Abonnez-vous à notre newsletter !

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Ciel bien dégagé le matin devenant un peu nuageux au fil de la journée.

Récit de la sortie

Cela fait deux ans que je convoitais ce sommet !
J’ai préparé la chose bien à l’avance et bloqué une date pour que mes deux compagnons puissent être de la partie.

Nous décidons de monter au refuge du Goléon la veille pour y passer la nuit.
500m de dénivelé supplémentaire sur mon ascension du Grand Galibier effectuée dans la même journée.

Départ à 6h du refuge avec en cadeau un magnifique lever de soleil sur la Meije. Grandiose !

L’approche est assez longue sur un sentier relativement plat qui longe le ruisseau.

Ensuite la pente se raidit et le sentier cairné suit le chemin du torrent dont les eaux doivent provenir du glacier Lombard.

Nous atterrissons ensuite sur un grand névé juste avant le glacier. La neige à cette heure-ci n’est pas encore trop molle, donc la progression se fait sans trop d’efforts.

Nous voilà arrivés au glacier.
Il est temps de sortir crampons et piolet.
Nous traversons ce dernier droit en direction du col (si ça en est un) au pied du sommet suivi d’une pente enneigée d’environ 30°.

Du col il nous reste l’arrête faite de gros blocs. Elle ne présente pas de difficultés lorsque l’on est habitué à la grimpette. Elle est relativement large et peu exposée.

Arrivée au sommet à 9h15.
La vue est bien dégagée sauf à l’Est ou pas mal de nuages sont en train de se former.
Petit casse croûte et nous redescendons tranquillement par le même itinéraire.

Ce fut une super-expérience surtout pour moi et mon amie pour qui c’est une première en alpinisme.

Dernière modification : 22 juillet 2017

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de cette sortie :

Randonnée réalisée le 18 juillet 2017

Publiée le 22 juillet 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 22 juillet 2017 à 11h22

    Très jolies photos.
    Sur la photo 4, on vous voit progresser sans corde. Et, à cet endroit, elle n’est pas nécessaire, il n’y a pas de crevasses.
    Mais plus loin, avant la toute dernière pente de neige, il y a une rimaye d’autant plus dangereuse que si on ne la voit pas, elle peut s’ouvrir sous les pieds.
    Et si on la voit, elle dangereuse aussi. Plus large que je ne la pensais, j’ai dû mon salut à un saut périlleux avant dont je ne me savais pas capable à mon âge.

  • par Le 22 juillet 2017 à 11h46

    Le passage "sûr" pour éviter la rimaye est de rejoindre la crête à son point le plus bas, plus à droite.

    Bon, c’était comme ça en 2012, je ne sais pas si ça a changé depuis. Aussi, la rimaye devrait bien finir pa disparaitre avec la mort du glacier...

  • par Le 22 juillet 2017 à 11h50

    C’est certain Pascal. Même si ça fait un détour.
    Au vu des photos, la rimaye est bien bouchée par une épaisse couche de neige. Mais au fil des jours elle va forcement s’amincir et se fragiliser.

  • par Le 22 juillet 2017 à 13h57

    Salut à vous. Mes compagnons (de décordée) ont doutait lorsque je leur ai dit qu’il n’y avait pas besoin d’être encordé et m’ont remercié par la suite de ne pas avoir traîné tout ce poids supplémentaire. Ceci dit je ne recommande à personne de faire comme nous ! Nous sommes grands et responsable. A chacun de juger les risques !

  • par Le 22 juillet 2017 à 15h15

    Au vu des photos, je ne pense pas que la neige soit si épaisse que ça... Maintenant, je ne connais pas vraiment la situation actuelle. De visu, pas de trace de rimaye visible... Elle a peut-être disparu, l’amincissement de la couche de glace ne permettant plus au glacier de "couler" vers le bas... Mais elle était bel et bien présente en 2012, j’ai moi-même failli tomber dedans par paresse de faire la crête dans toute sa longueur à la descente... A confirmer sur place !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !