Cime de Saurel par les lacs (2449m)

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
724m
Durée :
1 jour

Randonnée franco-italienne vers un sommet dévoilant un panorama de toute beauté sur les sommets des Fonts de Cervières et du Piémont agrémentée par la découverte de nombreux lacs. – Auteur :

Accès

De Briançon prendre la route du Col d’Izoard jusqu’à Cervières puis sur la gauche la Route des Fonts (panneaux, passer devant l’église). Stationner au second parking situé sur la droite de la route après les Aîttes près des anciennes fermes La Chau visibles de la route.

Précisions sur la difficulté

Ce parcours n’est pas difficile mais il demande par contre un bon sens de l’orientation.
Se munir des cartes et de la boussole et si possible du GPS.
N’hésitez pas à télécharger le fichier Kml du parcours.

Les infos essentielles

Carte IGN : 3536OT
Carte Fraternali n°2

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du parking, remonter la route sur quelques mètres puis l’allée en direction de La Chau. Atteindre ce hameau et dépasser la chapelle.

À la fin du hameau, au panneau, emprunter sur la gauche le sentier en direction du Lac Gignoux.
Le sentier s’élève dans les pâturages en franchissant une succession de collines puis aboutit aux ruines de l’ancienne ferme des Fraches.

Après l’avoir dépassée, il poursuit son ascension au Nord-Est puis rejoint un carrefour balisé par un unique cairn situé à une cinquantaine de mètres du Lac Noir que vous pouvez éventuellement visiter.

Au cairn, virer à droite, cap à l’Est-Nord-Est. Le sentier quasi-horizontal se transforme en allée puis débouche près du magnifique Lac Gignoux niché au pied de la cime Saurel.

S’élever sur l’allée principale au Nord-Est puis rejoindre le col frontalier sans nom.

Dévaler sur le versant italien puis rejoindre un carrefour de sentiers.

Virer à gauche en épingle afin d’emprunter le sentier de la cime.

Par une ascension plus soutenue au Sud-Ouest gagner le sommet orné de sa borne frontalière marbrée.

Rejoindre le carrefour précédent.

Poursuivre sur la gauche (Sagna Longa) pour atteindre un second carrefour.

Au panneau, virer à droite vers Clavière (panneau Rouge) puis immédiatement après descendre sur la gauche à flanc. Le sentier dévale puis rejoint une piste spacieuse.

Descendre sur la piste tout en négligeant les sentiers secondaires sur environ 800m. Dans une épingle sur le côté droit de la piste, repérer le panneau du Refuge Mautino.

Au panneau, quitter la piste pour emprunter à droite le sentier du refuge.

Après une courte descente soutenue vers l’Est gagner le refuge (il est aussi possible d’arriver au refuge par la piste).

Du refuge, remonter l’allée vers le Col de Bousson (panneau). Dans la montée emprunter la branche de droite.
Après une courte grimpée, le cheminement reprend son aisance et le sentier s’étale paisiblement avant de longer le Lago di Fontana Fredda.

Dépasser le lac, rejoindre rapidement le Col de Bousson avant de basculer sur le versant français.
Poursuivre en descente plus soutenue sur le Lac de Sous-Bousson puis vers la bergerie et ses lacs.

Continuer votre descente sur l’allée. Rejoindre le carrefour de Rif Tord.

Au panneau, virer à droite sur l’allée vers le hameau. Dépasser les dernières bâtisses puis, par un vague sentier qui peine à suivre son cheminement, descendre au Sud-Ouest pour rejoindre le chemin de l’Aigalans.

Dévaler jusqu’à rencontrer la route des Fonts de Cervières. Remonter cette route jusqu’à votre emplacement de parking.

je vous conseille de regarder le topo vidéo avec noms des sommets qui montre bien les points de passage. Régler la qualité jusqu’à 1080p en cliquant sur HD.

Dernière modification : 16 mai 2018
Le Chenaillet (2650m) par les Fonts de Cervières

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Britanicus100

Retraité reconverti à la randonnée après avoir longuement sillonné le Haut Jura à ski. Vous trouverez dans mes contributions un ensemble de parcours réalisés principalement dans le Briançonnais où je réside mais aussi dans le Piémont tout proche ou dans le Queyras. Il m’arrive aussi de randonner dans les autres massifs alpins. Une bonne partie de mes parcours sont accessibles par le plus grand nombre. (...)

Randonnée réalisée le 7 juin 2017

Topo publié le 9 juillet 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 11 juillet 2017 à 21h21

    Superbe ! Quel dommage que se soit si loin, j’en bave !

    Ce secteur est particulièrement renommé pour étudier la géologie. C’est parait-il un livre à ciel ouvert... Il y a d’ailleurs un sentier dédié pas loin, non ?

  • par Le 11 juillet 2017 à 21h50

    Merci Yann c’est effectivement un beau parcours qui ravira les amateurs de lacs puisque l’on en découvre sept. Le tout agrémenté par l’ascension très facile d’un petit sommet.
    Le Mont Chenaillet témoigne de l’existence de l’océan Alpin. On retrouve aussi des traces de fonds marins sur des petits buttes situées sur les crêtes près de
    la gare amont du télésiège des Gondrans en se déplaçant vers le Chenaillet.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !