Barre des Écrins (4102m), Couloir de Barre Noire et traversée des arêtes

Difficulté :
Alpinisme AD
Dénivelé :
2300m
Durée :
2 jours
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Course mythique, de difficulté modérée mais avec une ambiance remarquable et de haut vol ! Avec le fameux couloir de Barre Noire en enchaînement !

Accès

Rejoindre Vallouise (Hautes-Alpes) puis Ailefroide avant d’atteindre le parking au lieudit "Pré de Madame Carle" (alt. 1874m)

Précisions sur la difficulté

  • On évolue en haute altitude : une légère acclimatation est recommandée
  • Timing très important pour ne pas galérer dans la descente de la voie normale (arête W), la face prenant le soleil en premier, il est important de ne pas arriver après 8h30 au sommet !
  • Arête très aérienne, être à l’aise dans la AD pour s’engager là dedans !
  • Cotation : AD (couloir de Barre Noire à 50° et arête avec passages à 50-55°).
  • Engagement : III (haute altitude, arête aérienne avec dangers objectifs, difficultés presque constantes).

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN 3436 ET « Meije/Pelvoux, Parc National des Écrins »
  • Altitude minimum : 1874m - Pré de Madame Carle
  • Altitude maximum : 4102m - Barre des Écrins
  • Période : toute l’année, entre juin et septembre semble la période la plus appropriée.

Itinéraire

Préface

La Barre des Écrins est le point culminant des Alpes du Sud, de la région PACA, du Massif des Écrins et un point orographique très important qui divise les vallées de la Bérarde et de la Vallouise. Ce sommet est rendu mythique par sa face nord envoûtante. On y retrouve grand nombre de voies toutes plus belles les unes que les autres.
Ce topo décrit un des plus beaux : la traversée des arêtes (communément appelée la "Petite Traversée des arêtes") après avoir gravi le sublime Couloir de Barre Noire.
Cela en fait un itinéraire très complet dans un environnement changeant tout le temps, la monotonie n’existe pas ici !!

Description de l’itinéraire

  • 1° jour : montée au Refuge des Écrins

Du Pré de Madame Carle (1874m), prendre le sentier montant ver le Refuge du glacier Blanc.

Dépasser le sentier du Glacier Noir et remonter le gros verrou jusqu’à l’altitude 2250m.

Traverser une zone plate très minérale et reprendre la montée par un sentier câblé par moments, qui chemine dans les grandes dalles de la rive gauche. on rejoint plus haut le Refuge du Glacier Blanc (2520m).

Après avoir dépassé le Refuge du Glacier Blanc (alt. 2520m), l’itinéraire s’éloigne du glacier pour y revenir franchement dans la zone de séracs qui marque la rupture de pente avec le grand plateau glaciaire que l’on aborde vers 3000m.

Dès lors, on chemine toujours sur la rive gauche jusqu’à l’aplomb de l’éperon rocheux sur lequel se perche le Refuge des Écrins (alt. 3170m). La montée est rude et les 100 derniers mètres de dénivelée clôturent durement la journée.

  • 2° jour : Ascension de la Barre des Écrins par le Couloir de Barre Noire et la Traversée des arêtes

Du Refuge des Écrins, redescendre jusqu’au Glacier Blanc puis le remonter (souvent trace typée autoroute...) jusqu’à 500m (en distance) du début de la grande face nord de la Barre des Écrins et de la voie normale du Dôme de Neige.

Virer à gauche vers le Couloir de Barre Noire : c’est le grand couloir juste à gauche des grands séracs et d’une barre verticale, il délimite la face nord en quelque sorte...

Passer une première rimaye (très facile) vers 3300m puis une autre (légèrement plus raide) vers 3350m avant d’atteindre le milieu du couloir.

Remonter le couloir sur 300m avec une pente moyenne de 50°, le couloir y est souvent tracé.

NB : La glace peut faire son apparition dès la mi-juillet dans le haut du couloir !! La cotation augmente alors à AD+ ! Il est préférable dans ce cas de rejoindre l’arête NE par la voie normale du dôme puis par une traversée à gauche vers 3750m.

On atteint alors un grand replat vers 3650m, juste sous le sommet de Barre Noire, accessible par des câbles (3/3+).

