nous sommes au cairn du sommet.

La vue est exceptionnelle, entre autres sur la totalité du grand lac Myvatn . C’est un panorama à 360° et pourtant nous ne sommes qu’à 530m !

Nous sommes seuls, avec une impression d’être seuls au monde, et, n’ayons pas peur des mots, une émotion certaine nous gagne. Quelle chance nous avons d’être là à contempler la nature qui nous entoure !!!

Le soleil brille entre les rares nuages ; nous avons l’impression qu’il n’a pas bougé dans le ciel depuis notre départ. La lumière est intense.
Même un peu à l’abri du cairn sommital, ça caille. Mais on a du mal à s’arracher de ce lieu magique. Nous ne passerons toutefois pas la nuit ici.

A la descente on aurait envie de faire une photo toutes les minutes tant c’est beau.

Encore quelques photos d’oiseaux et nous retrouvons la voiture ; il est 23H30 … et le soleil est encore bien présent.

Au retour nous apercevons des oies sauvages … mais le temps de sortir de la voiture … elle se sont déjà éloignées.

Nous nous souviendrons longtemps de cette soirée exceptionnelle.

Dernière modification : 16 mai 2018

A propos

Auteur de ce topo :

Dauphinois depuis ma naissance et ayant toujours habité en région grenobloise, j'ai fait ma première rando à 10 ans (c'était le col de l'Alpe en Chartreuse) et n'ai pas passé une seule année sans randonner avec des objectifs locaux ou lointains. Etant depuis 2010 en CVDI (Contrat de Vacances à Durée Indéterminée = à la retraite), j'ai maintenant plaisir à choisir des objectifs pour un groupe d'ami(e)s (...)

Topo publié le 18 juillet 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 18 juillet 2016 à 18h17

    Superbement dépaysant

  • par Le 18 juillet 2016 à 19h00

    Oui, Alain ; ces deux mots pourraient se suffire pour résumer la totalité d’un voyage dans ce pays fabuleux, mais je rajouterais quand même : oiseaux (je n’en avais jamais côtoyé autant), cascades (dont les 400 m3 par seconde à Detifoss !!!) et nature (omniprésente et préservée).

  • par Le 18 juillet 2016 à 19h10

    Splendide. Ce pays est un enchantement.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !