Sortie du 25 juillet 2017 par Agarock et Fanthomas Pic du Haut Mouriare (2808m)

Randonnée alpine d'une beauté exceptionnelle et dont la variété de paysage est sidérante. La couleur des reliefs m'a rappelé le Dévoluy.

Vous consultez actuellement une sortie. Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, rendez-vous sur le topo de référence.

Topo de référence

Pour découvrir la carte, l’itinéraire et les infos détaillées, veuillez consulter le topo de référence

Conditions météo

Temps mitigé, avec vent violent et froid au Col de Mouriare

Récit de la sortie

Placé dans mon viseur depuis plusieurs années, ce Haut Mouriare situé entre Queyras et Écrins faisait partie de mes objectifs 2017.

Bien conscient de la beauté du lieu, je m’étais préparé à encore devoir en prendre plein la vue et j’avais donc bien pris le soin d’affûter mon appareil photo.

Je n’ai pas été déçu, cet endroit est grandiose !

Ce n’est pas vraiment la première partie du parcours qui est la plus intéressante.

L’ascension du vallon situé au sud de la Crête du Peyron se terminant par son collet éponyme est assez classique, et ne propose rien d’exceptionnel visuellement.

Le sentier est très bien marqué et hormis le départ du parcours très raide, peu après avoir quitté la piste du Lauzet, l’ascension est très agréable.

Arrivé au Collet du Peyron, on change de dimension !

L’impression de passer de la 2D à la 3D haute définition 😃.

La vue de l’arête effilée du Haut Mouriare combinée avec celle des lacs en contrebas est éblouissante.

La suite du parcours sera de la même trempe.

La montée sportive au Col de Mouriare, le contournement aventureux du premier ressaut de l’arête et la rude ascension dans les pierriers jusqu’au sommet donnent un côté épique à cette ascension.

La vue sur les Lacs Escur et de l’Ascension pendant le parcours en arête est d’une rare beauté.

L’arrivée au sommet est impressionnante, car le bastion sommital et quelque peu "gazeux" et le faux pas est interdit.

Le panorama est splendide comme souvent, car Écrins, Dauphiné et Queyras vous ouvrent grandement leurs portes, c’est un enchantement.

Je profite de la vue pour repérer quelques futurs objectifs dont deux sommets que je viens de placer dans mon fameux "viseur" : le Pic de Béal-Traversier (2910m) au sud et celui de Peyre-Eyraute (2903m) au nord.

La vue plongeante sur le Lac de l’Orceyrette conforte mon idée de m’atteler rapidement sur ce deuxième nouvel objectif.

Les couleurs de cet endroit me rappelle le Dévoluy, avec ses calcaires clairs et ses vertes prairies.

Et que dire de la visite des lacs dominés par ce fameux Pic du Haut Mouriare ?

Les photos parlent d’elles mêmes.

Après avoir quitté le plateau des lacs, la végétation se fait plus dense et le sentier "balcon" qui longe les magnifiques gorges du Torrent de l’Ascension bonifient encore cette randonnée alpine et lui confère une grande variété de reliefs.

Je manque de superlatif pour décrire ce lieu, mais cet endroit montagneux est vraiment un des plus beaux que j’ai parcouru à ce jour.

Vidéo et tour d’horizon effectués au sommet :

Dernière modification : 3 septembre 2017

A propos

Auteurs de cette sortie : ,

Randonnée réalisée le 25 juillet 2017

Publiée le 28 juillet 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 28 juillet 2017 à 11h43

    Très bon récit. Tu as eu raison de le faire en boucle avec retour par les lacs.
    Je regrette de ne pas avoir effectué cette boucle car c’est bien comme ça qu’il
    faut le faire.
    Peyre Eyraute mérite également le détour. C’est une ascension très physique sur une pente qui avoisine les 45° qui se trouve agrémentée par le passage d’un bastion rocheux où il faut y mettre les mains.
    Si tu fais cette ascension tes photos seront les bienvenues pour compléter les miennes.
    Lorsque j’ai effectué ce parcours je n’étais pas encore auteur sur le site. Heuresement j’avais confectionné une vidéo.
    Ce qui m’a permis ensuite d’extraire quelques images avec hélas une perte de qualité. Mais cela m’a permis de réaliser le topo qui était l’un de mes premiers sur le site.

  • par Le 28 juillet 2017 à 12h15

    Cette boucle rajoute environ 130 mètres de dénivelé positif au parcours en aller - retour, mais vaut vraiment le coups. Pour Peyre-Eyraute, je ne sais pas si j’aurai l’occasion d’y monter cette année, mais il est évident qu’avec le Béal-Traversier, je finirai par les gravir, car ce sont les deux points culminants de la partie ouest du massif du Queyras située sur la rive droite de la Durance, deux sommets de ce secteur, que je considère majeurs.
    Merci !

  • par Le 4 août 2017 à 12h16

    Je viens de rajouter cette option de parcours dans le topo pour ceux qui veulent en faire plus et visiter ces deux très beaux lacs en référant ta sortie. Merci Cyrille.

  • par Le 4 août 2017 à 12h17

    Cyril ! (pas de soucis !!!)

  • par Le 4 août 2017 à 21h20

    Je crois que c’est la rando que j’ai faite depuis mon arrivé dans le 05 où ma coéquipière ma entendu dire "wouahh" le plus de fois.
    Boucle faite dans le sens inverse donc au collet Peyron j’ai vu ce que tu avais dans le rétro et c’était exceptionnel également !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !