Lac de l’Âne (2417m) par le pont du Rieu Claret Sortie du 1er novembre 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Superbe temps d’automne. Pas un nuage. Grande douceur au soleil.

Récit de la sortie

NB : la sortie est rattachée à ce topo mais nous sommes allés au Col de l’Agnelin sans pour autant monter au sommet du Pic de l’Agnelin.

Grand beau temps encore (mais va-t-on s’en plaindre ?), tranquillité quasi assurée en montagne … c’est un jour à faire l’Ane, et à le faire découvrir à des amis.

Ce lac de l’Ane est, avec l’Etang des Bœufs, notre (pour Claudine et moi) lac préféré parmi les nombreux lacs de Belledonne et on y revient toujours avec grand plaisir.

Départ matinal. Arrivée au parking (désert) à 8H. Il fait froid mais sans excès (6°C)

Les pentes à l’ombre sont vite avalées, attirés que nous sommes par le soleil qui illumine les pentes qui nous surplombent. Quel changement de température en passant de l’ombre au soleil !

Une voiture se gare sur le parking de départ alors que nous arrivons à la bifurcation avec l’itinéraire du Rocher Blanc.

Montée tranquille jusqu’à la brèche où nous voyons d’habitude des bouquetins. En cherchant un peu on en trouve un affublé de ces horribles boucles d’oreille. Quelle idée d’enlaidir ainsi ses magnifiques animaux ? Que diraient les humains si on leur en faisait autant ?

Descente de la brèche dans l’ombre avant de retrouver le soleil jusqu’au lac et son environnement toujours aussi sauvage. Grand calme.

On décide de pousser jusqu’au col de l’Agnelin. Quelques toutes petites traces de neige par ci, par là. On évolue dans cet univers que j’aime à qualifier de ‘belledonnesque’ (pas mal de minéral, des passages sur blocs, un peu de sente caillasseuse, mais un peu d’herbe aussi).

Les petites terrasses du col nous conviennent parfaitement pour le pique-nique (apéro au vin de noix ... de Grenoble, comme d’hab). Un randonneur monté par le versant opposé débouche au col ; il est suivi d’une randonneuse … qui s’avère être une collègue de l’amie montée avec nous : le monde de la montagne est petit !

Nous cheminerons donc pour la descente à 6, et non plus 4. Petit moment de sieste légèrement en surplomb du lac qui aura attiré aujourd’hui une dizaine de personnes.

On quitte l’Ane en côtoyant les petits lacs qui le jouxtent et que nous avions baptisés les ‘Anons’.

Arrivés au parking, où l’on compte quand même maintenant 7 véhicules (la foule, quoi !) nous prenons l’amie de notre amie dans notre voiture et un sympathique couple de randonneurs prendra son mari dans la leur, et ainsi ils rejoindront tous deux leur voiture laissée au départ du sentier du col des Sept-Laux … ce qui nous donne une idée pour une prochaine rando en traversée !

Dernière modification : 2 novembre 2016

Photos « Lac de l’Âne (2417m) par le pont du Rieu Claret »

Ombres et lumières matinales Pour les photos avec nuages ... il faudra revenir ! Sur la partie d’itinéraire en balcon. Une sente douce aux pieds ... c’est agréable. Aiguilles d’Argentière en arrière-plan. Quelle horreur ces ’boucles d’oreilles’ de couleur !!! Au loin, le col de la Croix de Fer sort de l’ombre. Nos amis le découvrent et nous on le retrouve avec un immense plaisir. Réflexion ! On commence à s’élever au-dessus du lac. Pente sommitale de l’Etendard au soleil. Un peu plus haut. ’Belledonesque’ ! Et c’est pour ça qu’on t’adore, Belledonne. Sur fond de Rocher Pilliozan. On prendra la rive droite (plus intello ?) Adorable petit lac que le gel commence à chatouiller. Côté Sept-Laux, Belle Etoile et lac du Cos. Le lac de l’Agnelin est dans l’ombre ... et le Grésivaudan sous la ’couette’. Les amis sont ravis d’avoir ’fait’ l’Ane et le col de l’Agnelin. Quand même un peu de neige sur les hauts sommets ... dont la Grande Casse. Inmanquables Aiguilles d’Arves. Ca y est, le lac de l’Agnelin prend le soleil. début de descente. Grandes Rousses. Les amateurs de glisse devront attendre encore un peu. Notre itinéraire de descente passera près de la grosse plaque de neige. Certes minéral, mais tellement beau ! Des bouquetins sous le Rocher Pilliozan. Les jeunes ont échappé (pour l’instant) à la pose de boucles d’oreilles. Le lac de l’Ane a changé de couleur depuis ce matin. On passera à côté des ’Anons’ (enfin c’est le nom qu’on a donné à ces petits lacs). Lac de Grand Maison tout en bas. Un 1er Novembre les cyclistes sont plus que rares sur cette route où ils sont légion au mois de juillet/août. Descente, toujours sous le ’regard’ des fières Aiguilles d’Argentière. L’ombre est vite là un 1er novembre. Une pensée tardive au bord du chemin ... pour mieux penser en ce 1er novembre à celles/ceux qui nous ont quittés. On adore le jaune automnal. Promis ... on reviendra.