Mont de La Charvaz (1158m) par Billième Sortie du 23 novembre 2016

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Variante à la montée, permettant un circuit dans le versant ouest de ce mystérieux, attachant et sauvage massif boisé.

Conditions météo

Ciel voilé voire nuageux, avec un vent de sud modéré.

Récit de la sortie

« Une multitude de chemins et de sentiers (pas toujours reportés sur la carte) sillonnent les pentes de la Charvaz. Vous pouvez donc facilement improviser des variantes ».
Yves Ray résume parfaitement la principale singularité de cette montagne dans son très bon livre « Randonnées autour de Chambéry ».
En tout cas, cette recommandation nous a motivé, mon cousin et moi, à découvrir l’un de ses sentiers secrets, plus particulièrement celui grimpant directement au sommet par son versant ouest.

Départ donc de Gerbaz comme le préconise le topo. Nous empruntons donc une partie du « Tour des lacs de Chevelu », avant d’arriver aux pâturages de Santourin. Le balisage jaune est discret, et il peut être tentant de dévier trop à droite dans le secteur dit « du Chênaie ». Mais c’est en quittant l’itinéraire balisé à 630m (et donc celui décrit par Galipette) que les problèmes d’orientation risquent de se corser.
On poursuit alors une piste forestière direction nord-ouest passant devant des sources captées. Effectuant un coude sur la droite à 690m, on choisit de la quitter pour continuer tout droit sur un nouveau chemin. On ne se laisse pas distraire par d’autres traces partant à gauche et à droite, tout comme la rencontre avec un chemin transversal à la cote 768m.
On finit par déboucher sur une nouvelle piste un peu plus haut, qui disparaît sur la carte IGN mais qui est bien continue sur le terrain. Et là c’est un peu le saut dans l’inconnu : on le remonte sans trop savoir s’il mène au départ de notre fameux sentier. Et vers 890m, après 30m de remontée d’une croupe, bingo, on le trouve au niveau d’un autre se dessinant en balcon (marqué sur Openstreetmap et non sur IGN).

Deux points bleus séparés par un cairn servent de point de repère (ainsi qu’un curieux panneau routier d’interdiction de circuler). Parfois raide, il est toujours bien tracé et les balises bleues évitent de nous fourvoyer avec d’autres traces. Puis, une combe nous amène au collet séparant les deux belvédères de la Charvaz.
On découvre alors, stupéfait, que le sommet a perdu son magnifique cairn et que de nombreux arbres ont été coupés tout autour (pour permettre d’élargir le panorama ?). Le belvédère naturel, quand à lui, est une véritable invitation au bivouac, pour profiter au maximum de la vue exceptionnelle qui nous est offerte.

La descente se fera, cette fois, intégralement par l’itinéraire de Galipette.
Un sentier en lacets semble avoir été taillé récemment, coupant le raide chemin dévalant la pente sud-est de la Charvaz. Et à un virage à 930m, un cairn semble indiquer un raccourci dévalant le raide flanc sud-ouest, mais on a préféré fouler sereinement le chemin classique.

Tracé IGN de la sortie.

Dernière modification : 23 novembre 2016

Photos « Mont de La Charvaz (1158m) par Billième »

La Charvaz. Billième. Points de repère pour la montée finale à la Charvaz. Le sentier d'accès à la Charvaz. La combe finale avant la crête. Le Jura et le lac du Bourget Belledonne. Les pâturages de Jongieux. La Dent du Chat. A Saint-Jean-de-Chevelu.