Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Beau, un peu brumeux, bancs de nuages élevés envahissant le ciel l’après-midi.

Récit de la sortie

Une journée un peu incertaine, mais finalement assez belle... Pas prévu d’aller grimper de haute montagne aujourd’hui mais, bon, on va tout de même improviser une petite sortie vers cette curiosité géologique... Et profiter de cette excuse pour aller prendre un petit bain de verdure toute fraîche, qui manque encore tellement dans les montagnes plus hautes...

Départ vers 16h30... Je n’avais pas les détails du topo en tête, ce qui me vaudra un peu de recherche pour trouver l’entrée de la faille... Mais le lieu n’est pas trop grand et après un peu de parcours le long de la falaise, on finit par trouver...

On rentre dans les ténèbres... C’est humide ça glisse un peu... On se dit qu’on ira pas loin, mais ça continue encore et encore... Un petit passage dans le noir, puis on se faufile dans une étroiture descendante et salissante pour retrouver un peu de lumière... La dernière partie, profonde et étroite, est vraiment oppressante, à croire que la montagne n’attend plus qu’un signal pour se refermer...

Le ressaut à grimper pour sortir de là n’est pas raisonnable, car tout est humide et glissant... On revient donc un peu en arrière pour aborder la sortie mousseuse, plus facile, mais où les rochers douteux me feront préférer les branches des broussailles pour appuis...

Retour à la lumière, retour à la verdure... La faille n’est plus qu’une étroite tranchée dans l’herbe, qu’on pourrait facilement enjamber...

On descendra le petit défilé qui ramène presque au point de départ, puis une montée "sanglier" droit dans le pentu permet de rejoindre les chemins, puis les verdoyantes prairies pour l’acte II de la balade, la montée vers la Cuche...

Il n’y a pas vraiment de sentier, on improvise entre les prairies et les bois... Tempête de verdure... On finit par retrouver le discret sentier de la Mandrive, que l’on suit tranquillement jusqu’au bout de la montagne, au belvédère, joli coin idéal pour une pause...

Montée vers le sommet, totalement sans intérêt car n’offrant de vue que sur d’abominable pylônes... On poursuit par les chemins... Balade champêtre et tranquille... On bouclera la boucle vers 19h30.

Dernière modification : 11 mai 2016

A propos

Auteur de cette sortie :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Randonnée réalisée le 10 mai 2016

Publiée le 11 mai 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !