Rochers de la Bade (1850m) par Crévibert, en boucle Sortie du 13 avril 2017

Pour la carte et l’itinéraire détaillé, veuillez consulter le topo

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Conditions météo

Tempête de ciel bleu, frais le matin (3°C à 7h30 à Crévibert), chaud toute la journée dès que l’on est au soleil.

Récit de la sortie

Traversée S-N des Rochers de la Bade par les arêtes, 13 Avril 2017

« Sourire »

Alors voilà, ça fait bien quelques week-ends que pour moultes raisons, et des mauvaises à coup sûr, je glande à ne rien faire.

Je prends mon Jeudi, au diable le boulot, et hop je vérifie qu’il fait beau et je file à Aillon. Enfin, retrouver la montagne !

Fichtre, ça fait bien des années (comme le temps passe !) que je ne suis pas remonté là haut.

Et comme c’est tout juste magnifique, une grand sourire se dessine dans ma tête, peut-être sur mon visage, quand je passe le col des Prés.

Ce sourire je ne le quitterai plus, ou ce sourire ne me quittera plus jusqu’à ce que de retour sur ma terrasse face à la Chartreuse je me remémore en boucle cette belle journée.

Sourire au départ quand il fait frais, sourire quand je passe sous les barres dans la forêt...

Sourire encore dans le crapahut qui mène sur l’arête, quand je croise à deux reprises le chamois...

Sourire toujours dans les petits pas enneigés, quand il faut sortir le piochon !, et puis en haut. Mais que cet beau !

Alors c’est encore avec la banane que je traverse l’arête Nord, les pas de grimpes ludiques, les traversées expo quand même sur les pentes de neige à l’ombre, au chaud soleil dans les pins dans les adrets...

Et les senteurs, non mais sérieux, on dirait le sud ! les essences des pinèdes !

La grande ronde du temps avançant, inéluctablement, après avoir loupé le chemin de descente, je me retrouve à Crévibert, toujours mon grand sourire dans la tête.

Sur le chemin du retour, Gershwin, Chopin, Shuman jouent à la radio...

Les notes du pianiste s’envolent et virevoltent, enivrent et dissolvent la montagne dans un tout magnifique.

Mon sourire se transforme, ma gorge se serre, fort, très fort. Les larmes me montent aux yeux... Je suis juste heureux !

Dernière modification : 17 octobre 2018

Photos « Rochers de la Bade (1850m) par Crévibert, en boucle »

Crapahu dans la forêt. Enfin la vue se dégage ! L’arête sommitale se dévoile. Les Bauges «derrière» Zoom sur le Pic du Frêne, ca en jette ! Que dire ? C’est beau ! Au sommet. Sur l’arête N, super sympa On dirait le sud ! Faut pas glisser... Sieste. C’etait là haut ! Et comme j’ai loupé le chemin, je me suis retrouvé au couvent !