Queyras

Tous les sports de montagne se pratiquent dans le Queyras (Alpes du Sud) mais la randonnée reste l’activité principale, devant l’escalade.
Le Queyras bénéficie d’un climat qui associe les influences méditerranéennes et alpines/ Il est sec et ensoleillé, les précipitations son essentiellement dues aux orages ou aux tempêtes de neige hivernales. Mais en été, la crête frontalière est souvent sujette aux débordement de la "Nebbia" brouillard très dense qui nous vient de la plaine du Pô quelquefois dès la fin de la matinée.

Plus qu’un massif, le Queyras (on ne prononce pas le "s") est une entité géographique du département des Hautes-Alpes, qui recouvre le bassin-versant du Guil et de ses affluents. Le Queyras est limitée par le Piémont à l’Est, le Briançonnais au Nord et la Haute Ubaye au Sud. Le Mont Viso, omniprésent mais entièrement italien, ne fait pas partie du Queyras. L’accès est difficile : des cols élevés et la profonde gorge du Guil. Autrefois, en hiver le Queyras était très isolé. L’ensemble s’inscrit dans le Parc naturel régional du Queyras.

La géologie du Queyras est très complexe. On peut schématiser en distinguant un Queyras calcaire à l’ouest et un Queyras schisteux à l’est d’où émergent des roches plus dures comme le basalte, la serpentine ou le gabbro que l’on retrouve au Mont Viso ou à la Tête des Toillies. Enfin, on trouve des calcaires dolimitiques dans l’imposant Massif de la Font Sancte et des marbres dans le chaînon qui comprend le Pain de Sucre et la Crête de la Taillante.

Le Queyras est "un pays-d’en-haut ", les altitudes moyennes sont élevées. Aiguilles est à 1450 m, Ceillacà 1604 m et Saint-Véran, la plus haute commune des Alpes à 2040 m.

Rando Queyras

Le Queyras bénéficie d’un climat qui associe les influences méditerranéennes et alpines.

Il est sec et ensoleillé, les précipitations son essentiellement dues aux orages ou aux tempêtes de neige hivernales. Mais en été, la crête frontalière est souvent sujette aux débordement de la "Nebbia" brouillard très dense qui nous vient de la plaine du Pô quelquefois dès la fin de la matinée.

Tous les sports de montagne se pratiquent dans le Queyras mais la randonnée reste l’activité principale, devant l’escalade.

Les principaux sommets :

Quelques randonnées en plusieurs étapes avec franchissements de cols et passages en Italie, en Ubaye ou dans le Briançonnais :

Quelques sommets faciles :

Quelques sommets plus difficiles :

Quelques ascensions très longues :

Quelques sommets à la frontière de l’alpinisme :

  • La Crête de la Taillante (3197 m)
  • Le Pic Nord de la Font Sancte (3385 m) à faire en début de saison quand le couloir est encore en neige (passage de 40°)
  • La Tête des Toillies (3175 m)
  • Le Grand Pic de Rochebrune (3325 m)

Quelques sommets pour alpinistes :

  • Le Mont Viso (3841 m)
  • La Pointe de Rome (3072 m)
  • La Pointe Gastaldi (3210 m)
  • Le Bric Bouchet (2998 m)
  • La Crête de la Taillante (3197 m)
  • Le Rouchon (2927 m)
  • La Rocca Bianca (3059 m)
  • La Rossa (3184 m)
  • La Tête des Toillies (3175 m)
  • La Tête du Pelvas (2929 m)

A ne pas manquer :

  • Le Col d’Izoard
  • Le Col Agnel
  • Le Grand Belvédère du Viso
  • Le Lac Sainte-Anne
  • Saint-Véran
  • La Demoiselle Coiffée
  • Château-Queyras
  • Le Sommet Bucher

Et moult randonnées petites ou grandes, pour la famille ou pour randonneurs aguerris, que vous trouverez ici :

Un grand merci à Alain pour ce texte de présentation

Les topos à découvrir

Difficulté : Facile / Familiale

Difficulté : Moyenne

Difficulté : Difficile

Alpinisme