Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Ciel voilé, nuages de plus en plus dense, vent violent au sommet.

Récit de la sortie

On ne peut pas dire que ma troisième ascension aura bénéficié de conditions météo optimales. Cependant je garde un très bon souvenir de cet itinéraire.

Premièrement parce que je ne l’avais jamais fait. Première ascension par la Balme à Colon et la deuxième par le Pas des Barres.

Deuxièmement parce que le départ sous le monstrueux versant nord du Granier est grandiose.

Et enfin parce que cette ascension d’automne, très forestière, avec ses couleurs, son sentier qui parfois disparaît sous les feuilles mortes qui jonchent le sol, est des plus agréable.

Le sentier est merveilleusement tracé avec de nombreux lacets et monte très progressivement.

Sur le plateau, la violence du vent est telle que je n’oserai pas approcher de trop près du gouffre de la face nord.

Quelques gouttes de pluie me font craindre le pire ; je déteste marcher sous la pluie ; mais cela ne reste que quelques gouttes.

Maudit climat de Chartreuse ! Il est vrai que c’est grâce à lui qu’elle aussi verte.

Le 29, j’étais à la Dent de Crolles avec un vent violent et un ciel couvert. Grand Soleil sur tous les autres massifs.

Le 30, j’étais aux Grands Moulins avec une brise modérée et un grand Soleil. La Chartreuse étant sous les nuages.

Et le 31, le mauvais temps approche par l’Ouest et la Chartreuse est en première ligne.

Mais la vision du versant nord du Granier fait oublier le vent et les nuages.

Dernière modification : 13 avril 2011

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 31 octobre 2005

Publiée le 13 avril 2011

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !