Pointe du Midi (2364m) en boucle Sortie du 15 octobre 2016

Sortie réalisée le 15 octobre 2016.

ACCÈS et ITINÉRAIRE : Consulter le topo

Des pics calcaires, des crêtes herbeuses, des bouquetins, du panorama décoré de pics saupoudrés et de nuages cotonneux... Le tout en couleurs !

Conditions météo

Beau au dessus de bancs de cumulus vers 2000m, poussés par un fort vent de sud-ouest assez doux.

Récit de la sortie

Pour une fois, un beau weekend entre des semaines de pluie. Logiquement, c’est l’inverse !

Bon, il a bien plu la veille, le sol est trempé et les nuées d’humidité accrochent encore un peu les pentes. On ne pourra pas se lancer dans des parcours trop raides et glissants... Mais les nuages s’écartent et laissent un magnifique bleu percer... Allons profiter de l’après-midi !

Départ vers 14h30 du col de la Colombière... Direction le la combe de Montarquis et sa grotte, on va en profiter pour jauger la difficulté de la cheminée de Montarquis permettant de rejoindre le Grand Bargy, à envisager pour des randos ultérieures... Effectivement, c’est raide et un peu scabreux, délicat à la descente ! Trop pour moi avec les conditions du jour...

On poursuit vers la crête, direction la combe Sauvage, austère à l’ombre, habitée par une harde de cinq bouquetins ayant déjà leur fourrure d’hiver... L’immense gypaète plane au dessus des crêtes...

Montée un peu pénible à la porte d’Enfer, puis à la Pointe du Midi. Il est 17h, un troupeau de chèvres m’accueille... La vue est magnifique dans une atmosphère particulièrement transparente au dessus des nuées décoratives...

Descente alors que la lumière jaunit... Remontée sur la crête herbeuse vers la Pointe de Balafrasse, à l’heure pour y voir toutes les couleurs d’un soleil couchant... Sitôt celui-ci disparu, la pleine lune prend le relais de l’autre côté...

Descente au col de Balafrasse puis au lac de Peyre, éclairé par la pleine lune... La lumière est incroyable, il faudrait presque des lunettes de lune ! En tout cas, cela me dispensera de sortir la frontale...

On poursuit sur un sentier boueux puis caillouteux à souhait, on sortira la frontale seulement au chalet de la Colombière pour que les chiens qui le gardent sachent à qui ils ont affaire...

Fin de la balade dans le calme de la nuit vers 20h, plein la vue et plein les souvenirs...

Dernière modification : 17 octobre 2016