Chamechaude (2082m) par le Col de Porte Sortie du 27 janvier 2015

Sortie réalisée le 27 janvier 2015.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Beau temps glacial au dessus d'une mer de nuages démontée...

Conditions météo

Nuages poussés par un violent vent du nord jusque vers 2000m. Neige fraîche.

Récit de la sortie

La Chamechaude, superbe défouloir permettant aux grenoblois de s’évader de la ville, et d’aller transpirer un peu en goûtant la neige fraîche... Le sommet culminant de Chartreuse est également un magnifique panorama, notamment lorsque que le sommet dépasse des nuages couvrant la vallée...

Que faire cet après-midi ? Le soleil est certainement présent au dessus de 2000m, mais il n’y a guère le temps d’aller courir vers Belledonne ou au delà en ces cours jours d’hiver... Espérons que la Chamechaude soit suffisamment haute pour dépasser des nuées...

Départ du col de Porte vers 14h, en raquettes... Le vent souffle déjà, poussant de lourds nuages gris recouvrant le décor... La neige fraîche, décorant les arbres d’une gangue ouatée, remet cependant un peu de douceur au paysage...

Montée par le sentier en direction des Bachassons. Une fois sorti de la forêt, dans les nuages, tout est d’un gris oppressant, même le rocher de la Folatière restera invisible... Cependant, la neige fraîche n’est pas trop profonde et on progresse agréablement... Le vent redouble sur le plateau supérieur, mais de temps en temps, le ciel semble s’éclaircir un peu, redonnant l’espoir de voir le soleil plus haut...

La brèche Arnaud semble être le terminus pour la plupart des skieurs, qui ne veulent pas massacrer leurs skis plus haut sur les cailloux découverts par la neige soufflée. Mais malgré le vent violent qui projette des bouffées de neige dans le visage, on continue malgré tout, dans l’espoir de voir le soleil...

Et entre les bouffées de nuées poussées par le vent, les éclaircies se font de plus en plus larges, révélant la blancheur des pins dans leur gangue de givre... La motivation revient pour monter cette raide crête de neige soufflée pénible... La suite se déroulera dans une ambiance magique, sur le fil de la crête sommitale léchée par les nuages offrant des perspectives mystérieusement alpines...

L’ascension du ressaut sommital, recouvert de givre glissant, fut un peu scabreux, mais voilà la croix sommitale, apparaissant dans les tourbillons de neige volante, sur son île dépassant tout juste au milieu des vagues d’une mer de nuages démontée poussée par le vent...

Malgré le paysage magnifique, on ne s’attardera pas trop, d’autant qu’une petite couche de nuages élevés risquait d’oblitérer le coucher de soleil... Descente par le même chemin, assez lente à cause des éclaircies dans le soleil jaunissant offrant de magnifiques perspectives m’obligeant à sortir l’appareil photo malgré mes gants...

Une fois le soleil définitivement parti, descente rapide tout droit dans une neige vraiment agréable... Retour dans la forêt ouatée, puis retour par la piste avec la nuit... Fin de la balade vers 18h.

Dernière modification : 29 janvier 2015