L’arête se dévoile soudainement au lever du soleil avec ses magnifiques ondulations qui ne sont pas sans rappeler l’arête des Bosses au Mont Blanc !

On remonte donc ce fantastique bout d’arête jusqu’au pied de la barre sommitale.

À ce niveau, traverser à droite sur une centaine de mètres pour trouver un couloir à 50-55° remontant la face nord jusqu’à gagner l’arête NE (4000m environ.).

Dans le couloir, on trouve très souvent de la glace ou du mixte qu’il faut remonter (III-).

Depuis l’arête traverser à droite puis descendre quelques mètres afin de trouver une sorte d’étroite terrasse.

À noter qu’en cas de neige, l’arête est de cotation AD- au vu des pentes à 50-55° mixtes à traverser jusqu’au sommet...

Remonter la suite de l’arête sans trop de difficultés (2 et 3 par moment en rocher assez bon) et rejoindre l’arête sommitale plus haut.

Il ne reste plus qu’à traverser quelques mètres à plat pour gagner le Sommet de la Barre des Écrins

Point de vue de la Barre des Écrins

Point de vue à 360° sur tout l’arc alpin français et italien ! On peut observer même le massif du Cervin, du Grand Combin et d Mont Rose au loin, derrière le Grand Paradis !

La descente

Elle se fait par la voie normale de l’arête W : du sommet suivre le versant nord de l’arête jusqu’au ressaut avant la Brèche Lory puis faire un rappel (équipé) de 20-25m jusqu’à la Brèche Lory puis redescendre la voie normale du dôme...

Les voies possibles

  • Arête ouest (voie normale) : PD, topo disponible sur le site.
  • Traversée des arêtes : AD, voir topo.
  • Voie Coolidge : AD, il s’agit de la voie la plus directe, dans la face nord. Pente de 50-55°.
  • Traversée intégrale par la Bérarde : AD, la plus belle voie du massif ! On monte par le versant Sud depuis la Temple (AD, quelques passages en 4 dont un câblé) puis on redescend la voie normale, on rejoint le Col des Écrins et on redescend son versant Bérarde (PD+/AD-, câbles) puis on descend le Vallon de Bonne Pierre jusqu’à la Bérarde...
  • Voie diagonale : D, la plus longue voie du massif, dans l’immense face sud rocheuse de 1600m, cet itinéraire exploite les rares faiblesses de cette face... Avec quelques longueurs en 5a/b max.

Video

Dernière modification : 4 août 2018
Barre des Écrins (4102m)

La carte du topo « Barre des Écrins (4102m), Couloir de Barre Noire et traversée des arêtes »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Barre des Écrins (4102m), Couloir de Barre Noire et traversée des arêtes »

Le Pré de Madame Carle depuis le début de la montée Vers le Glacier Noir et le Pic Coolidge (3775m) Fredo et le Pelvoux... Vers le Glacier Blanc Le replat sous le glacier blanc Le glacier en question Le Refuge du Glacier Blanc (2520m) On progresse maintenant vers le Glacier Blanc Premières neiges... Le bas du Glacier Blanc... La Barre se dévoile peu à peu Arrivée au Refuge des Ecrins sous le soleil ! La Grande Sagne et Barre Blanche dépassent des nuages ! Le Jour J : départ avec le peuple... Premières lueurs du jour Dans le bas du couloir de Barra Noire, c’est large mais bien raide Ça suit derrière... Au milieu du couloir Lever de soleil sur Roche Faurio On progresse vers l’arête On sort enfin du couloir ! La suite de l’itinéraire avec les fabuleuses arêtes de la barre ! Vers l’est... L’équipe dans le rétro depuis le bout d’arête typé Mont Blanc... Arrivée sous l’arête finale... On rejoint par une traversée main droite un couloir à 50° en neige Le Dôme de Neige des Ecrins (4015m) et toutes les cordées arrivant au sommet La fameuse goulotte, qui est le passage clé de l’ascension : du mixte/glace à 55° ou du 3 suivant les conditions... Le couloir redevient moins raide et plus large à l’approche de l’arête Sur l’arête, une cordée nous suit Depuis les derniers mètres de l’arête ! Selfie sommital ! Un peu loupé, désolé pour la qualité de la photo. Descente bouillante et longuette sur le Glacier Blanc... Le parking n’est plus très loin maintenant ! Le tracé