Pierre sur Haute (1631m) - Monts du Forez - Cols des Pradeaux, des Supeyres, du Béal et de la Loge Sortie du 19 juillet 2016

Sortie réalisée le 19 juillet 2016.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Ma Mongolie...

Conditions météo

Très beau temps.

  • θ (à1275m) :
    • 15°C au départ
    • 31°C au retour

Récit de la sortie

Peu de sports en ce moment...

Une vieille connaissance s’est invitée à la maison.
S’est invitée !
Sa venue n’était ni souhaitée, ni souhaitable, pour ne pas utiliser le mot indésirable...

Impossible de le dissuader, le gars est venu et s’est incrusté, pas moyen de randonner avec cet intrus qui n’aime pas la marche. Et comme par hasard, le temps est au grand beau, hormis une dépression passée le 14 juillet...

Lundi 18, après 15 jours à m’emm..., il est devenu un peu moins pénible et j’ai profité d’un moment d’inattention, au petit déjeuner, pour lui faire avaler un cachet pour l’endormir un peu...

Profitant de son repos, je suis allé faire une rando de la matinée dans les gorges de la Loire, avant la chaleur. De retour à la maison, mon invité s’est réveillé...

Mardi 19, même stratégie, un petit cachet...hé, hé...

Départ de la station de Prabouré à 8h00 en direction du sommet de Pierre-sur-Haute. A 1600 mètres d’altitude, il devrait faire un peu plus frais.

La distance est conséquente, 36km aller-retour.
Je vais donc tricher un peu et utiliser une monture...

L’immensité du paysage m’émerveille toujours autant et si je le préfère en hiver, je commence à l’apprécier sans neige. De grands plateaux alternant prairies de fauche et pâturages, des sommets arrondis, des vallées glaciaires encaissées et couvertes de forêts, le tout sous une belle luminosité d’été.
Les exploitants sont en plein travail de ramassage des balles de foin.

Comme souvent, au niveau du Plat de la Richarde, un troupeau de Salers est sur le sentier. Deux pâturages voisinent ici et c’est le lieu idéal pour bavarder par-dessus la clôture.
Je m’approche et l’une de ces demoiselles s’énerve. Elle frappe plusieurs fois le sol avec un sabot et baisse la tête en pointant ses longues cornes pointues dans ma direction. Je descends de ma monture, attends un instant que la miss se calme et dégage le sentier avec dignité et sans se presser.
Au retour, elles se seront déplacées, mais toujours sur le sentier...

Un peu de fraicheur au sommet avec une légère brise venue du sud. Mais la petite laine que j’emmène toujours, ne me servira qu’à m’asseoir dessus.

Pilat, Mézenc, Cantal, Cézallier, Sancy, Puy de Dôme, Bois Noirs, tous les massifs sont visibles, pas aussi nettement qu’en hiver, mais bien reconnaissables dans ce ciel sans un nuage.
À l’est, Les grandes Rousses et les Écrins se devinent. Le mont Blanc, lui, est bien visible, flottant au-dessus de la brume de chaleur des vallées.

Quelques belles fleurs. Nombreuses pensées, gentianes jaunes, quelques vératres et quelques martagons, rares dans ce massif.

Retour avant 14h00 avec la chaleur, mais cela ne montait pas beaucoup et ma monture s’est révélée idéale...

À maison, en descendant de voiture, mon invité est réveillé. Un peu somnolent, certes, mais réveillé.
Demain il va faire beau, j’arriverai bien à le droguer un peu...
Mais quand vas-tu partir, Monsieur Lumba Go ?

Dernière modification : 21 juillet 2016

Photos « Pierre sur Haute (1631m) - Monts du Forez - Cols des Pradeaux, des Supeyres, du Béal et de la Loge »

Vallon du ruisseau des Pradeaux. Sortie de la plantation des Allebasses. Borne seigneuriale de la Croix du Pialoux. Vue sur le Sancy et le Puy de Dôme. L'objectif du jour est tout au fond. Provisions d'hiver. Col des Supeyres et chalet des Gentianes. Œillet. Monthiallier et Pierre-sur-Haute. Cairn perché. Descente sur Pradoux. Au centre, en arrière-plan, la plantation des Allebasses. Gentianes jaunes. Plat de la Richarde. Plat de la Richarde. Plat de la Richarde. Obstacle franchi. Vallée de la Dore. Rochers de la Chapelle. Rochers de la Chapelle. Vers le nord. Les tours. Lis martagon. Allium, un peu passé. Vérâtre et gentiane jaune. Vérâtre. Croix des Rochers de la Chapelle. Fleur de laitue. Lis martagon. Retour. ...et le «grand» qui flotte au-dessus des brumes. ...et elles sont encore au milieu... Dans le rétro. Ma Mongolie... . Digitales pourpres en arrivant à Prabouré.