Aiguille d’Olle (2885m) par le col du Glandon

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1200m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Ascension de l'un des sommets des Aiguilles de l'Argentière dans le massif de Belledonne. Le seul d'un accès relativement facile même si il faut remonter un raide couloir de neige et parcourir une arête très exposée.

Accès

De la Maurienne ou de Bourg-d’Oisans, rejoindre le sommet du col du Glandon (1924m).

Itinéraire

Présentation de la randonnée :

Les Aiguilles de l’Argentière forment un petit massif à l’intérieur même de la chaîne de Belledonne. Composées de multiples sommets, le point culminant est l’Aiguille Michel (2914m), la deuxième est l’Aiguille de Marcieu (2906m), la troisième est l’Aiguille Saint-Phalle (2897m). Ces trois là sont accessibles uniquement en escalade.

L’Aiguille d’Olle arrive en quatrième position avec ses 2885m. C’est une classique à skis de randonnée, même si les crampons et le piolet sont utiles pour arriver au sommet.

Au pied des Aiguilles, se trouve le glacier de l’Argentière. Même si il perd de la superficie, c’est encore de deuxième plus important du massif de Belledonne derrière le glacier de Freydane. L’accès au couloir sommital se fait par ce glacier.

Renseignements pratiques :

  • Carte : 3335 ET Le Bourg d’Oisans l’Alpe d’Huez.
  • Dénivelé : environ 1200m si l’on part du col de Glandon. 1200m si l’on part du point 1766m côté Savoie.
  • Période favorable : la période est assez courte car conditionnée par l’ouverture du col du Glandon mais il faut également qu’il reste de la neige dans la combe de la Croix. Donc mai, juin, début juillet si l’enneigement est conséquent. Plus tard le glacier peut être en glace vive et le couloir en pierrailles instables.
  • Orientation : est puis nord-ouest.
  • Difficultés : couloir entre 40 et 45 degrés sur environ 250m. Arête courte mais très exposée pour accéder au sommet.
  • Matériel : crampons, piolet, casque.

Description de l’itinéraire :

Le point de départ peut varier en fonction de la saison. J’ai effectué cette randonnée le 6 mai. Le col étant fermé j’ai pu monter jusqu’au point 1766m côté Savoie, les derniers lacets étant pris dans la neige. Il a donc fallu remonter les pentes herbeuses à l’aplomb de la combe de la Croix.

Plus tard en saison, en partant du col du Glandon, il faut traverser horizontalement pour accéder à la combe de la Croix.

Ensuite, remonter cette combe jusque vers 2150m. Surmonter un ressaut sur la gauche qui mène à un plat vers 2400m. Continuer plein ouest et remonter ensuite le glacier sous l’Aiguille d’Olle. Le couloir est bien visible et évident. Le remonter jusqu’à la selle neigeuse.

L’arête sommitale est plus ou moins difficile selon l’enneigement.

La descente s’effectue par le même itinéraire.

Dernière modification : 28 avril 2018
Tour des Aiguilles de l’Argentière (2641m)

La carte du topo « Aiguille d’Olle (2885m) par le col du Glandon »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Aiguille d’Olle (2885m) par le col du Glandon »

La combe de la Croix vue du col de la Croix de Fer. Versant sud des Aiguilles de l’Argentière. L’ascension se déroule de l’autre côté en versant nord. L’Aiguille d’Olle flechée en rouge. Aiguilles de l’Argentière vues du lac de la Croix. Glacier de l’Argentière en conditions estivales. Le même l’hiver, et le couloir d’accès au sommet. La combe de la Croix. Déjà une belle vue sur les Aiguilles d’Arves. Sous l’Aiguille de Capdepon. Le replat vers 2400m. La Cime du Sambuis. Le Rocher et le Bec d’Arguille. L’Aiguille Michel (2913m). Le couloir à remonter. Vue du sommet sur l’Aiguille St Phalle, l’Aiguille Michel, Rocher Badon tout à gauche. Belledonne nord. Vue plongeante sur le lac de Grand Maison. En bas, le col du Glandon. L’arête sommitale. Des Aiguilles d’Arves à la Montagne des Agneaux. Vers le Puy Gris. Belledonne, Lauzière et Mont Blanc. Descente.