Sortie du 18 novembre 2017 par Dyn’s Chamousset (2089m) - Grand Chamousset (1930m)

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Conditions météo

Beau temps au-dessus du stratus.

Récit de la sortie

Cette saison d’automne de 2017 a été particulièrement foisonnante, le soleil et le ciel bleu ont régné en maître durant le mois d’octobre. J’ai ré-entrepris la trilogie du Dévoluy de l’Obiou, du Grand Ferrand et du Pic de Bure par des itinéraires plus sauvages et engagés que leur voie normale, réalisé un vieux rêve qu’était la traversée de la Cavale par le col du Portail et sa face sud par le Trièves, découvert celle du Roc de Garnesier... Ajouté à ces ascensions dévoluardes, un séjour en Ubaye et en Queyras avec le colossal Péouvou et l’éminent Pic Sud de la Taillante pour ne citer que les plus remarquables... Mais tout a une fin, la neige s’est pointée en ce début de mois de novembre marquant celle des grandes ascensions...

Quand la neige recouvre les géants, préservant de plus belle la sauvagerie de leurs cimes, le temps de renouer avec la basse altitude est revenu... Du côté de Lus-la-Croix-Haute, ce n’est pas les courtes balades vers de modestes promontoires qui manquent : Clairet, Toussière, le Jocou, les Chamoussets, ... Tous délivrent un panorama sensationnel sur la grande barrière dévoluarde et ses alentours... Rien d’autres comme objectif que de contempler la Montagne...

Ce jour-là, le stratus recouvre la vallée, je jette mon dévolu sur le Chamousset, le Grand, mon belvédère préféré pour apprécier la grandeur des lieux. En plus, je peux partir à pied de la maison. Je rejoins la piste forestière au-dessus du hameau pour gagner, premièrement, la cabane du Roc de Rimat. S’ensuit de la magnifique pinède propice au flânage sous un grand ciel bleu avec son intensité si particulière d’arrière saison. J’opte pour un court détour vers Petit Chamousset et son incroyable vue sur l’immense falaise de son grand frère. La mer de nuages magnifie le décor déjà habituellement époustouflant.

Puis, je monte à Grand Chamousset pour jouir pleinement des aiguilles de la Jarjatte cachées par son à-pic impressionnant. De là-haut, c’est l’entrée dans le monde de l’incommensurable... Les cimes percent allègrement la mer de nuages ravivant, plus que jamais, la magie du paysage si emblématique de cette contrée... Devant cette immensité, je m’abandonne à la joie singulière de la contemplation... Quand tu arrives au sommet, continues de t’élever...

Si quelques semaines auparavant, on pouvait crapahuter en manches courtes, ce n’est plus le cas à cette période, le froid s’est installé pour de bon. Avec une petite bise en plus, difficile de rester sur place trop longtemps. J’entame donc la descente pour me réchauffer. Les herbes prennent des reflets dorés accentués par le soleil rasant. Les ombres s’allongent. Cette pinède, je l’ai fréquenté en toutes saisons et redécouverte à chaque fois sous un nouveau jour... Je ne compte plus combien de fois j’ai foulé cette pelouse dans tous ses états : tapis de blanc l’hiver, brunâtre et couverte de crocus lorsque la neige vient tout juste de se retirer, puis d’un vert éclatant et des plus fleuries à la même saison du printemps, roussie l’été après de grosses chaleurs, enfin d’or et à nu dès le milieu de l’automne... Mais à toute heure également : le matin, au beau milieu de la journée et maintes fois au crépuscule après de merveilleux couchers de soleil... Je m’y sens bien, je m’y sens vivant... Tout simplement...

Dernière modification : 30 mars 2019

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 18 novembre 2017

Publiée le 23 janvier

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 23 janvier à 23h58

    Que ce Dévoluy est donc beau !
    Et tu as dit le mot juste, en montagne, se sentir vivant !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !