Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Parfaites conditions ! soleil et jolis cumulus

Récit de la sortie

La météo semble incertaine pour se balader en Chartreuse ou dans les Bauges, pas de problèmes, je file un peu plus bas !
Merci à Dyn’s pour sa récente sortie à la Toussière, et merci à Valverco pour le topo de l’itinéraire que j’ai choisi !

Je me décide donc le matin même pour faire cette balade. Je regarde rapidos l’itinéraire qui ne semble pas très compliqué sur le GR, bon d’accord, il y a une portion hors sentier mais sur une crête cela devrait le faire non ? Et ben c’était sans compter sur mon sens de l’orientation !

Départ 12h05 de Vaunières, super beau temps et soleil alors que j’ai eu un peu de pluie en partant de Chambéry, la journée va être chouette. Toute guillerette je fonce tête baissée (ou plutôt tête en l’air à admirer le paysage) et je loupe le 1er embranchement du GR à droite juste à la sortie du hameau et continue tout droit sur le sentier bien tracé le long du pré... ensuite je repère la marque du GR, je poursuis, et puis au bout d’un moment, je me dis quand même que je ne vais pas dans la bonne direction par rapport au sommet, c’est bizarre...

Je sors la carte (je vais le faire au moins 10 fois dans la journée !), fais demi tour et traverse direct le petit ruisseau à l’arrache en espérant retomber sur le sentier, je fouille dans tous les sens et le retrouve enfin ! J’aurai perdu déjà 45 minutes...

Ensuite, ça monte raide, ouille mes mollets et tendons d’Achille ! Mais je prends vite de la hauteur et sur la crête le paysage s’ouvre sur le Dévoluy, magnifique !

Après la cabane de berger je me dirige un peu au hasard avec le sommet comme point de vue, j’observe une marmotte qui file à toute allure, les crocus envahissent la plaine et les nuages donnent du relief à tout ça, c’est beau !

J’atteins le sommet à 14h25, ouah ! C’est trop trop beau ici ! Mais qu’est ce que ça souffle ! Un truc de fou, l’occasion pour moi de tester le "chapeau de Zorro" (dixit mes enfants), il ne bouge pas j’en suis ravie ! Je me prélasse au sommet une bonne demie-heure mais il est déjà temps de descendre pour moi qui voulais rentrer à 19h max à Chambéry.

Et hop direction La Pare. Ensuite, je descends la crête mais arrivée bien bas je ne vois vraiment pas par où je pourrai poursuivre... bizarre, me serais-je trompée à nouveau ? Bingo ! Après un regard sur la carte je m’aperçois que je suis redescendue non pas le long de La Pare, mais le long de "La Roche"...Grrr... Que faire ? rejoindre la cabane de berger et l’itinéraire de l’aller ou remonter pour faire la boucle par La Pare ? Je change d’avis au moins 3 fois... un coup je remonte, et 5 minutes plus tard je souffle (oh non j’ai la flemme, je redescends), un coup je descends, et 5 minutes plus tard (oh non c’est quand même dommage je ne suis pas si loin....)

Bref, je décide au final de remonter, il y a moins de 200m à faire pour atteindre le sommet de La Roche et bifurquer ensuite sur La Pare. Avant le sommet je tire en traversée histoire de m’économiser un peu. 3ème erreur ! je me cherche un chemin dans cette pente, tout en dévers, mes chevilles morflent et dans les portions pierriers je glisse parfois... je n’en vois pas le bout ! Quand enfin je tombe sur la crête le vent souffle de plus belle et je glisse à nouveau. Je me bénit intérieurement d’avoir pris mes bâtons ! D’ici j’ai une super vue sur la prairie de départ, si je pouvais m’envoler comme un oiseau...

Là encore le sentier est raide mais je ne dévale pas la pente à cause du vent qui souffle vraiment fort. Je suis la crête tout droit, rassurée par les quelques marques vertes que je vois par ci par là. Quand enfin j’entre en forêt et tombe sur la marque du GR, je jubile, un "vrai" sentier quasi plat ! Le bonheur !

Ici ça sent drôlement bon, le vent s’est calmé et les rayons du soleil passent à travers les pins. Si javais le temps je me poserais 15 minutes pour faire un roupillon !

Au détour du GR j’aperçois un "arbre panneaux" et je tombe sous le charme ! Des 10ènes de destinations sont indiquées, je suis fan !
Les derniers mètres sous cette pinède sont tout aussi plaisants.

J’arrive enfin vers le hameau et trouve le sentier du GR que j’ai raté à l’aller. Franchement faut le faire pour le louper il est super bien indiqué, j’hallucine... !
Bref, voiture à 17h15 ! Le plein de sensations fait !

Dernière modification : 19 avril 2016

A propos

Auteur de cette sortie :

Si loin que nous portent nos pas, ils nous ramènent toujours à nous-même. PROVERBE TOUAREG

Randonnée réalisée le 15 avril 2016

Publiée le 19 avril 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (4).
  • par nadineLe 19 avril 2016 à 10h10

    Super le commentaire, on dirait moi ! Je me sens moins seule....Bienvenue au club des têtes en l’air ! sinon belles photos, ça donne envie......

  • par Le 19 avril 2016 à 12h39

    Bravo Aude pour ces commentaires et les photos.
    Alors tout est bien qui fini bien.

  • par Le 19 avril 2016 à 14h06

    Merci pour vos retours, et oui tout se termine bien.
    Les photos donnent envie parce que le coin est vraiment super beau ! A découvrir de toute urgence si ce n’est pas déjà fait =)

  • par Le 19 avril 2016 à 21h36

    Sacré aventure ! Certains sentiers sont discrets dans les coins !
    A un jour près, on aurait pu se croiser ! J’y suis retourné le lendemain de ta sortie !

  • par Le 20 avril 2016 à 09h27

    Superbes photos panoramiques dans les tons pastels, et qui me donnent une bonne idée de l’enneigement sur le massif.
    Je râle un peu de n’avoir gravi ce sommet... si paumatoire !
    Je n’ai pas vu les galettes St.Michel... un oubli ?
    Arnaud semble voué à louper les auteurs d’AR d’une journée :)

  • par Le 20 avril 2016 à 12h32

    Ciel superbe !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !