Sortie du 31 mai 2017 par patrick73 Pointe du Grand Vallon (3136m) par la crête de la Turra

La face W des la pointe du Grand Vallon est une jolie face à remonter quand elle est en neige. La pente reste soutenue, 35°, passage à 40° à la sortie. Et avec en toile de fond la sublime Dent Parrachée. Le retour par la crête de la Tura est reposante face à un impressionnant panorama.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Chaud (7°c au parking de Bellecombe à 6h), vent du sud soutenu, passage de beaux gros et lourds nuages, mais aussi de belles éclaircies.
Et quand le soleil brille il fait chaud.

État de la face : neige en continu dès 2500m, absolument aucun regel trace profonde à faire. La neige devient portante vers 2800m, crampons nécessaires.
Le couloir direct n’est pas gelé. Je suis sorti par des pentes raides juste sous le sommet (mixte)

Récit de la sortie

Pointe du Grand Vallon 3136m face W, et crête de la Tura depuis le parking de Bellecombe- 31 Mai- 2017

Comme une envie !

J’avais skié cette pente avec Jérôme il doit y avoir dix ans. Nous étions montés par la crête de la Tura depuis le Suffet.

J’ai dans l’idée de réitérer ce petit exploit, et je guette les conditions depuis la mi-Mai.

Mais voilà, l’été s’est invité tôt cette année. Ma face se déneige à vue d’œil.
Alors ce sera trop tard pour une version "ski" cette saison.

Finalement pourquoi ne pas juste se faire plaisir en remontant ces belles pentes en version "alpi" et redescendre par la Tura ?

La route de Bellecombe est maintenant ouverte, il y a moyen de faire une belle boucle.

Et puis j’adore ces temps mitigés où le soleil filtre au travers des nuages, où son chaud éclat est filtré par les nuées échevelées qui s’accrochent sur les crêtes.

Alors et malgré des conditions de regel assez épouvantables, je trace comme un sanglier dans la face. Parfois la neige devient portante, l’instant d’après c’est de la semoule.

Dans cette ambiance isolée et solitaire, où ne virevoltent que quelques choucas, je trace ma route vers un point invisible. D’instinct je navigue dans la grande face jusqu’à déboucher sur un bout de rocher plus haut que les autres.

Le vent est violent, les couleurs sont d’un autre monde, le panorama est immense.

Vient l’instant de trouver le chemin de la descente. Je me décide pour la crête de la Tura, vaste croupe au paysage immense.

Et puis, allez savoir pourquoi, au col 2750 je replonge dans les grandes pentes de neige mouvante. Je galère dans une neige "semoule" les pentes sont raides, c’est impressionnant.
Bon an mal an, je rejoins la ferme de la Femma et son bon sentier où les marmottes se prélassent au soleil.

Voilà donc ma boucle improbable, inattendue enfin réalisée, mon plaisir est immense, immense comme les montagnes, immense comme l’espace, immense comme les paysages de cette journée...

Dernière modification : 22 juillet 2017

A propos

Auteur de cette sortie :

Piqué à la montagne depuis l'age de 6 ans après avoir atteint peniblement le mont joli et je suis tombé amoureux du mont blanc. Ce jour la je me suis dit qu'un jour j'irais là haut. Il y a bien longtemps que j'y suis allé au sommet du Mont blanc, et la passion de l'alpi, la rando et ski de rando ne m'a toujours pas laché ! Et que ça dure longtemps encore (...)

Randonnée réalisée le 31 mai 2017

Publiée le 3 juin 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 6 juin 2017 à 09h54

    Belle photo de couverture, récit sympa on partage ton plaisir et ta galère !

  • par Le 7 juin 2017 à 10h05

    merci !
    Ce fut une belle et grande matinée en montagne, avec des couleurs fantastiques.
    Bonne rando Galipette !
    A+

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !