Calanques : Mont Puget (564m) par la directissime, Val Vierge, Cheminée du C.A.F, Petit Couloir, La Lèque et Belvédère St-Michel

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1350m
Durée :
1 jour
La carte

Auteurs : , , (Avertissements et Droits d'auteur)

Randonnée technique et physique dans les Calanques de Marseille comprenant beaucoup de passages techniques hors sentier, avec notamment l'ascension directe du Mont Puget par sa face Ouest, la remontée de la Cheminée de C.A.F, le passage très exposé du Petit Couloir sous les falaises du Devenson, le cheminement de la Léque et de Sugiton, et l'ascension du Belvédère St-Michel par son arête Sud.

Accès

Dans le 9ème arrondissement de Marseille, emprunter la D559 en direction de Cassis par le col de la Gineste.

Après avoir passé le quartier du Redon et juste avant celui de Vaufrèges, emprunter la première sortie à un rond-point en direction de Luminy et de son complexe universitaire.

Au premier rond-point suivant, continuer tout droit et se garer au parking terminal vers l’Ecole d’art et d’architecture

Précisions sur la difficulté

Itinéraire engagé comprenant nombreux passages d’escalades ou de désescalades (pas de III+) et de traversées exposées où l’erreur est interdite.

  • La désescalade du Pas de l’Œil de Verre, de la Cheminée du Diable ainsi que l’ascension de celle du C.A.F nécessite le pied sûr, l’absence totale de vertige et l’habitude d’utiliser les mains.
  • Petite escalade engagée au dessus de la Lèque, en s’accrochant aux arbres d’un pin bien placé.
  • La traversée de vires exposées sous la Falaise du Devenson ainsi que celle du Petit Couloir par sa chaîne horizontale, nécessitent l’absence totale de vertige ainsi que de la dextérité sur le rocher. Pour le Petit Couloir, l’emport d’un baudrier avec une longue courte pour sécuriser les personnes les moins à l’aise, sera recommandé pour la traversée, même si celle-ci est très courte.
  • Avoir le sens de l’orientation et l’habitude de crapahuter dans des zones inconfortables est requis pour cette randonnée, qui demande une recherche importante de traces dans la végétation provençale, notamment pour trouver la descente vers la Lèque, ou l’ascension du Belvédère St-Michel par son arête Sud, toutes non balisées.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : Carte de loisir Plein Air les Calanques 1 : 15000
  • Carte IGN : TOP25 3145ET Marseille - les Calanques
    Pour bien comprendre et suivre ce topo, il est préférable de se procurer la carte IGN au 1:15000ème (carte de couleur verte)
  • Altitude minimum : niveau de la mer
  • Altitude maximum : 564m
  • Distance : environ 12km
  • Horaires : comptez entre 5h30 et 6h30 hors pause
  • Balisage : G.R (rouge et blanc) P.R (jaune, rouge, vert) et beaucoup de hors sentier.

Parc National des Calanques et recommandations

Le dixième parc national français a été créé le 18 avril 2012.

  • Accès au massif
    L’accès aux calanques est réglementé en période estivale.
  • Pour votre sécurité et pour la préservation des massifs forestiers, l’accès aux espaces naturels est réglementé de juin à septembre.
  • Du 1er juin au 30 septembre la fréquentation des massifs est réglementée.
    Pendant la période qui couvre les mois de juin, juillet, août et septembre, l’accès des personnes aux massifs, la circulation et le stationnement des véhicules sont réglementés en fonction des conditions météorologiques du moment.
  • L’accès aux massifs des personnes, la circulation et le stationnement des véhicules sont régis par les dispositions suivantes :
  • En niveau ORANGE = accès AUTORISE
  • En niveau ROUGE = accès AUTORISE le matin de 6 à 11heures et INTERDIT en dehors de ces horaires
  • En niveau NOIR = accès INTERDIT
  • Ces niveaux de danger, consultables par tous à partir de 18h, sont accessibles en consultant le serveur vocal dédié au Tourisme au 0811 20 13 13 ainsi que le site internet de la Préfecture des Bouches du Rhône "accès aux massifs"
  • Risques d’incendie :
    Comme tous les massifs du sud de la France, le risque est important.
    Approvisionnement en eau : aucun point d’eau sur l’ensemble du massif.
  • Période : Il vaut mieux éviter les grosses chaleurs, dès le mois de juin la réverbération du calcaire blanc fait office de grille pain !

Itinéraire

L’intérêt principal de ce topo par rapport à ceux déjà existant sur le site :

  • Ascension de la Cheminée du C.A.F
  • Descente et traversée du Petit Couloir du Devenson au dessus de l’Anse de la Baume.
  • Circuit littoral de la Calanque de L’Œil de Verre à Sugiton en passant par la Lèque, qui est une plage de calcaire naturelle idéale pour la baignade isolée.
  • Ascension de l’arête Sud du Belvédère St Michel.

Itinéraire

  • De Luminy au Mont Puget

Du parking de Luminy, passer devant la cabane des gardiens du parc national et la barrière afin d’emprunter le large sentier balisé jaune (6a) et bleu (6).

Celui-ci se dirige vers le Sud-Est et rejoint le Col de Sugiton (215m), large plate-forme naturelle et gros carrefour de sentiers balisés

Bifurquer plein nord (gauche) sur le sentier balisé (pointillés rouges) du Chemin du Centaure.

Le suivre, passer deux grands virages, puis le quitter à l’altitude approximative 350m, en grimpant à droite de celui-ci (Est), sur un parapet naturel et en visant une combe bien visible constituée d’un pierrier.

Remonter péniblement cette combe et escalader un premier ressaut rocheux (II) puis un deuxième qui forme une belle vire.

Rejoindre alors le pied d’un couloir étroit et l’escalader (bonne prise - II+).

Poursuivre sur les pentes parsemées de thym, de bruyères et de caillasse et rejoindre un petit sommet rocheux où se trouvait la Croix du Puget (547m).

Les pentes se font alors moins raides puisqu’on se retrouve sur un grand plateau sommital que l’on poursuit plein Est afin de rejoindre le gros cairn du Mont Puget (564m), point culminant du Massif des Calanques.

  • Du Mont Puget au Col des Charbonniers

Récupérer le balisage en pointillés verts et le suivre jusqu’à l’altitude 525m.

Le laisser, et emprunter à droite, une sente évidente orientée Sud-Est qui contourne encore par la droite une ressaut (point coté 550) et qui passe sous l’arête nord menant au Col de la Candelle (370m approx).

Du col, récupérer le balisage du GR 51/98, le suivre plein Nord.
Le sentier effectue un grand virage à droite et rejoint plus loin, le haut de l’impressionnante combe du Val Vierge qui plonge vers la mer.

Laisser alors, le G.R et suivre plein sud, les balisages rouges, qui empruntent d’abord un pierrier, puis rejoignent plus bas les premiers passages de désescalade afin de rejoindre la Cheminée du Diable.

La désescalader avec prudence et poursuivre la petite et raide sente du Val Vierge à travers plusieurs zones boisées jusqu’à l’altitude approximative 130m.

Repérer alors une intersection de traces où les marques rouges rejoignent des noires en forme de signe PLUS +.

  • Il s’agit des balisages de la Cheminée du C.A.F qui est la suite logique de ceux du sentier du même nom qui passe par le socle sud de la Candelle et le Pas d’Alberte. (Voir le topo de Paul)

Bifurquer à gauche (Est) et suivre les + noirs afin d’entamer la rude ascension de la Cheminée du C.A.F.

Escalader un premier ressaut assez vertigineux, puis rejoindre un deuxième équipé d’une chaîne (pas de III).

La suite de l’itinéraire est assez logique et relativement bien marqué par de bonnes traces, mais reste très raide.

Plusieurs passages en balcon sont impressionnants, puisqu’ils surplombent la mer et les gros éboulis de la Calanque de l’Œil de Verre, en contrebas.

La sortie de la Cheminée du C.A.F nécessite le contournement d’un nouveau ressaut rocheux par sa gauche et l’escalade d’un petit couloir assez vertigineux, mais pas difficile techniquement.

Le sentier rejoint une plateforme débonnaire qui se situe au niveau du Col des Charbonniers à l’extrême Nord-Ouest des Falaises du Dévenson.

  • Du Col des Charbonniers à la Calanque de l’Œil de Verre

Récupérer les marquages du G.R 51/98 et ceux du sentier vert n°8 qui parcourent les magnifiques Falaises du Devenson d’Ouest en Est, et ceci jusqu’à ce qu’ils se séparent au niveau du Col du Dévenson.

  • Marquage à la peinture noire "Col du Devenson" sur une pierre.

Au col, basculer plein sud dans la combe, sur une bonne trace qui longe un pierrier à main droite.

La descente est très raide et relativement directe, elle plonge vers une brèche au dessus de la mer dans laquelle émerge l’Aiguille du Devenson de façon presque symétrique.

  • Il s’agit du "Petit Couloir"

Arrivée juste au-dessus de la brèche qui domine l’Anse de la Baume, une première chaîne est présente et aide à la désescalade facile d’un premier ressaut.

Ensuite, il faut légèrement longer la paroi vers la droite (Ouest) afin de prendre pied sur une vire vertigineuse équipe d’une longue chaîne horizontale.

Celle-ci traverse la paroi d’Est en Ouest (dans ce sens) et notamment une faille en son milieu où les appuis pieds sont extrêmement précaires.

Ce passage nécessite alors, d’être solide sur les bras quelques secondes afin de basculer de l’autre côté et de pouvoir à nouveau trouver des "appuis pieds" stables.

  • Je recommande vivement, pour les personnes qui ne sont pas à l’aise face au vide, ou pas très toniques du haut du corps, d’emmener un baudrier avec une longe courte afin de s’accrocher à la chaîne pour ce passage très exposé dont la chute serait... fatale. (Bien regarder les nombreuses photos du topo [de 36 à 45])

Passée la chaîne du Petit Couloir, poursuivre la descente vers l’Ouest sur de bonnes traces sous la Falaise du Devenson et au dessus de la mer et de l’Anse des Enfers... bbbrrrhhh !

Traverser prudemment deux vires en balcons au dessus de ravins dont une assez exposée, (photo n°46) mais avec de bons appuis.
Désescalader un nouveau ressaut calcaire et rejoindre le haut du Pas de l’Œil de Verre au dessus de la calanque du même nom.

Descendre le pas avec prudence en s’aidant des chaînes en place, et continuer sur le petit sentier qui rejoint la haut de la Calanques de l’Œil de Verre et ses éboulis.

  • De la Calanque de l’Œil de Verre au Belvédère St Michel

Peu après celle-ci, repérer une trace pas évidente, à gauche du sentier balisé, qui permet de descendre à la Lèque, un parvis calcaire naturel sur lequel la "bronzette" et la baignade en solitaire se prêtent allègrement.

Désescalade de quelques ressauts afin de prendre pied sur le parvis et de traverser une zone d’énormes blocs, puis cheminer sur une belle vire à quelques mètres au dessus du niveau de la mer.

Parcourir ensuite tout le front de mer sur la Lèque vers l’Ouest, puis remonter plein nord afin de rejoindre un pas d’escalade et un pin permettant de remonter vers le sentier balisé. (photos n°56, 57 et 58)

Grimper sur cet arbre et utiliser au mieux ses belles et solides branches afin de rejoindre plus haut, le sentier balisé à la peinture rouge.

Poursuivre ensuite sur le sentier qui passe au dessus du Tonneau, excroissance calcaire carrée qui émerge de façon évidente de l’eau, et rejoindre plus haut, le croisement de sentiers avec le G.R.
Là, le laisser et prendre à gauche, la descente vers la Calanque de Sugiton (balisage rouge).

Arrivé en bord de mer, rejoindre le "Torpilleur" (rocher émergeant de l’eau ayant la forme d’un cuirassé), puis contourner les deux petites plages de Sugiton afin d’emprunter le sentier de contournement vers l’Ouest qui rejoint une échelle métallique permettant d’escalader un couloir de 5 mètres.

Continuer sur le sentier balisé (rouge) qui contourne, par le sud, l’Aiguille de Sugiton.

Suite à ce contournement, repérer un grand pierrier sur la droite du sentier, orienté Nord, et le remonter.

Celui-ci rejoint plus haut un collet situé au Nord de l’Aiguille de Sugiton et au Sud du Belvédère St Michel.

Passer alors, côté Est de l’arête et suivre à gauche (Nord) une bonne trace qui bute sur plusieurs ressauts rocheux à escalader et rejoint la base sud du Belvédère St Michel.

Récupérer alors la montée touristique de celui-ci et ses escaliers naturels, et rejoindre son sommet pour profiter de la splendide vue sur le Cap Morgiou et Sugiton.

Après cette visite, emprunter la large piste du belvédère vers le nord, (généralement très fréquentée) qui rejoint le Col de Sugiton, puis descendre l’évident sentier en sous bois qui permet de rejoindre Luminy.

Dernière modification : 7 juillet 2018
Calanque du Devenson - Corniches Paretti - Grand Couloir

La carte du topo « Calanques : Mont Puget (564m) par la directissime, Val Vierge, Cheminée du C.A.F, Petit Couloir, La Lèque et Belvédère St-Michel »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Calanques : Mont Puget (564m) par la directissime, Val Vierge, Cheminée du C.A.F, Petit Couloir, La Lèque et Belvédère St-Michel »

Le Mont Puget Laisser le sentier balisé en pointillés rouges (chemin du Centaure) et partir plein Est dans la combe au dessus Laisser le sentier balisé en pointillés rouges (chemin du Centaure) et partir plein Est dans la combe au dessus plusieurs passages d’escalade faciles plusieurs passages d’escalade faciles Dans le rétro ! (un compagnon s’est trompé d’itinéraire, tout en haut à gauche) Raides montées Puis, la remontée d’un couloir ...vers la Croix du Puget (547m) ...vers la Croix du Puget (547m) Dans le rétro En contrebas, le Col de Sugiton (petite plateforme terreuse dégagée), l’archipel de Riou et le Massif de Marseilleveyre En contrebas, Massif de Marseilleveyre avec derrière, l’archipel du Frioul, Marseille et Notre Dame de la Garde, et pour finir, le complexe universitaire de Luminy Un dernier ressaut sous le Mont Puget Sur le sentier de jonction entre le Mont Puget et le Col de la Candelle avec vue sur le Cap Gros et la Grande Candelle Ce sentier de jonction chemine sous le point coté 550 et à l’Ouest de celui-ci Au Col de la Candelle Le Val Vierge et tout en bas, la Calanque de l’Oeil de Verre Dans le Val Vierge, descente de la Cheminée du Diable Dans le Val Vierge, descente de la Cheminée du Diable Puis, vers l’altitude approximative 130m, suivre les croix noires (à gauche) afin de remonter la Cheminée du C.A.F Vue arrière, au cours de la montée de la cheminée du C.A.F Une belle chaîne pour franchir un premier ressaut Une belle chaîne pour franchir un premier ressaut Montée très raides Montée très raides Montée très raides Montée très raides De l’escalade De l’escalade La sortie de la Cheminée du C.A.F La sortie qui rejoint le Col des Charbonniers, puis l’itinéraire se poursuit sur les Falaises du Devenson ...en direction du Col du Devenson (242m) La vue du Col du Devenson (242m) sur le Petit Couloir et l’Aiguille du Devenson, ça descent par là ! Une première chaîne, avant la grande chaîne horizontale, au dessus de l’Anse de la Baume La traversée très exposée du Petit Couloir - «erreur interdite» La traversée très exposée du Petit Couloir - «erreur interdite» Bien s’accrocher à la chaîne, ou s’équiper d’un baudrier et d’une longe courte afin de s’y accrocher Bien s’accrocher à la chaîne, ou s’équiper d’un baudrier et d’une longe courte afin de s’y accrocher Petit soulagement après cet écueil très exposé ! Impressionnant ! Aux autres de traverser ! Aux autres de traverser ! Aux autres de traverser ! Aux autres de traverser ! Photo ancienne d’un passage engagé sous les falaises du Devenson (on emprunte cette vire dans l’autre sens pour ce topo) Cheminement sous les falaises du Devenson et au dessus de l’Anse des Enfer, en direction du Pas de l’Oeil de Verre Descente du Pas de lOeil de Verre Descente du Pas de lOeil de Verre Descente du Pas de lOeil de Verre Quitter le sentier principal, pour descendre à la Lèque Quitter le sentier principal, pour descendre à la Lèque Vire en bord de mer D’énormes blocs de calcaire vers la Lèque Vers la Lèque Une grimpée originale pour récupérer le sentier principal (rouge) au dessus de la Lèque ...en s’aidant de ce bel arbre opportunément situé ! La sortie du pas d’escalade, au dessus du Pin On rejoint le «Torpilleur» et la Calanque de Sugiton Au dessus de la Calanque de Sugiton La fameuse échelle au dessus de Sugiton Après avoir contourné par la gauche (sud), la base de l’Aiguille de Sugiton, remonter vers son arête Nord Montée vers le Belvédère St Michel, avec la Pointe de Morgiou dans le rétro L’itinéraire de montée passe côté Est de l’arête, juste au Nord-Ouest de l’Aiguille de Sugiton Encore de l’escalade sous le belvédère St Michel (point culminant coté 248) Au belvédère St Michel, vue sur le Cap Morgiou