Pointe Girard (3259m) et Col Perdu (3290m) par le Glacier des Sources de l’Arc Sortie du 21 août 2010

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Beau et froid, brume montante depuis l’Italie. Puis quelques cumulus l’après-midi.

Récit de la sortie

La photo satellite prise alors que le glacier était entièrement en glace, ne révélait qu’une seule crevasse et plutôt en rive gauche.

Glacier inoffensif et donc propice à une belle ascension en solo.

Départ de l’Ecot à 5h30, une bonne portion presque plate et c’est la montée de la longue moraine.

J’essaye d’imaginer les lieux en 1850, le glacier descendant jusqu’au fond du vallon, non loin de la Duis, ses séracs, ses
crevasses.

J’arrive au Lac, immense et résultant du retrait glaciaire des ces dernières décennies. Puis, je me dirige vers le glacier. Le front est en glace mais je trouve vite la neige. Les pentes sont modérées et le cramponnage agréable.

Le col Girard est pris dans les brumes que l’Italie tente de nous envoyer.

Le petit couloir de neige, en contrebas de l’arête est en bonne condition et je le remonte jusqu’à son origine au niveau d’une tour rocheuse surmontée d’un grand cairn. Puis j’effectue la fin de l’ascension par des rochers brisés.

A 10h00, j’atteins le sommet étroit et dont l’impression d’altitude est renforcée par la mer de brouillard sur l’Italie. La vue sur les lointains est en partie occultée par les Arêtes du Mulinet et surtout par l’énorme masse des trois Levanna. Mais de nombreux sommets de Haute-Maurienne et Vanoise sont visibles.

J’assiste à une lutte à la fois silencieuse et violente. Des volutes de brume venant de l’Est se développent dans de fulgurantes ascendances avant de se rabattre dans de rapides tourbillons. Le vent du Nord s’il rend le sommet un peu frisquet, renvoie la brume d’où elle vient.

Le silence ! Pas tout à fait ! Il est régulièrement interrompu par le fracas des chutes de pierres dans le versant Est de la Levanna Orientale.

Retour par l’arête rocheuse au Col Girard où la lutte entre le vent du Nord et les brumes italiennes est encore plus intense.

Je vais rentrer par l’itinéraire de montée. Je n’irai pas chercher le Col Perdu. Cette branche du glacier de l’Arc est moins débonnaire.

Course très agréable et sympathique dans un magnifique paysage. Merci pour le topo clair et précis.

Dernière modification : 20 août 2010

Photos « Pointe Girard (3259m) et Col Perdu (3290m) par le Glacier des Sources de l’Arc »

Lever de Soleil sur l’Ouille Noire et la Pointe des Montets. Le Gros cairn avant le Lac des Sources. Le Lac des Sources Inférieures de l’Arc. Arrivée vers le glacier, avec la Levanna Orientale à gauche et la Pointe Girard à droite. Le front du glacier et la brume italienne qui tente une incursion via le Col Girard. Sur le glacier. La Pointe Girad et le petit couloir sous l’arête. Dans le petit couloir. La fin du couloir et l’arête qui mène au sommet. Sur l’arête. Le sommet. Le sommet et la brume sur l’Italie. Au sommet. Vue plongeante sur le glacier et le Lac des Sources. Avec la Grande Casse et le Mont Pourri en arrière plan. Croix Rousse, Arbéron, Grande Ciamarella... Vers la Vanoise. Les Trois Levanna. Col Girard, Pointe Clavarini et Arêtes du Mulinet. Descente du glacier. Futures tables glaciaires. Lac des Sources, Levanna Orientale et Col Perdu. La branche Sud du Glacier des Sources de l’Arc. Le fragile équilibre de la nature. La moraine. De retour près de la Duis. De retour près de la Duis. Fin de la randonnée, un regard sur la Grande Aiguille Rousse.