Sortie du 21 juillet 2015 par Pascal L’Aulp du Seuil (1926m) par le pas de Ragris

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau, chaud et humide, brumeux, cumulus sur les hauts massifs.

Récit de la sortie

Une courte sortie à l’Aulp du Seuil... Certes, c’est surtout le parcours du sangle de l’Aulp du Seuil qui m’intéresse, mais cela demanderait un départ matinal pour bien profiter du lieu, et cela d’autant plus que le sangle plonge rapidement dans l’ombre l’après-midi... Ce sera donc une courte balade exploratoire pour aller reconnaitre le pas de Ragris, histoire de ne pas hésiter la prochaine fois...

Départ vers 15h, sous la chaleur... C’est bien plus haut que je m’apercevrai avoir oublié ma bouteille d’eau (il était bien léger ce sac ?), compromettant tout objectif ambitieux en cette journée de canicule...

On trouve facilement le sentier pour rejoindre les falaises... Mais plus haut ? Quelques aller-retour le long des falaises pour chercher ce qui pourrait effectivement être le départ vers le pas de Ragris, avec notamment l’exploration non concluante d’un raide couloir foireux trop à droite (le pas de Souriblanche ?)... Finalement, on finit par trouver le bon passage, avec pour conclusion la nécessité de mieux lire le topo la prochaine fois...

Juste après la lame caractéristique, rapide exploration en aller-retour du sangle inférieur, qui après avoir franchi de jolies sculptures rocheuses, bute rapidement sur l’immense ravin du cirque de l’Aiguillette Saint-Michel.

On rejoint les crêtes par le pas de Ragris, sans difficultés. Le vallon de Marcieu, brûlé par la chaleur et la sècheresse, avait hélas prématurément perdu sa verdeur... Direction le point culminant de la crête de l’Aulp du Seuil, coiffé de son relais radio. Exploration de l’éperon est permettant de descendre sur le sangle, histoire d’évaluer sa difficulté... Sans trop de problèmes grâce à la corde fixe installée en bas.

Retour au sommet, grosse sieste à l’ombre des pins... 19h, retour tranquille, juste ponctué par un petit cassage de figure ayant glissé sur l’herbe desséchée, finalement beaucoup plus glissante que l’herbe verte ou humide (comme quoi, le "terrain sec souhaitable" de beaucoup de topos doit être pris avec précaution, un terrain trop sec pouvant aussi être traître avec sa paille glissante et sa terre pulvérulente).

Un petit détour sur la crête dominant le passage de l’Aulp du Seuil, puis on plonge dans l’ombre de la descente...

Dernière modification : 23 juillet 2015

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 21 juillet 2015

Publiée le 23 juillet 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 23 juillet 2015 à 14h36

    Cet endroit est magique ! Cela sent le repérage pour la Tour Percée, non ?

  • par Le 24 juillet 2015 à 01h39

    Exact ! J’y serai peut-être même aller voir d’un peu plus près si je n’avais pas eu la crainte de mourir de soif en chemin !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !